Anatomie du sabot: La structure et les problèmes de la boîte cornée.

Document très intéressant MAIS il présente certaines notions qui restent dans la logique traditionnel (paroi porteuse) et sont fausses. Ces explications ne sont pas celles enseigné par KC Lapierre.

Le contenu apporte néanmoins beaucoup d’infos.

Source: H. GEYER, Institut d’Anatomie Vétérinaire, Université Zürich.

La corne de la boîte cornée (fig. 1) est produite par l’épiderme constitué d’une couche germinative et une couche cornée. Pour la production d’une nouvelle corne, une multiplication des cellules de la couche germinative précède la kératinisation. Dans une corne de bonne qualité, les kératocytes sont bien attachées entre eux par le cément intercellulaire (corne intertubulaire).

Fig. 1: Boîte cornée d’un sabot antérieur gauche

sabot1a. bord coronaire

b. bord plantaire

c. corne périoplique

d. corne coronaire

e. kéraphylles = corne lamellée

f. ligne blanche

g. corne solaire

h. corne des branches de la fourchette

i. arrête de la fourchette

k. muraille de la pincet = paroi dorsale

l. mamelle

m. quartier

n. bord du quartier

o. barre

Dans la corne tubulaire, on trouve une zone de résistance minimale au bord des tubules, entre les tubules et la corne intertubulaire (fig. 2). On trouve souvent à cet endroit des microfissures qui peuvent progresser aux fissures, visibles à l’oeil nu.

Fig. 2: Coupe transversale de la muraille dorsale dans la partie lamellaire et proximale du sabot. La corne périoplique est enlevée

sabot2a-c. corne coronaire

a. zone externe

b. zone médiane

c. zone interne

d. tubules normales, ovales en coupe transversale

e. tubules normales, rondes en coupe transversale dans la zone interne;

f. kéraphyle

g-h. lamelles molles

g. couche germinative de l’épiderme

h. derme des podophyle

i. derme, couche profonde

k. tubules pathologiques avec cavités médullaires élargis par dégradations des cellules corticales

l. fissures microscopique à la zone externe

m. seime superficielle

n. seime profonde, qui peut causer des douleurs, car elle est proche du derme

o. zone prédisposée pour fissures dans la partie distale du sabot proche du bord plantaire

En général, la corne du sabot est une corne tubulaire. Ce n’est que dans la partie interne de la paroi qu’on voit la corne lamellaire et les keratophylles qui se trouvent entre les lamelles molles (fig. 1-2).

Le sabot est divisé en régions; nommées « segment ». Chaque segment se compose de derme et d’épiderme et, si un rembourrage est souhaité, on trouve en outre un hypoderme. Le sabot présente le segment périoplique, le segment de la couronne, la paroi, la sole et la fourchette, qui est la partie apicale des talons (fig. 1, 3).

La corne périoplique est molle. La corne coronaire est très dure et la plus solide. La muraille (= la paroi) se constitue de corne périoplique, de corne coronaire et de corne lamellaire (fig. 1-2). La muraille et particulièrement la corne coronaire doivent supporter des grandes forces à chaque pas.

Les kéraphylles et, entre eux, la corne supplémentaire apparaissent comme une ligne blanche ou zone blanche au bord plantaire (fig. 3).

Fig. 2: Face solaire de la boîte cornée d’un sabot antérieur gauche
(On remarque la forme caractéristique d’un pied ferré… et ses proportions déformé! )

sabot3a. bord plantaire

b. corne coronaire

c. ligne blanche

d-e. sole

d. corps solaire

e. branches solaire

f-j. fourchette

f. pointe de la fourchette

g. branches

h. sillon cunéal central

i. sillon paracunéal

j. sillon médiale avec échauffement

k. muraille de la pince

l. mamelle

m. quartier

n. bord du quartier

o. barre

p. talon

q. lignes de démarcations entres les 5 parts de la muraille

La corne de la sole et de la fourchette comme aux talons est encore tubulaire. La corne de la sole est plus ou moins dure; la corne de la fourchette doit être un peu élastique pour permettre les mouvements dans la partie postérieure du sabot.

La corne périoplique fait une certaine protection de la surface de la corne coronaire. La corne coronaire peut être divisé en 3 zone: externe, médiane et interne (fig. 2). Dans la zone externe on observe souvent des microfissures déjà à la partie proximale du sabot. Distalement, proche du bord plantaire, on trouve beaucoup des microfissures entre la zone médiane et interne de la corne coronaire. Cette partie est prédisposée pour fissures. A cause de cette prédisposition, qu’on voit déjà sur des chevaux sans fers, on évite cette zone et broche les clous, si possible, dans la ligne blanche.

Les sabots avec une pince longue sont prédisposés pour des seimes à la paroi dorsale. Si les mamelles et surtout les quartiers sont peu épais, ils sont prédisposés pour des seimes et des parois dérobées.

Une réflexion sur “Anatomie du sabot: La structure et les problèmes de la boîte cornée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s