IDENTIFICATION du VRAI PIED.

Michael T. Savoldi, centre de recherches équines, Shandon, Californie, Etats-Unis

10e Congrès de médecine et chirurgie équine, 11-13 Dec, 2007 – Genève.

(Traduction, Parisot Guillaume)

Un parage normalisé était nécessaire afin de pouvoir évaluer le vrai pied du cheval et c’est pour cela qu’un parage employant les points de repère anatomiques a été conçu. Par simplicité il a été appelé : « A épaisseur de sole constante » (ECS). Tous les pieds sont différents et en parant avec le vrai pied comme repère, une comparaison peut être faite pour évaluer les différences individuelles. Il est important de noter que malgré des recherches équines qui dépendent de la façon dont un pied est paré, il n’y a pas un parage normalisé (une base) qui peut être employé pour évaluer le pied. En employant l’ECS comme base, les recherches peuvent être évaluées et une comparaison peut être faite. (l’auteur oublie le HPT de Lapierre, ndlr)

La sole fonctionnelle ou sole vivante dans la zone où elle s’attache à la ligne blanche est très particulière parce qu’elle variera seulement de moins de 1 à 2 millimètres dans son épaisseur. Quand vous observez une sole qui change seulement de quelques millimètres, cette sole sera uniforme dans son épaisseur.

L’ECS définit le plan de la boite cornée et agit seulement sur le plan de la boite cornée. Le plan de la 3e phalange est réglé par la voûte de la sole. Parer en fonction de la sole vive ou en fonction du plan de la sole vive placera la boite cornée sur un plan horizontale (sur l’axe médial / latérale, ndlr).

Dans cet article je présenterai une série de photos documentant les étapes progressives d’une dissection du sabot d’un cheval. Ce sabot est représentatif des innombrables pieds que j’ai disséqués. Il sert à illustrer les principaux repères pour équilibrer la boite cornée sur le plan horizontale.

Il semble y avoir un accord général quant à la longueur de la pince. Les opinions de chacun seront légèrement différentes, mais globalement, un groupe de maréchaux-ferrants professionnels qui regarderait un pied pourra arriver à un certain consensus en ce qui concerne la longueur de la pince. Cependant, en ce qui concerne la hauteur des talons, il y aura un large désaccord. Ce que j’ai trouvé comme argument et affirmerai qu’afin d’établir le plan horizontal prévu pour le pied : les talons devraient être raccourcis au niveau de la sole vive, de la même façon que l’ont traite la pince. Plus simplement, peu importe comment vous raccourcissez ou abaissez la pince si vous laissez trop de talon. Si tout va bien les photos suivantes nous aideront à illustrer ce point.

1

1 : De cet angle il est difficile de déterminer beaucoup de chose au sujet de ce pied. Il semble y avoir un creux dans la pince. Cela pourrait indiquer un excès de longueur de pince. Traditionnellement, on a pensé que quand l’angle de la pince, du talon, et les angles des premières, deuxièmes et troisièmes phalanges (PI- PIII) sont aligné, le pied est correctement équilibré (et paré). Il apparait que l’angle de la pince et des talons sont joliment aligné sur ce pied.

2

2 : Une fenêtre dans ce pied indique trois couches de tissu : La première couche est du tissu nécrotique qui semble blanc et crayeux, au-dessus, il y a la sole vive du pied (fonctionnelle), celui-ci est jaunâtre en couleur et plus cireux dans l’aspect. La couche finale est la lamina, sensible, qui est rougeâtre en couleur. Ici il commence à devenir évident que bien que nos angles semblent être « corrects » il y a un excès de talon sur ce pied.

3

3 : L’enlèvement de la première couche de tissu nécrotique indique l’épaisseur de sole vive. Ce tissu étant maintenant coupé, il est de plus en plus évident qu’il y ait une longueur excessive de paroi dans la zone du talon, au-dessus du niveau de la sole du pied fonctionnelle. Cette hauteur de talon excessif change dramatiquement le mécanisme du pied.

4

4 : Dans cette image, la paroi a été paré parallèle et au niveau de la sole du pied fonctionnelle, à l’épaisseur constante de sole, en laissant une longueur excessive de paroi dans le talon. Contrairement à ce qui aurait pus paraitre évident, la longueur la plus importante dans ce pied n’est pas tellement à la pince mais en talon. Bien que le sabot ait été paré à la sole vive, le plan de la boite cornée est déséquilibré par la longueur excessive de paroi dans la zone des talons. À moins que cette longueur excessive soit enlevée, le poids corporel causera continuellement le déplacement des tissus, créant des évasements, de l’encastelure ou l’affaissement des talons, et causant probablement l’affaissement de la sole.

