J’aime ma Podologue et je le dis !

Pourquoi suis je passée d’un Maréchal ferrant classique a une Podologue ?

Il y a plusieurs raison à cela !

La relation client / professionnel, La relation cheval / praticien.

J’en ai eu marre, plus que marre de n’avoir aucun vrai pro des pieds joignables a tout moment. J’aime énormément pouvoir appeler quand j’ai un doute une question. Avec un maréchal autant vous le dire de suite, je n’ai jamais pu le faire : Pas le temps, c’est qui votre cheval déjà ? On verra ça la prochaine fois … Des dizaines de coups de fils pour prendre un rendez vous, ou en général ils sont en retard. Entendez moi bien, j’en ai vu passer plus d’un pour Kaplan, et aucun n’était à l’heure.

Ce qui bien sur, ( désolé mais c’est une vérité ) n’est pas le cas avec ma podologue ( DAEP ). A l’heure, s’il y a un soucis elle me prévient à l’avance. Elle est polie, et ne me parle pas comme un chien… ( sachant que je parle a mes chiens mieux que ça ). Je sais que je peux la joindre lui laisser un message et qu’elle me rappelleras, ou que l’on se contactera pas d’autres moyens et avant le prochain rendez vous.

Ensuite le rapport avec le cheval ce qui est vraiment pour moi l’essentiel. La aussi un gros ras le bol général et avec 98% des maréchaux que j’ai fait venir pour Kaplan. Kaplan est atteint d’un syndrome de shivering sur les deux postérieurs, plus d’un syndrome de harper, ajouté de l’arthrose dans les lombaires et un cheval toisant 1m75 pour 750 kilos, mais extra au demeurant .. voyez le tableau. Déjà quand on ne me dit pas d’aller me faire voir j’ai de la chance. Trop Lourd, il peut me casser le dos etc etc .. donc je reste en plan avec mon pauvre ami ?

Je vous passe les cris, les hurlements, les coups de marteaux dans le ventre, les coups de râpe les coups de pieds, et puis la cerise sur le gâteau : les insultes ! «  Votre cheval est un c****** a trembler et reprendre ses pieds comme ça » charmant ! Niveau confort et respect du cheval on repasseras surtout quand votre cheval préfère ne plus donner les pieds plutôt que de se faire latter la tronche ( sauf que je n’ai jamais fait avec lui ) ce qui a en outre causer 3 mois d’arrêt : 2 abcès en couronne et en glome sur un postérieur, préférant se «  déboiter » la rotule pour marcher que de donner les pieds … ça lui a fait beaucoup de bien au grasset cette affaire !

Je vous passe la fois ou il a failli m’écraser ainsi que le maréchal quand il a entendu la forge …

Je décide de le passer pied nu ( 3 semaines de ferrure : la corne qui casse et les clous qui sautent )

La aussi j’en ai eu des belles : il va saigner des pieds, faut le ferrer, j’ai même eu le droit a un parage avec sur chaque antérieurs ( kaplan est cagneux aussi ) une différence de 1cm entre le talon interne et externe du même pied ( l’ostéo n’en revenait pas ) juste pour me forcer a referrer. Les seimes barrées, les pieds en soucoupes !

Avec ma podologue, pas un cri, pas un coup, kaplan est rassuré il mâchouille se détend la podologue apporte même des bonbons et des carottes, ça change des coups de marteaux. A l’aide du spectrum elle m’a montré ou pourquoi comment le lien entre chaque endroit du pied, elle m’explique tout ce qu’elle fait, ce qu’il faut que je fasse de mon coté entre deux passages. Et puis elle n’arrive jamais énervée, prête a en découdre, elle prend son temps pour les postérieurs, elle règle le trépied ça prend du temps, mais jamais un soupir que des encouragements. Mon cheval n’a plus peur de donner ses pieds.

Je veux continuer à faire ce choix, celui du naturel, du temps et de la patience, celui du respect, de la remise en question, du bien être du cheval sur tous les points, physiques et mentales

Pour ça:

img_1938

Au lieu de ça:

pd_24_10

7 réflexions sur “J’aime ma Podologue et je le dis !

