les turricules de vers?

Un petit texte sur l’importance d’une bonne minéralisation des sols et l’importance de la vie ou micro et macro faune des sols. (tient, cela me rappel quelque chose… comme la micro faune symbiote qui vie dans le tube digestif d’un cheval?)

Les excréments de lombrics (turricules) contiennent des fortes concentrations d’azote, de phosphore et de potassium (N-P-K),   

  •            5 x plus de nitrate
  •            7 x plus de phosphore
  •            11 x plus de potasse
  •            2,5 x plus de magnésium
  •            2 x plus de calcium  que dans le sol environant

La minéralisation

Les bactéries peuvent, en cas d’humidité suffisante, commencer rapidement avec la dissolution de composés organiques à faible poids moléculaire se trouvant dans la matière végétale. Ensemble avec les protozoaires, elles constituent volontiers des soi-disant zoogelées,(biofilm) c.-à-d. des formations gélatineuses faites d’innombrables individus qui se réunissent en communauté décomposante. Dans ce cas, c’est tant la matière initiale que le degré d’humidité, la disponibilité en oxygène et la température qui vont déterminer les principales espèces présentes.

Les processus de dégradation efficaces ont lieu de préférence dans un milieu en anaérobie donc plutôt pauvre en oxygène. Si, par contre, les processus de dégradation a lieu en aérobie donc riche en oxygène, il s’agit du pourrissement durant lequel une quantité particulièrement importante d’éléments nutritifs s’échappent sous forme de gaz à effet de serre (NH3,CH4,H2S, N2O, CO2).

Tout comme les champignons, les bactéries font partie du groupe clé des minéralisateurs. En dehors de la dégradation directe de biomasse morte, elles décomposent également les déjections (excréments) organiques d’autres organismes présents dans les nombreuses phases intermédiaires et dérivations du réseau alimentaire, en les transformant en composés à faible poids moléculaire. Rappelons ici un fait important : la mort est un phénomène également présent dans le sol lui-même. Les cadavres ou cellules mortes de tous les microconsommateurs ainsi que celles des prédateurs qui les chassent sont finalement décomposés et les éléments nutritifs stockés provisoirement par les microorganismes sont libérés à nouveau.

Lors de la minéralisation, des composés anorganiques tels que des ions métalliques, des nitrates ou de l’ammonium sont créés. Sous cette forme, les éléments nutritifs peuvent à nouveau être absorbés par les racines des plantes et véhiculés par les hélices foliaires.

La biodiversité dans le sol est une condition centrale pour une croissance saine des plantes ainsi que pour des cycles fermés et efficients des éléments nutritifs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s