Je continuerai la dissection de ce pied et discuterai de la déformation de la sole et des dommages des tissus mous fondé par le plan de la boite cornée. Les photos montrent la dissection progressive de la boite cornée et illustrent les changements pathologiques qui se produisent en parant quand le plan de la boite cornée n’est pas établi et maintenu. J’espère que cette série de photos dépeignant les étapes progressives de la dissection du sabot clarifiera l’importance d’établir une base saine. Trois points sont illustrés : (1) On rend service aux chevaux en établissant et en maintenant un plan horizontal à la boite cornée. (2) la 3e phalange (Plll) bouge dans la boite cornée et créer la courbure de la sole, et quand il y a trop de paroi, la sole se déforme jusqu’à ce que PIII ai retrouvé son assiette normale. (3) Quand La boite cornée n’est pas équilibré correctement, la sole se déforme et Plll se déforme.

La photo 4 montre un sabot qui a été équilibré avec l’ECS. J’ai laissé la hauteur originale de paroi dans la zone du talon. J’espère qu’il est évident pour vous que les talons sont trop longs. En outre, notez les cercles de croissances sur la paroi de la pince, et sa déformation avec un creux et un évasement.

5

. 5 : Dans cette image, j’ai enlevé la partie distale de la paroi du sabot. Notez que la sole du pied a une épaisseur uniforme (hormis la longueur excessive de la paroi en talon que j’ai laissé pour l’illustration). La nature défectueuse du parage d’origine, devrait maintenant commencer à être évidente. Imaginez ce sabot sous la charge – quelque chose devra se passer, ou les talons vont s’effondrer ou la sole du pied devra se déformer, ou tous les deux. Comment le sabot réagit à une hauteur excessive de paroi dépend d’une variété de facteurs comprenant le type de fer, la conformation et la taille de l’animal et la manière avec laquelle il se déplace. En outre, en comparant les images 5 et 4, il devrait maintenant être évident que l’évasement de la pince soit réellement provoqué par longueur excessive de la paroi en talons combinés avec le déplacement osseux. Imaginez maintenant ce sabot sous la charge, chaque fois que le cheval fait un pas, Plll « est bourrée » en avant et en bas entraînant la sole à s’aplatir et la pince à s’allonger. Quand un sabot est paré en fonction de la sole du pied fonctionnelle et à intervalles réguliers, il n’y aura pas d’évasement en pince à constater.

6

. 6 : Cette armature illustre plusieurs points. D’abord, notez la forme de la sole. Il y a un aplatissement dans la zone de la pince. Les talons ont également poussé la sole vers le haut. Le résultat est que le Plll est essentiellement suspendu entre ces points causant une courbure artificielle à la sole.

7

7 : Dans cette image la longueur excessive de la paroi en talon a été enlevée. La boite cornée est maintenant sur le même plan que l’horizon (le sol, ndlr). Observez l’espace entre le talon et la surface du sol. C’est une déformation de la zone du talon. La sole a une courbure ascendante. Un des nombreux avantages de l’ECS est qu’une déformation de la sole peut être facilement identifiée. Notre but pour parer avec l’ECS est de supprimer la déformation de la sole. Lorsque vous ferrez ce type de pied, vous placez un fer plat dessus. La courbure de la sole fera que le fera ne touchera pas toute la sole. Laissez le temps à la sole de se mettre à plat sur le fer. La sole se nivellera au fer très rapidement. Le temps dépendra de plusieurs facteurs comprenant la teneur en humidité du sabot, et la sévérité de la déformation. Laissez la fourchette en contact avec la surface du sol pour fournir du support à la sole et pour assister la circulation de sang.

8

8 : Cette armature montre à un pied ce qui a eu la paroi enlevé. La région de la pince de PIII pousse dans la sole du pied faisant la sole du pied fléchir et réabsorber l’os. Prenez une seconde pour penser à la dynamique qui causerait ce type de pathologie. Équilibrer avec la longueur excessive de la paroi dans le talon place l’os pour ce type de transformer ; imaginez un pied humain dans une chaussure qui a un haut talon, la pression interne augmentée de causes de talon dans le secteur de la pince et des effets de contribution aux muscles et aux ligaments.

9

9 : Cette photo dépeint le même sabot d’un angle légèrement plus élevé en se concentrant sur la pince. PIII s’est déformé tels que son bord distale ai été repoussé vers le haut, et l’os de PIII s’est plié vers le haut aussi. Ce type de déformation a deux causes possibles : la longueur excessive des talons ou probablement une voûte très raide des talons sous les processus palmaire, combiné avec une faible concavité de la pince, ou les deux. Dans les deux cas, parer en suivant le vrai pied, réduira au minimum la déformation.

