Les abcès et le Shiatsu.

J’ai récément pris contact avec Christelle Pernot pour une histoire d’abcès énorme à la suite d’une séance de Shiatsu. J’ai vue le phénomène sur 3 chevaux différent et cela m’a interpellé! Cette hiver a vue le nombre d’abcès de pieds se multiplier et ce chez tous les chevaux, ferrés ou non, au pré ou non. J’ai quand même noté une NET influence positive chez les chevaux dans des prés suffisamment grand pour ne pas être trop pourrit et surtout NON complémenté en céréales ou granulés. Les pires cas étant quand même trouvé dans les écuries alliant boxe ou paddocks crados et granulés tous les jours… de l’avis même des MF, ils n’en revenaient pas!

Bref. j’ai contacté Christelle et pour cause de voyage elle m’a renvoyé vers Stéphane Lamasou qui s’occupe des pieds de ses chevaux.

Sa réponse est très intéressante.

Bonjour Guillaume,

 

Il y a effectivement eu cette année beaucoup d’abcès de pied, chevaux ferrés ou non.

J’ ai également pu constater beaucoup de cas d’intoxication alimentaire en région parisienne peut-être dus à un hiver pas assez froid pour les chevaux à l’herbe ou à du mauvais foin.

Dans certain cas le système hépatique était touché et dans d’autre cas le système endocrinien (surrénales), pour certain moins chanceux les deux systèmes.

Dans l’ensemble, finalement ce sont les organismes qui ont choisi l’émonctoire secondaire du pied qui s’en sortent le mieux.

 

En MTC on dit que l’abcès du pied est une expression pathologique de nature chaude. L’énergie du méridien du foie influence et anime les structures du pied ainsi que les tendons et les muscles. Le méridien du foie, associé au printemps qui commence mi février, après le nouvel an chinois est donc à son activité maximum à cette saison.

Il y a deux formes de déséquilibre énergétique (insuffisance ou excès ). Dans le cas de l’abcès il s’agit d’un embrasement du bois donc un excès du méridien du foie. On dit que l’élément de l’eau (méridien associé rein et vessie ) dans son déséquilibre énergétique a asséché le foie qui, à l’arrivée du printemps s’est embrasé. Ce feu ou abcès peut être plus violent si en plus de la faiblesse du méridien du rein, le méridien du gros intestin n’est pas assez équilibré pour le contenir ; celui ci, dans les lois d’engendrement et de contrôle ayant un rôle de modérateur sur l’énergie du foie.

 

L’hiver est là pour reposer les organismes vivants et dans la nature le cheval vit à l’économie pendant cette période. Cette diète imposée lui permet d’entreprendre le printemps avec un rein bien reposé, un foie bien nettoyé lui permettant d’anticiper d’éventuels abcès ou fourbure.

Le drainage en phyto peut être une bonne chose à condition de cibler la période et surtout l’état du cheval ou son besoin, il en va de même pour le shiatsu qui déjà est une sorte de drainage.

Par expérience on sait qu’un shiatsu peut entrainer une très grosse réaction s’il s’adresse a un organisme qui n’attends qu’un détonateur pour exploser..si l’on rajoute une information en phyto (Drainage), le mélange risque d’être bien expressif.

 

Le professionnel Shiatsu se doit d’anticiper ces réactions surtout sur des chevaux qui deviennent de plus en plus réactifs au message énergétique du fait de retrouver des racines (grâce au déferrage).

Pour ma part afin de limiter ce type de réaction et pour prévenir les individus sensibles, je m’assure que le cheval retrouve un équilibre énergétique avec plusieurs séances de shiatsu avant d’envisager un déferrage puis je l’accompagne en shiatsu à chaque intersaison pour lisser un maximum les changements physiques du pied et accompagner émotionellement le cheval.

Quelque soit la technique de parage que l’on pratique, on travaille sur du vivant , il faut donc en permanence se repositionner pour ne pas reproduire ce qui marche sur un cheval sur tous les autres.

Le printemps et l’automne sont des saisons charnières et différentes d’une année à l’autre mais si on ne tient pas compte des autres saisons on ne pourra pas de manière efficace préparer leur passage.

Personnellement je pense que simplement réguler énergiquement en shiatsu le cheval au printemps me parait insuffisant pour redonner de l’autonomie au cheval et l’accompagner vers plus de liberté et de mobilité.

On a oublié à quel point un cheval est sensible et à quel point il arrive à nous le cacher, les émotions ou les réactions physiques qui remontent en surface après un shiatsu ou un parage nous le rappelle a chaque fois..