  1. Je ne peux qu’etre totalement d’accord avec tout ce que tu écris. Le retard (plus de 2 heures des fois) c’est vrai qu’on n’a que ça à foutre des les attendre……….leur patience légendaire, eux qui se disent homme de cheval………
    Quand j’ai acheté mon premier cheval, y a plus de 10 ans, j’ai fait venir le plus proche de chez moi, mais j’ai récolté ce qui est écrit au dessus……………, j’en ai alors contacté plus d’une dizaine , pour venir à l’époque me le parer ou ferrer seulement les antérieurs………..ben personne ne voulait se déplacer pour 1 seul canaçon………..et ils faisaient pas plus de 20 bornes autour de chez eux ……………alors je fais quoi moi avec mon cheval ??
    j’ai du me débrouiller pendant 1 an pour le parer et ferrer ses antérieurs.heureusement Didier avait fait son apprentissage chez un forgeron, donc on s’est débrouillé.
    puis j’ai eu 2 chevaux, et là je me suis dit, bon quand même y en a bien 1 qui va se bouger les fesses et venir jusqu’ici ??
    je ne vis pas dans le désert hein , j’ai une sortie de l’A10 à 6 kms ……….
    là je dois dire que les 2 personnes qui sont venues étaient courtoises, patientes avec les chevaux et prévenaient de leur retard.
    Mais leur parage ne me satisfaisaient pas………..j’avais déjà lu des trucs et je voyais bien que par exemple aucun evasement n’était traité ! normal ils laissaient trop de paroi………
    Et dans ma région, ben aucun podologue d’installé…………
    Donc quand mon dernier maréchal a déménagé dans le 56 il m’a commandé rape et renette et je me suis débrouillée ………..ça va faire plus de 5 ans maintenant que je m’occupe des pieds de mes chevaux……….avec livres (pete ramey) forums (Azur) et les conseils de Guillaume (l’auteur de ce blog)et Patrice.
    Ben je peux vous dire que je ne veux plus qu’un maréchal vienne leur toucher les pieds……….quand je vois comment sont traités « les pieds nus » par ces pros autour de chez moi franchement j’ai mal pour les chevaux………..et je parlerai pas des ferrures catastrophiques avec des pieds en soucoupe……..
    Je ne peux pas apporter mon soutien à un podologue particulier parce qu’en fait aucun n’est jamais venu, mais une chose est sure, plus jamais aucun de mes chevaux présents et futur n’auront de bout de métal sous les pieds !

  2. Il est vrai que lorsque l’on a du mal à trouver un maréchal , le jour où il daigne venir , de nombreux propriétaires acceptent qu’il ai un comportement brusque, voir mal traitant avec leur cheval . je pense que ce n’est pas une fatalité..Voici mon expérience : un jeune maréchal fraîchement diplomé est venu parer mes loulous : 1 bel et lourd Irish, une jument qui en a vu des vertes et des pas mûres et 2 terribles petits ânes…bref, le cauchemar de tout maréchal … et en plus pas question de ferrer mais un parage « le moins maréchalesque » possible !!! Le pt’it jeune m’a regardé interloqué lorsque je lui ai dit avant de commencer : pas de coup, pas de cri, et distribution de carottes tout au long du parage pour les ânes et vous verrez la prochaine fois ils viendront eux-mêmes réclamer leur parage… il a joué le jeu et depuis quand il revient , la petite troupe attend son tour, sagement regroupée à l’entrée de l’abri, regardant tous ces faits et gestes. le jeune maréchal m’a demandé de prendre des photos des ânes, car chez les maréchaux, les ânes sont de maudites bêtes…mais pas ceux-là et il en est fier ! ET sans le brusquer je lui demande de parer la fourchette comme cela et de faire un petit roll comme ceci et de ne pas couper totalement les barres…bref comme il n’a pas eu de formation sur le pied nu lors de ses études et bien je lui montre qu’autre chose existe..moi je n’ai pas la force physique pour le faire mais avec les moyens du bord , j’arrive à ce que je souhaite ou presque..;car mon idéal serait de le faire moi-même en ayant de solides connaissances. ça va venir !!!

  3. comme je le dis je suis ravie pour ceux qui sont satisfait de leur MF ce n’est pas le cas de tout le monde ! je souhaite simplement avoir le droit de choisir quel praticien faire venir pour mon cheval ! quand on a des vieux briscard qui vous engueulent parce que vous  » le chouchouter trop après il prend ses aises  » …