10

10 : Vue de dessus de la surface proximale de la sole. Notez la zone obscurcie en pince. C’est une atteinte de la sole. C’est un signe clinique qui prouve que PIII est en appuie unique sur la pince. La décoloration est due à la pression de PIII et aux dommages causés aux nerfs. Note : cette pathologie est le résultat du mouvement de haut en bas de PIII en pince en opposition à la pression périphérique causé par le fer en appuie au sol. (Et surtout de la différence de hauteur entre la sole et le terrain, causant un déficit d’appuie de la sole, déformé par la hauteur des talons et étiré par l’appuie périphérique, ndlr)

11

11 : Enlèvement du derme pour exposer la surface solaire de PIII. Nous pouvons voir où PIII s’est aplati, réabsorbé et a perdu sa concavité. En outre, notez la courbure de la pince.

L’auteur a démontré comment analyser un sabot équilibré avec l’épaisseur constante de sole (ECS). Maintenant nous pouvons démontrer la pathologie basée sur le plan de PIII. Par exemple, si on change le plan de la boité cornée en élevant les talons, la sole du pied et PIII se tordront. La sole s’aplatira et PIII se transformera.

Les photographies de cet article montrent les étapes finales de la dissection. Le sabot représenté montre le résultat de laisser trop de talons. PIII s’est déformé et la santé de l’animal a été compromise.

Ce cas est typique, mais ne représente pas un exemple grave de déformation de PIII qui se produit quand un sabot est mal équilibré. Si un sabot est continuellement équilibré tels que le plan horizontal n’est pas maintenu, les forces descendantes sur PIII causeront sa déformation. Nous savons que le plan de la boite cornée est défini en équilibrant grâce à l’ECS, mais le plan de PIII est défini par la courbure de la sole (la voûte). Le corps de la sole cherche à être sur un plan horizontal (la surface au niveau du sol). L’angle de PIII est dicté par la voûte de la sole du pied et PIII est rarement de niveau avec le sol (sur le plan dorsal /palmaire ndlr). Un pied qui a une pince forte et de la concavité (longitudinalement) aura une 3e phalange horizontale (plutôt à 5°, ndlr) combinée à un pied fort et sain. Une PIII horizontale peut également être trouvé avec une sole plate combinée avec un pied malsain. (Arche interne effondré, ndlr)

En conclusion, l’épaisseur constante de sole (ECS) a été conçue pour identifier le pied vrai. En identifiant la morphologie du vrai pied nous pouvons commencer à comprendre les problèmes de pied. L’ECS peut ne pas être le parage à employer pour traiter des conformations faible, quand on change la foulée, ou quand on essaye de faire poser en talons un pied endolori. L’ECS nous permet d’évaluer la position de la boite cornée et la voûte nous permet d’évaluer la position de la 3e phalange. La pathologie peut être basée sur le plan de la 3e phalange. En employant l’ECS vous pouvez évaluer d’autres techniques de parages et les pathologies qu’elles peuvent produire.

Nous les chercheurs, les vétérinaires, et les maréchaux-ferrants devons apprendre à comprendre et accepter ce que le pied nous offre et devons apprendre à travailler dans les paramètres de ce qui est offert et non pas tenter de dicter ce que nous pensons être le pied idéal pour qu’il s’améliore, se développe et maintienne un pied sain. Il est très difficile de soigner un pied malade (ha bon ??? ndlr) mais c’est par la compréhension de la pathologie que nous pouvons aider.

6 réflexions sur “IDENTIFICATION du VRAI PIED.

  1. très impressionnant cette hauteur de talon et ses conséquences, alors que le pied en soi ne donne pas l’impression d’être dans un état catastrophique.
    « La première couche est du tissu nécrotique qui semble blanc et crayeux »: cette première couche est la sole crayeuse? celle qu’on enlève facilement en grattant au cure-pied?

    • Bonjour,

      Oui, tout à fait. D’où l’importance d’une bonne exfoliation des tissus et du maintient de la boite cornée dans sa forme physiologique.
      L’accumulation de matière sous le pied venant principalement d’une forme incorrecte altérant ainsi ses fonctions. Un terrain peu abrasif (ou un fer) fera le reste.
      C’est l’environnement « hostile » qui maintient les pieds des chevaux feraux dans une forme physiologique.

  2. ça ressemble exactement au pied de ma jument… merci pour cet article qui confirme bien ce que je pensais sur ce pied haut perché

  3. Bonjour,
    J’aurais une question, du coup, sans disséquer le pied, comment peut-on savoir que le pied n’est pas dans sa forme physiologique ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s