L’évaluation du pied, sa forme et l’imaginaire.

Qu’est-ce qu’un bon pied? Qu’est-ce qu’un pied sain? Comment on peut dire qu’un pied est correctement développé?

Il y aura finalement peu de réponses précises de la part du professionnel. Au final, on regarde peu les pieds des chevaux! Si ça boite pas, c’est bon.

La réalité est tout autre!

Le pied du cheval a déjà sa représentation dans l’inconscient collectif comme un sabot…. ferré. L’usage de cet orthèse métalique est complètement rentré dans l’imaginaire. On représente le pied ferré comme si le cheval naissait avec. On utilise même des pieds ferré dans les représentations anatomique! Comme si les écorchés en médecine avaient des lunettes…

exemple:

sabot_DE_85428

On passera sur le fait que la représentation de l’intérieur soit fausse, que la fourchette soit appelée coussinet plantaire… mais déjà on voit que le sabot du cheval comporte bien un fer! Si c’est ça qu’on présente aux enfants pour leurs expliquer l’anatomie du cheval, on comprend que arrivé adultes, ils trouvent « normale » de ferrer leurs chevaux. POUR UNE FOIS, la largeur de la fourchette n’est pas pathologique! Bien souvent, c’est un pied déformé que l’ont présente.

sabot-13310

Pareils ici. On ne présente pas le pied du cheval mais le pied du cheval « ferré » ! Détail intéressant, le fer est indiqué avec les parties anatomique du sabot! (encore une foi, des erreurs sont commise, notamment sur l’emplacement de la pince)

Cette mode ne date pas d’hier!

planche de 1911.

Horse_anatomy_hooves

Non Seulement y a le fer, mais en plus, c’est un pied pathologique. (partie caudal du pied atrophié!)

Dessin de 1886.

Animal-Horse-Hoof-anatomy

Cette gravure de Ruini, date du 16e siècle… et déjà on montre l’anatomie du cheval avec des fers…

r280_9_ruini_2-3

L’anatomie est une chose, reste la publicité! On ne peut échapper à la vue d’un pied ferré.

protegeboul

Et vient le sport…. où là c’est 99.98% des cas…

sautLes egg-barr shoes dénotent une ferrure orthopédique, donc déjà des problèmes locomoteurs!

Tout cela concoure à se faire déjà à la base une fausse représentation de la réalité. Insidieusement, on en vient à penser que les chevaux sont ferré, tout le temps et quoi qu’ils fassent!

Pieds ferrés = Pieds atrophiés. Qu’on le veuille ou non, le fer entrave le fonctionnement correcte des structures internes du pied. Il modifie la façon dont le cheval va marcher et modifie la stimulation des structures. Tout cela entrave la croissance des tissus et amène souvent (tout le temps?) des déformations. L’habitude fait qu’on en vient à prendre un pied pathologique pour un pied sain, simplement parce que c’est ce qu’on a tous les jours sous les yeux.

pied en coupe Ferrer, nécessite de laisser de la paroi. On apprend aux MF à suivre la ligne blanche… mais la ligne blanche(doré!) peut migrer avec la pince!

paroies

Là, on comprend que le pied (en rouge) et la boite corné (le sabot, la corne) ne sont plus vraiment en équilibre! Pourtant, on jugera que tout va bien. « le cheval peut marcher » !

PSV

Mise en équilibre du pied et de la boite cornée suivant les principes de la podologie équine.

?????????????????????????????????????? Idem… la ligne blanche est indemne… le MF a sans doute suivit la corne… le cheval « marche », tout le monde est content.

Au delà de ces aspects extérieur on peut apprécier la santé d’un pied à la forme et aux développement de ses structures. KC Lapierre a mis au point une échelle de notation des structures qu’il appel le « spectrum of usability » ou en Français, « échelle ou spectre d’utilisation ». Il trouvé qu’on pouvait rattacher le développement des pieds à l’activité du cheval. On peut ainsi être à peut près sure de ne pas outre passer les capacités du pied et donc du cheval. (cela implique le respect de ses capacités… chose rare dans le vaste monde du cheval où c’est plutôt le cheval qui doit s’adapter aux besoins du cavalier…)

Il a noté les structures et leur moyenne donne une note de 1 à 9 qui peut correspondre au travail qu’on donnerait logiquement à un poulain du même âge. ( 1 ans, 2 ans etc )

-Quartiers et pince:

On note l’épaisseur de la paroi, son absence d’infection ou de seime et la proportion de paroi interne et son matriçage (mélange) avec la paroi externe.

