Aide mémoire pour le parage d’un fourbu.

Si vous avez un fourbu à la maison. Et je sais que c’est la période des crises en ce moment… il convient de savoir quoi faire.

Afin d’aider les gens qui sont dans l’embarras et pour essayer de guider d’éventuels maréchaux qui passeraient par là… voir des vétos, sait on jamais!

J’ai fais un petit tutoriel basé sur une vidéo de Pete Ramey. Pete traite les cas les plus sévère avec succès!

Les clefs?

Modifier le régime du cheval. (toujours en cause)

Relâcher la pression sur la paroi.

Protéger la sole avec une boots et une semelle de confort après le 1er parage, le temps que la sole s’épaississe. (la retirer dès que le cheval marche bien sans)

Faire marcher.

Donc, c’est partie!

Pete est appelé suite à la visite du véto qui diagnostique une fourbure aigu. Le cheval boite fortement, a le bourrelet chaud et un pouls digité tapant. Il est trop gros.

Sans titre Front

Vue comme ça, on pourrait presque dire que c’est pas la cata… mais le cheval marche difficilement.

Trouver la sole

Etape1: On cherche la sole vive. Pete a enlevé la sole poudreuse non exfolié. C’est un des points de repère pour définir la hauteur des talons.

Descendre les talons à 1 mm de la sole

Etape2: on descend les talons à 1mm de la sole (au niveau du seat of corn). Il a coupé les barres à raz la sole, sans chercher à creuser.

2quilibrer les 2 talons par rapport à la sole

Etape 3: On peut équilibrer (mettre parallèle) les talons par rapport au plan de la sole vive. ( et donc faire en sorte qu’ils soient à la même hauteur, c’est mieux…)

Enlevez la paroi externe

Etape4: On peut commencer à enlever la paroi externe. Pete coupe à raz de la paroi interne, avec un angle de 45°. N’allez pas jusqu’à la ligne blanche! Vous pouvez le faire à la râpe, c’est plus long mais ça évite de se planter.

Contrairement à d’autre méthode, Pete enlève même la paroi externe en talon et c’est là le secret! On relâche ainsi la pression sur le bourrelet sur toute sa circonférence et on enraye donc la pousse des talons à tout va! (pression = croissance) Le but, faire marcher le cheval talon en premier et limiter le bras de levier en pince qui sépare la paroi.

Enlevez la paroi externe3

Etape5: On fait pareil de l’autre côté. Remarquez où il coupe! Il créer un chanfrein en talon! Cela va empêcher l’évasement caractéristique sur ce genre de pied.

Un site anglais de référence pour le traitements des fourbus, d’EMS et du cushing, indique la même méthode:

http://www.thelaminitissite.org/high-heels.html

4735328_orig

Etapes suivantes.

Enlevez la paroi externe4

Etape6: On fait pareil en pince. Le fait d’aller de l’arrière vers l’avant permet de se guider par rapport aux structures qui ont le moins bougé. La pince ayant fortement été déformé en cas de fourbure.

Remarquez l’angle de coupe. Imaginer votre râpe si vous le faite à la râpe. Il ne sert à rien de trop en enlever, cela sensibiliserait le cheval pour pas grand chose. Préférez des parages plus régulier. Voir hebdomadaire!

Enlevez la paroi externe5

Sur certaine pinces, Pete en enlève comme si le pied était sain, donc, juste sur la moité de la paroi. Là, on peut voir que le lamellar wedge (zone de ligne blanche étiré) sert d’appui. Si il avait coupé toute la paroi, le cheval n’aurait plus eu de protection pour sa pince. (en cas de choc frontale avec un objet). C’est un compromis à trouver entre enlever les contraintes mécanique pour retrouver un fonctionnement physiologique et laisser de la protection au pied. Il coupe à la verticale pour reculer le point de bascule, sans enlever trop d’épaisseur.

equilibrer paroi externe1

equilibrer paroi externe2equilibrer paroi externe3

Etape7: On équilibre l’épaisseur de paroi (elle doit être à peut près la même partout) sur tout le tour et on symétrise la paroi avec la sole.

