Oeuvre complète de Baucher.

Bon, google book regorge encore et toujours de trucs pas possible…

Baucher, 1ere manière, seconde manière… on en entends parler et puis on sait pas trop ce que c’est au final!

ben voilà ses œuvres complètes, 11e éditions.

Je ramasses les copies la semaine prochaine!

Oeuvres_completes_de Baucher

Une réflexion sur “Oeuvre complète de Baucher.

  1. Ah, Baucher ! Bon, à préciser que ces œuvres complètes ont pour intérêt de « retracer » la vie d’études de cet écuyer, ses constats des fondements aux aboutissements de ce qu’il a pratiqué. En ressort qu’au final, le plus proche de ce qu’il enseignait est consigné par un de ses derniers élèves: le général Faverot de Kerbrech dans son ouvrage : « Dressage méthodique du cheval de selle d’après les enseignements de François Baucher recueillis pas un de ses élèves ». De plus, dans la continuité, se plonger dans l’univers d’Étienne Beudant permet d’avoir une idée plus précise de ce peut être le bauchérisme deuxième manière par cet écuyer hors pair qui n’a, je crois, pas été égalé depuis, tant il fut complet en montant à cheval dans des contextes extrêmement variés et complémentaires (des courses de plat à la Haute École, sans oublier les raids dans les oueds marocains ni les concours hippiques!). Malheureusement, le fil conducteur jusqu’à nos jours est très mince car Beudant n’a formé directement aucun cavalier. Seul, à ma connaissance, René Bacharach a bénéficié de ses conseils, et a formé Patrice Franchet d’Esperey (qui fut son élève-disciple pendant plus de vingt ans), auprès duquel, pour ma part, je ne me lasse pas de « m’abreuver » de ses conseils !
    En résumé, pour avoir une idée la précise possible de ce que peut être l’héritage du bauchérisme deuxième manière, il faut consulter P. Franchet d’Esperey et ses élèves ! Je n’occulte pas Jean-Claude Racinet (qui expose le fait que le bauchérisme reste à redécouvrir faute de transmetteurs…), mais je ne connais pas suffisamment ce qu’il a transmis lui-même pour en parler.
    À ma connaissance, Juan Diego Garcia Trevijano est le plus proche de ce que Beudant pouvait faire à son époque. La vidéo associée au lien suivant donne une certaine idée des compétences indéniables de cet écuyer !

    Sylvain BEAULIEU.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s