Si cela vous intéresse, j’organise des stages pour les professionnels du pied autour de la lecture énergétique du sabot et la complémentarité du Shiatsu.

 

Cordialement Stéphane Lamasou.

6 réflexions sur “Les abcès et le Shiatsu.

  1. Merci Stéphane pour ces infos complémentaires. Ce qu’il est aussi important de rappeler, c’est que cette année la mise à l’herbe est paticulièrement délicate, car avec les pluies que nous avons, il y a un fort déséquilibre avec les sels minéraux, donc risques accrus de diverses pathologies…message transmis. Merci aussi à Guillaume de t’avoir contacté par le biais de Christelle…et je ne peux m’empêcher de rajouter: suivez un stage avec Stéphane sur l’énergétique du pied…super intéressant!

  2. C’est précisément la question qui m’intéresse. Lorsqu’un abcès sort quelque part, à quel(s) méridien(s) cela pourrait-il correspondre et qu’est ce que cela pourrait signifier ?

  3. A mon sens le pied n’est pas un émonctoire, heureusement car cela serait mal fichu ; cette notion est introduite par des gens pour masquer leurs erreurs ou donner un nom à ce qu’ils ne connaissent pas. L’abcès de pied ou plutôt les abcès de pied ont des origines diverses ce qui rend leur localisation difficile à corréler avec les méridiens. L’abcès suite à un soin du pied ou à tout autre traitement d’un cheval provient d’une erreur de débutant ; cela fait 20 ans que je n’en ai plus fait « sortir » ou dans les rares cas ou je n’ai pu faire autrement sans avoir prévenu le propriétaire.

    • Bonsoir,

      Je ne suis pas d’accord… mais on a l’habitude. 😉

      Je pense d’ailleurs faire une étude avec un traçage au carbon13 pour valider qu’il ressortira bien par le pied…

      On ne parle bien-sûr pas d’émonctoires « principaux » puisque les reins et les intestins le sont.

      On parle de « rôle émonctoriel » ou d’émonctoire secondaire un peu comme la peau.

      Les sinus peuvent sortir du mucus… les poumons idem, la peau des exsudats, des sérosités… tout simplement parce que la lymphe n’est pas loin et que des zones ou des organes peuvent être congestionnés.

      Le pied subit une énorme pression hydrostatique (sanguine + lymphatique) ET PEUT voir des anastomoses artério-veineuses s’ouvrir entraînant une stase veineuse importante.

      Les méridiens finissent ou commencent tous dans les pieds… ainsi qu’un très riche réseau de capillaires et de ramifications nerveuses.
      Je n’ai pas encore trouvé de carte du réseau lymphatique ou de ganglions lymphatiques dans le pied.
      Ce qui laisse penser que des déchets puisent y stagner et entraîner des lymphangites (œdème plutôt lié à un développement de bactéries nettoyeuse de tissus morts) ou des engorgements (œdème plutôt lié à l’acidose) plus haut dans les membres ce qui ne tarde pas d’arriver.
      La stase veineuse s’accompagne d’ischémie et de thrombose. ce qui ne favorise pas le fonctionnement correcte du pied… qui a besoin d’une hémodynamique assez complexe pour utiliser l’énergie cinétique de la locomotion.
      Je penses que tout bouleversement vasculaire, lymphatique, énergétique ou même biomécanique va venir perturber l’hémodynamique et provoquer la rupture de capillaire ou de vaisseaux plus gros entrainant des sorties de matières plus ou moins importantes au cœur du pied.
      Ces matières liquides seront évacuées mécaniquement par décollement des tissus, puisque les papilles produisent les cellules cornées par couches ou cônes spiralés de façon continue. Toutes matières venant s’intercaler avec la production de cellules cornées provoque une rupture de la continuité du tissu corné et donc va altérer la jonction mécanique.
      La capillarité et l’expansion contraction de la boite cornée forcera les liquides vers le haut, jusqu’au bourrelet coronal.

      La CAUSE de ces ruptures d’anévrismes pourrait on presque dire, peut-être de différentes origines, aussi bien toxicologique, infectieuse, mécanique, vasculaire, lymphatique….

      C’est en cela que l’Hirudothérapie peut s’avérer très efficace, afin de se débarrasser de cette stase veineuse, de l’œdème et de la congestion si problématique pour le pied du cheval.
      Pour moi, l’abcès est donc, dans tous les cas, une bonne solution et un phénomène à ne pas « provoquer » mais à surtout ne pas empêcher.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s