concavité à l'apex

On a quasiment finit. On peut vérifier le plan de la sole vive. La concavité à l’apex. Elle est pas trop mal pour ce cheval, pourtant déjà bien atteins.

callus ridge2

Pete nous montre la zone de la projection du bord distale de P3, ce qui indique la migration de la pince et l’importance de la rotation. La zone du callus ridge serait normalement la pince, sans la déformation. P3 se siturait à mi chemin entre l’apex et le callus ridge (CR). [ Lamellar wedge= LW = ligne blanche étirée]

radio lateralA4

La radio du cheval le confirme. La ligne rouge indique la projection du bord distale de P3. La ligne bleu représente l’angle palmaire. (Palmar angle) Le petit cercle, indique la petit bosse qu’on voit sur la sole, sur la photo précédente entre le CR et le LW.

Les véto mesurent la différence entre l’angle des os (la ligne verte) au dessus de P3 et la ligne rouge. Ce qui donne vaguement 16°. Dans ce cas précis, l’angle palmaire est aussi de quasiment 16°, alors qu’il ne devrait être que de 5/6°. L’arrière du pied s’est déformé (on dirait qu’il a trop de talon) et la pince s’est séparé. On distingue une petite ligne grise au dessus de ma ligne rouge? C’est la paroi… elle est donc séparé jusqu’en haut.

On ne peut pas juste baisser les talons et couper la pince… car l’arrière du pied est constitué de cartilages et ce sont eux qui sont déformé! Il va falloir leurs redonner une forme correct avec une stimulation correct. On ne peut compter que sur le renouvellement cellulaire et la croissance des tissus, orienté d’une certaine façon, pour redresser le pied et recoller la paroi.

La ferrure empêche tout cela, car l’appui périphérique et l’absence de stimulation freine, voir annule la stimulation et apporte trop de pression à la paroi, ce qui ne permet pas à la paroi de se recoller de haut en bas.

Le wodden shoe prescrit par les véo équin « spécialisé » n’est qu’un pis aller et ne permet pas non plus d’apporter la STIMULATION PHYSIOLOGIQUE nécessaire à la guérison des tissus!!! Oui, il permet d’offrir un appuie à P3 et freine l’évolution des problèmes… mais certains maréchaux plantent leurs vis trop près des tissus vivant, la hauteur des talons n’est pas physiologique (NON la tension du TFP n’entraine pas de problèmes!) et la semelle de bois empêche toute distorsion, ce qui annule la croissance des tissus et la santé de tout l’arrière du pied… Le cheval ne peut pas poser talons en 1er. Bref. C’est nul.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA woddenshoe2

La suite…

Lateral view angles

C’est finit!

On regarde ce que ça donne, on vérifie les angles, les symétries, la fourchette si y a besoin. (enlever juste ce qu’il y a de pourrit)

Dans ce cas précis Pete n’a pas fait les évasements par le dessus, sans doute parce que c’était le 1er parage. Par la suite on peut et on doit corriger les évasements par le dessus, pour tendre vers une forme correcte du sabot.

évasement

On peut voir sa technique à la pince… qui marche super. On peut le faire à la râpe de manière conventionnel. ( sans trop vouloir en enlever )

On peut être amené à poser des PHW ou bandes de résines pour stabiliser le pied et le protéger. Lindsay Cotterel (une collègue anglaise) le montre sur son site: http://www.polyflexwrap.co.uk/#/pfw-and-vettec/4563405692

Les maréchaux Anglais ont attaqué en justice Lindsay et un autre podologue parce que 2 petites vis de 4 mm étaient utilisé pour tenir les bandes et servir de points de pivot pour une meilleur stimulation… ils ont rattaché ça à de la ferrure… En bref, ils ne savent plus quoi inventer pour nous empêcher de bosser et soigner les chevaux avec des méthodes novatrices qui fonctionnent, contrairement à leurs savoirs ancestraux dépassé depuis 100 ans… bref.