-Cartilages ungulaire:

On note leur épaisseurs, leur forme, et leurs élasticité.

1

Fourchette:

On va noter sa forme (proportion longueur/largeur), son épaisseur, la forme de la lacune centrale, son absence d’infection.

2 - Copie (2)

Sole:

On va noter son épaisseur et sa concavité.

2 - Copie

Les talons:

On va noter leurs positions par rapport à la partie la plus large de la fourchette et leurs forme/épaisseur.

2

Ces critères objectifs, permettent de juger l’état de santé des fondations des structures externes. La fourchette par exemple est la partie visible du chorion de la fourchette. C’est à dire des tissus vascularisé qui produisent la corne de la fourchette. La santé des tissus vascularisé dépend essentiellement de leurs STIMULATION.

On sait tous que lors d’un voyage dans l’espace, les spationautes vont perdre leurs masses musculaires et leurs masse osseuse parce que plus soumis à la gravité terrestre.  La vie ne s’embête pas a entretenir des choses inutiles. Un organe qui ne sert plus, qui n’est plus soumis à une contrainte, s’atrophie et reste proportionné vis à vis de la stimulation qu’il reçoit. Si pas de stimulation, pas de développement.

Les bodybuilders soulèvent ainsi beaucoup de fonte pour voir leurs muscles se développer en fonction de cet effort important. Ils ont donc plus de muscles que quelqu’un qui reste devant un ordinateur.

Les arbres en lisière de forets sont plus solide que ceux du centre, parce qu’ils sont soumis aux vents!  Pour les même raison, des lois de croissance ont été définit par les biologistes à travers les âges:

Loi de J. Wolff (1869)

Relative à l’architecture osseuse que l’on peut tout à tait étendre à l’ensemble des tissus conjonctifs.

« L’os est édifié dans sa forme et sa structure d’après sa fonction. Le tissu conjonctif est adapté dans sa forme et sa structure d’après sa fonction »

(Lesions chroniques du sport. Editions Privât 2002, G. Saillant, J. Rodineau et Ch. Mansat)

KC Lapierre en fait son théorème à lui, « structure + fonction = performance ».

Lois de Delpech (1828)

« La croissance osseuse est accrue dans les zones de moindres pressions, ralentie et diminuée dans les zones de fortes pressions ».

Lois de Sappey (pression) et de Rouvière (surface)

Concernant le cartilage : « l’épaisseur du cartilage articulaire est proportionnelle a la pression subie par unité de surface et elle est pour une même pression en raison inverse de l’étendue des surfaces qui la supporte ».

On comprend donc que la FORME d’une structure et sa FONCTION, vont conditionner le type de CONTRAINTE qu’elle va pouvoir subir. TOUT EST LIÉ! Donc, en l’absence d’une des 3 données, les autres seront modifié!

La forme du sabot est conditionné par sa fonction et par les contraintes qu’il subit. Idem pour toutes les structures qui le composent.

Sans une forme correcte, on ne peux pas avoir de croissance ou de développement correcte des tissus!

Sans une stimulation correcte des tissus, on ne peut pas avoir une forme correcte! etc…

Quid du fer? Quid des parages invasifs?

Toute modification non physiologique du sabot va entrainer une cascade de conséquences.

Le pied correctement développé ne ressemble EN RIEN aux pieds pathologique rencontré partout dans les club ou autre pensions de sport!

Pieds de cheval sauvage:

583_naturalbalancehoof1

Pied traité par la podologie équine:

pied à 7 réduitPhoto du mois de juillet_aout 110 Scaër-20121013-00102

Pieds atrophiés par la ferrure:

Vacances et divers janvier 2011 025 Pied ferré Pied déformé

QUE remarque t’ont en premier?