On peut poser les bandes avec de la colle. Ils peuvent plus rien dire…

Les boots:

Dans ce cas précis, Pete décide de mettre des boots avec semelles pour protéger la sole de ce cheval qui était très gêné.

Raper les boots.

Pete Coupe l’arrière de la semelle pour créer une surface facilitant l’appui en talon pour la phase d’impact. (posé talon en 1er)

Il chanfreine ensuite la semelle à la râpe pour suivre le chanfrein qu’il a fait sur le sabot. (forme physiologique)

voilà! Ce sont des Epic de EasyCare. Il a mis les semelles « confort ». (liens soulignés)

La boots permet la distorsion, ce que ne permet pas le fer. La boots permet la pose de semelles différente suivant les besoins. La boots offre un appuie à la sole! La boots peut s’enlever… La boots est réutilisable à volonté!

Voilà!

after after2

On remarque le parage pariétale pour éliminer les évasements. On remarque les cercles de croissances indiquant que le cheval a refait quelque crises. (jusqu’en milieu de sabot) puis s’est mis à produire une corne de meilleur qualité.

A ce stade, on est sûr de retrouver un pied sain. PAR CONTRE, le cheval sera a surveiller comme le lait sur feux, car le problème métabolique à l’origine de la crise de fourbure sera en générale présent pendant toute la vie du cheval!

Ce cheval n’a donc pas été ferré et il a pourtant parfaitement guéris.

La ferrure NE PERMET PAS la guérison des fourbus!

Il est par contre nécessaire de protéger la sole sous P3 pendant une durée qui varie suivant les individu et leurs énergie vitale pour produire des tissus, afin de faciliter la marche et donc la stimulation.

Si on possède une carrière ou du sable, le cheval peut y séjourner le temps de la crise aigu. c’est très efficace. On peut confectionner des chaussons avec de la mousse et du scotch.

pieds et divers 004bis pieds et divers 008

Cela peut aider le jour de la crise mais aussi et surtout permettre LA bonne stimulation pour récupérer après, lors de marches en mains d’une 20taines de minutes. ( fonctionne aussi parfaitement pour les abcès ou les naviculaires…)

On pourra accompagner le cheval avec des EMs pour aider sa flore intestinal à retrouver son équilibre. ( souvent la source du problème )

Le vitabiol fait des miracles.

Le chrome en oligos éléments ionisé.

La vigne rouge pour aider la circulation.

L’extrait de saule blanc. ( pour ses propriétés fluidifiante )

Le phytohm pied nu. ( qui contient du silicium pour la pousse de la corne et la santé des tissus conjonctifs et des extraits de plantes calmante )

Il est important de tremper le foin (mini. 2h) pour enlever le sucre de l’herbe. Utiliser un filet à PETITES MAILLES!

Aménager un paddock en couloir pour faire marcher un maximum.

Certains mettent des muselières. (grazing muzzle)

PAS DE GRANULES! PAS DE CÉRÉALES!

19 réflexions sur “Aide mémoire pour le parage d’un fourbu.

  1. Depuis que je suis (comme je peux) ces conseils, mon fourbu chronique, assez lourdement atteint, va mieux. A voir ce printemps! Nota : un suivi shiatsu ou via une énergéticienne peut aider pour le travail sur le sphère foie, bile, pancréas, rate.

  2. Y a t-il forcement des signes « graves » en cas de fourbure? Comme une boiterie ou un report du poids en arrière?
    Parce que du coup je me pose pas mal de question, la fourbure peut elle rester « invisible », et passer inaperçu pendant un moment?

  3. Mon jeune cheval a fait une fourbure aiguë suite à une infection, le traitement antibiotique en tuant massivement les bactéries infectieuses a libéré une forte quantité de toxines. C’était fin juillet 2013, il a été soigné et paré avec la méthode présentée ci dessus. Au mois d’octobre il avait totalement récupéré. Mais depuis quelques semaines il est plus sensibles des pieds sur les cailloux, j’ai l’impression que sa sole est différente, comme toute neuve, toute lisse comme du cuir.
    Son régime alimentaire n’a pas changé,foin, il n’ y a pas encore d’herbe, comment se reconstruit le pied après une fourbure?
    Comme ça fait 7 mois est-ce que cela correspond à l’arrivée de la période malade au contact du sol?
    J’aimerais savoir si c’est transitoire ou si une fourbure laisse les pieds sensibles à vie?

    • Je suis contente que votre cheval aille mieux. Ses pieds iront très bien, mais il ne tolèrera sûrement plus la moindre erreur d’alimentation et sera sûrement sensible à chaque fois qu’il recevra des médicaments chimiques. A éviter donc. Si pas le choix, à drainer rapidement.

  4. OK
    Deux remarques
    -je rajouterai que la fourbure reste une pathologie sérieuse dont le traitement doit être fait par un professionnel qui sait ce qu’il fait ( j’ai en mémoire le cas tragique assez récent d’un cheval qu’on a du euthanasier suite au passage d’un « pareur » qui a enlevé ce qui avait été mis et fait un « parage » qui a provoqué la traversée des phalanges sur les antérieurs…)
    – ne pas oublier de rechercher les causes ( métaboliques, endocriniennes…)

    • Le soucis c’est que la traversé des phalanges n’a pas été du fait du parage …. MAIS des traitements effectué en bien avant!

      Deuxième chose, le percement de la sole ne nécessite PAS l’euthanasie! C’est une réaction de véto face à une situation « qu’il pense » irrécupérable… or c’est tout à fait récupérable.

      Chercher les causes… oui, évidement.

      Je suis moi même effaré du travail de certains « pareurs » … Mais la faute à qui?

      Vouloir nous interdire de travailler, pousse à la clandestinité et donc aux dérives et aux abus de toute sorte.

      Le parage n’est qu’un outil au service du podologue équin OU du maréchal ferrant mais différent suivant le résultat obtenu et les attentes de chacun.

      Il est temps de rentrer dans le 21e siècle et d’accepter la podologie équine comme une spécialité à part, coincé entre la médecine vétérinaire et la maréchalerie.

      Quand les membres de l’UFM auront compris ça, on aura fait un grand pas en avant.

      Le podologue équin n’est pas un pareur… ni un MF … ni un véto…

  5. Pingback: FOURBURE | Podologie équine ... libre.

  6. Bonjour,

    J(ai trouvé cet article très intéressant quand à la manière de faire pour le parage d’un fourbu. Mon poney viens de faire une fourbure aigue, et mon véto de lui donnait pas beaucoup de chance de survie. Il vient d’en sortir (enfin!) après un traitement d’un mois et demi, un gros régime et des chaussons. Mais les chaussons que la véto a posé ont complétement enfermé les pieds pendant plus d’un mois, aujourd’hui j’ai 2 antérieurs fissurés, un abcès au postérieur et des fourchettes plus que pourries, la sole est molle, les fourchettes creusées, je ne sais plus quoi faire et quelle problème attaquer en premier!

    • moi je dirai que la sole va se durcir maintenant qu’elle n’est plus enfermee a l’humidite dans les chaussures. Un produit super pour les fourchettes pourries: l’oxytetracycline, ca se pulverise 3 fois pdt 10 jours par jours sur la fourchette, autour etc et ca marche super bien. Attaquez les fourchettes en premier je pense.Cdlt

  7. Pingback: Pete Ramey et le parage naturel – Partie 2 | Un journal particulier...

  8. Bonjour, je viens de lire votre dossier qui a retenu toute mon attention, j’ai une ponette de 4ans fournie et avec ferrure a l’envers il y a trois mois ça allait mais la pas du tout me fait un abces au pied droit, au vu de ce que vous dites sur la ferrure a l’envers que tous les maréchaux préconisent chez nous a qui puis je m’adresser pour faire le parage dont il est question dans votre article
    Je suis de l’Eure en Hautes Normandie
    Merci pour votre aide