La forme générale du pied, avec une partie avant du pied plus LARGE que la partie arrière! C’est exactement l’inverse dont le cheval à besoin. LA FORME n’est donc plus physiologique! La fonction est donc compromise

On peux diviser le pied du cheval en 3 parties.

cross2 - Copie

La 1er partie, gère l’impact du pied au sol pendant la foulée SI et seulement si le cheval peut poser TALON en 1er. (donc, zone des talons correctement placé, ET structures saines et matures.) L’arrière du pied est donc élastique et composé de tissus mous et souple ayant normalement une structure fibreuse dense permettant de supporter beaucoup d’énergie. (voir les recherches du Dr Bowker!)

La 2de partie, qui est le somment de l’arche interne, gère la phase d’appui, de mise en charge. Toute la masse du cheval sur un pied et ce à différente vitesse, ce qui fait plus ou moins d’énergie à gérer! C’est aussi le centre de gravité et le centre de rotation du pied. La paroi en quartier et le début des cartilages ungulaire sont sollicité et fortement déformé pendant cette phase.

La 3e partie, gère la phase de bascule quand le pied quitte le sol. Cette phase nécessite une grande rigidité, pour avoir un bon rendement et transmettre l’énergie musculaire dans le sol pour avancer. L’avant du pied est donc dur et rigide.

Cher les chevaux sauvages, la partie caudal du pied (arrière) est FORTEMENT développé!

chorions F On voit bien que la fourchette et les glomes (le coussinet plantaire) ne font qu’un seul gros bloc et que les structures externes sont très épaisses. La fourchette complètement en appuie au sol, complètement chargé! C’est bien là, LA PREUVE que sa forme conditionne sa fonction… et donc qu’en l’absence de forme, la fonction n’est plus.

encastelure parages fev mar 20011 031

Ces 2 exemples dramatique, sont la preuve par l’image que l’absence de  fonction amène un problème de forme… et donc de pathologies. (sur le pied de gauche, des vers avaient commencé à bouffer la fourchette!)

Le Ferrage n’est PAS la bonne solution.

De part ses caractéristiques propre il va modifier les fonctions et les formes des structures et ainsi altérer leurs fonctionnement.

LES GROS problèmes: sa rigidité (perte de la distorsion) et l’appuie périphérique qu’il provoque (la sole n’a plus sa fonction), l’absence de stimulation du coussinet plantaire, des cartilages latéraux et de la fourchette.

De tous temps, des hommes ont cherché comment il pouvaient modifier la forme des fers pour améliorer les fonctions des pieds qu’ils voyaient atteins de troubles fonctionnelles les plus divers…

fer1  24

photo 1 semestre 2008 594

Mais au final, le principe reste le même depuis le 12e siècle!

ferachevaldumoyenage4

On change la FORME, mais pas la FONCTION du fer (protéger de l’usure) et donc les contraintes et modifications de stimulation qu’il provoque sur la boite corné et ses structures internes!

La ferrure dite « orthopédique » n’est qu’un changement mineur dans le procédé et n’est efficace qu’a très court terme, simplement en transférant les contraintes d’une partie du pied vers un autre… mais le problème reste le même:

– L’absence de stimulations correct. (donc l’atrophie des structures internes qui produisent les tissus!)

– Le chamboulement de la cinématique de l’articulation interphalangienne distale.

– l’appuie en pince.

Les plaques et le silicone ont tenté aussi de remettre un peu de support à la fourchette et à la sole… et éviter les très néfastes vibrations de l’acier… en vain.

Même les traitements pour la fourbure chronique sévère sont une impasse, et le wooden shoe une vaine tentative de redonner un peu d’appui aux structures!

240_Steward_59B fig9c

C’est bien là LA PREUVE que l’appuie phalangien est nécessaire et que la sole périphérique doit porter du poids et être stimulé.

La perte des fonctions vasculaire et d’élasticité des tissus en cas d’élastose et/ou d’empoissonnement microbien (rétention placentaire, choc septique/endotoxique), métabolique (hypercortisolémie, diabète, myopathies métaboliques) ou chimique (corticothérapie, pesticides…) le bourrelet coronal va perdre sa fonction et la phalange va rejoindre le sol car surélevé par un fer donnant tout le support à la paroi non prévu pour porter tout le poids.  les tissus lamellaires les plus soumis à des forces inadapté (en face dorsal de P3) vont se déchirer et tout la boite cornée remonter d’autant qu’il y aura d’avalure ou de paroi en trop!