  9. bonjour, j’ai un poney de 12 ans « ancien » fourbu a la maison ( vous étier venu le paré il y a de sa quelques années a quimper ) . il et dans un « paddock » en terre avec foin a volonté , je voulais savoir si c’était dangereux pour lui que je lui donne sa (1 verre matin et soir) car en complément je lui donne HAPPY HOOF spéciale poney fourbu pour qu’il et toutes les vitamines et minéraux essentielles (car ne touche plus a l’herbe).
    et vue que je le pare moi même car tous les maréchaux que j’ai pu faire venir voulais me le ferré (J’AI TOUJOURS REFUSER !!)
    je voulais aussi savoir pour la hauteur des talons comment la définir ? car je n’est pas très bien compris au dessus (aujourd’hui il sont approximativement de 1cm )

    merci beaucoup !

  10. Bonjour, J’ai une ponette fourbue à la maison, je l’ai eu il y a 9 ans et en fait elle était déjà fourbue mais pas en crise, donc je n’ai pas vu. Elle n’a jamais été ferrée à l’envers et je gère les crises assez vite, en général je la pare moi-même mais jusque-là ça restait un parage « maréchal Ferrantesque », bien que je n’aie jamais touché à la fourchette. Dernièrement, j’ai donc essayé le genre de méthode décrite ici ,en tout cas: baisser le talon, râper en pince, ne pas toucher à la sole…SAUF QUE, sur ce dernier point, ça a été catastrophique, car cette ponette (contrairement à mes 5 autres chevaux et poneys) a la sole qui pousse presque autant que la corne! J’ai tenté de laisser la sole se « gérer » pendant 6 mois sans y toucher, grosse cata, elle pousse elle pousse et ça commençait à partir en babouche. Résultat, crise au printemps, j’ai dû appeler le maréchal-ferrant car trop de sole à enlever je me sentais pas de le faire, depuis j’ai paré deux fois (en deux mois), mais du coup je ne sais pas du tout jusqu’où je dois couper cette sole, puisqu’on est pas censé y toucher et que là je n’ai pas le choix? J’ai laissé de la marge par peur d’aller trop loin, mais du coup le pied est encore trop long alors que la corne est bien au ras de la sole (déjà raccourcie)

  11. Bonjour

    J’ai un double poney de 22 ans qui vient de faire sa 3e fourbure…aux 2 postérieurs (avant c’était aux antérieurs)
    une à 4 ans, une à 18ans, et la dernière il y a 3 semaines.
    A chaque fois, c’est l’herbe haute et pleine de graminées qui était en cause et au mois de Mai/juin, sans compter le manque de travail.
    Il a à chaque fois bien récupéré, mais a gardé une sensibilité importante de la sole.
    Mon MF me dit de le garder au foin à l’année….et on l’a déferré (du coup il est plus mal qu’avant)
    …il a aussi pas mal de compléments que je donne dans le son, d’abord de l’aspirine car douleurs +++, et aussi du navitol (aide à la circulation sanguine dans le pied), graines de lin (1 mesure), de l’ail, des vitamines, et 1 seau vitaminé à disposition. quand l’aspirine sera terminée, je lui ferai une nouvelle cure detox hépatique,voir aussi un ostéo.
    Bref beaucoup de frais pour un seul we à l’herbe dans une herbe très mouillée et pas graminée , qu’on ne pensait pas trop dangereuse.
    La véto me dit ok pour remise à l’herbe et la MF me dit NON
    je ne sais plus que penser….!
    Les sabot sont bien striés mais il n’y pas eu de grosse repousse.
    dois-je donner de la biotine ? les parois des antérieurs se sont cassées suite au déferrage.

  12. ok merci
    je parlais en dureté dans l’idée de faire des pads en silicone pour répartir la charge de manière plus homogène ; j’utilise une dureté moyenne de 20 25 shore mais je crois qu’il est préconisé 50 pour les fourbures…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s