Le phénomène de la descente distale le prouve lui aussi…

Un pied sain, sans fer, avec une sole saine, donc en appui, ne PEUX PAS voir ce phénomène se produire. Le percement de la sole n’existe que chez les chevaux ferré.

LA PHALANGE N’EST PAS SUSPENDU DANS LA BOITE CORNÉE!

Les veinogrammes prouvent que la ferrure altère l’irrigation des structures.

veino

Les plastination le prouve aussi.

30067_Korrosion lr

Les images thermique prouvent que la perfusion est moins bonne au repos et l’inflammation plus importante après exercice.

thermique

On peut prendre le problème par tous les bouts… biomécanique, physiologique, vasculaire, thermique, vibratoire, et même énergétique… la ferrure ne permet PAS d’avoir des structures en bonnes santé, ni un fonctionnement optimale du pied.

Alors POURQUOI persister à ferrer les chevaux?

Par tradition, par ignorance, par conventions, par raisons pratiques et économiques, par facilité, par fainéantise, par peur….

La ferrure du cheval est devenu une industrie et comme pour toute industrie, elle fournit des emploies et fait gagner de l’argent. Cet argent permet à des industriels de vivre et de payer des études et des scientifiques qui pourront chercher dans LEURS directions et ainsi proposer des solutions qui pourront améliorer leurs revenus.

Ces industriels pourront former des professionnels et ainsi orienter leurs savoirs et leurs connaissances afin qu’à leurs tours ils forment des apprentis qui n’auront QUE ce savoir là en poche.

Le résultat sur le terrain, c’est que presque tous les professionnels du secteur équin n’ont pas eu connaissances de tout ce que je viens de vous raconter. On a tous vue un cheval se déferrer et boiter … et referrer et ne plus boiter! Alors hallelujah! On reste là dessus et on cherche pas plus loin… avec toute les conséquences que cela amène.

La raison en revient aussi aux GRANDs professeurs qui ne veulent pas évoluer et qui considèrent que la question est tranché! (pas besoin de pousser les études sur le sujet)

Le cheval porte son poids sur la paroi et basta… « bon sens naturel »!

Cet homme là signe 90% des thèses vétérinaire lié à la locomotion équine en France. Le pied nu en France subit l’obscurantisme scientifique.

Comment voulez vous que les choses évoluent?

6 réflexions sur “L’évaluation du pied, sa forme et l’imaginaire.

  1. C’est incroyable de voir un mec aussi étroit d’esprit et à ce point fermé à toute discussion, impressionnant de voir combien il est bloqué dans son idée, il a vu un cheval quand pour la dernière fois ? Ma fille de 3 ans soulève les pieds de mes chevaux et pourrait lui dire à ce type qu’il se met le doigt dans l’oeil quand il regarde parce qu’il ne voit rien de la réalité.
    Ca me fait penser aux gens qui trouvent normal de voir des animaux de cirque attachés au milieu d’un rond point en centre ville, « parce que le cirque existe depuis la nuit des temps »…. évoluer est un mot inventé pour quoi si on ne veut pas s’en servir !!!!! Ca me fout en l’air de tels conditionnements erronés des esprits…bloqué dans le passé, au fait monsieur, on sait que la Terre n’est plus plate de nos jours !!!!!

  2. existe-t-il un lien vers l’interview complète ? J’aimerai le nom de ce professeur très bornée et aveugle si c’est possible ? Merci ^^

  3. entendu ce matin ; jument qui boite (tendinite de perforant ?! ) la propriétaire demande au MF a quoi servent les pinçon du fer (pour savoir la difference entre les fers a deux pinçon et un pinçon pour le « fonctionnement « du pied ferré . Le marechal lui repond qu’il n’y a pas de difference au niveau « deroulement » le pinçon sert a « maintenir les parois  » ! ( pour ne pas que ça s’ecarte ….)
    Puis du coup il a mis un fer sans pinçon ……..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s