  4. Je suis moi aussi passée aux pieds nus pour entre autre un comportement parfois limite avec mon cheval qui est pourtant super du moment qu’on prends le temps de faire les présentations. C’est un grand stressé de la vie, essayé aux courses, autant dire que ses relations aux hommes sont plus que méfiantes. Mais avec le podologue, zen attitude… Ben oui, quand n arrive en faisant des gratouilles, en se faisant renifler, et en bouchonnant un peu parce qu’il pleut, eh bien les présentations sont faites et on a l’autorisation d’approcher ! J’ai vu les pieds de mon cheval évoluer, prendre de la force (lui qu’on ne pouvait même pas ferrer de derrière : pas assez d’épaisseur de corne). Le temps que les MF passent autour du fer et de leur forge, le podologue le passe avec le cheval : le principal intéressé n’est-ce pas ? Pas plus long, différent, le temps passé. Voilà pourquoi je suis de plus en plus convaincue par les pieds nus sur les chevaux, mais pas avec n’importe qui …

  5. J’aime aussi ma podologue 🙂 D’un cheval qui ne donnait pas ses pieds du tout quand il est arrivé dans ma vie (ses pieds étaient nus mais totalement négligés, déformés et douloureux), on a à présent un cheval qui offre ses pieds tout seul et n’essaie plus de les reprendre. Ma podologue lui dit merci chaque fois qu’il les offre et s’excuse de tenir parfois un pied trop longtemps (quand elle me donne des tas d’explications sur son travail par exemple). Elle passe toujours 1h30 avec nous alors que 45 minutes seraient suffisantes pour le travail seul. Un régal. Un pareur mondialement connu a dit dans ses écrits: lorsque le cheval constate qu’on lui fait du bien en prenant soin de ses pieds, il vous les donnera toujours avec plaisir sans essayer de fuir; il finira même par poser sa tête sur votre dos quand vous travaillez. C’est exactement ça 🙂

  6. Bonjour,

    Petite partage d’expérience d’une « novice » du pied nu. Après 15 ans de cours dans un club où tous les chevaux étaient ferrés, après avoir étudié le pied du cheval dans des bouquins pour passer des galops où les images montrent un sabot avec un fer (véridique)… Il me paraissait tout à fait normal qu’un cheval ait des fers et la question du sans fers n’avait jamais effleuré mon esprit. Quand on vous présente cela comme la norme, le normal, et que vous n’avez jamais entendu quelqu’un dire le contredire, comment penser autrement après tout ?!

    Puis j’ai rencontré Oscar, un poney D que j’ai eu 1 an et demi en confiage. Une morphologie parfaite, des aplombs à en faire pâlir, tout terrain en balade ET… pied nu ! Ça a été lui mon déclic, comment est-il possible que ce cheval sans fer marche sur tous les terrains sans souffrance, saute et dresse tout aussi bien que n’importe quel autre cheval ? Là question germe, je me renseigne, lie beaucoup, en apprend encore plus… Vivre pied nu est donc possible pour un cheval ! (dingue non?) Je passerais le fait que ce poney ne m’a pas fait me remettre en question QUE pour le pied nu mais également dans l’intégralité de mon approche de l’équitation. Et oui Monsieur était de ceux avec qui on se doit de coopérer et d’être poli sous peine de manger du sable. Bref, surement l’une de mes plus belles rencontres…

    Me voilà propriétaire d’un jeune cheval de 3 ans, acheté non débourré dans son troupeau, et qui restera pied nu ! Je passe le nombre de réflexions désagréables auxquels j’ai dû faire face quant à ses conditions de vie… Bah oui un cheval pied nu, vivant au pré et en troupeau sur plusieurs hectares et qui est destiné à être monté régulièrement et même peut être avoir une carrière sportive ça n’a aucun sens.
    – « tu vas être obligé de le ferrer pour progresser »
    – « sans fer il n’aura aucun amorti »
    – « tu ne pourras pas entretenir sa musculature s’il est au pré »
    – « tu vas bien être obligé de le mettre en box quand il va sérieusement travailler »
    – « ton cheval n’est pas ferré ? Mais il doit avoir mal »

    J’en passe et des meilleures et malheureusement toutes ces remarques sont vraies…

    D’ailleurs le titre de la pension que je paye en dit long sur la non évolution des mentalités « pension pré poulinière vide / vieux cheval / retraite », voilà ce qu’on peut lire sur mes factures. Donc mon jeune cheval, hongre, qui travaille n’est donc pas à sa place…

    Mais tout ceci n’est QUE le début du parcours du combattant lorsque l’on veut respecter au mieux la vie de son cheval. Encore faut-il trouver le bon maréchal/pareur…

    Le premier maréchal passe (en mon absence), il faut savoir qu’il n’en avait jamais vu auparavant puisque ses pieds étaient entretenus par son éleveuse et magnifiques. Il venait de subir une opération suite à une funiculite, il ne s’occupe donc que des antérieurs. Très vite je me rends compte que les postérieurs qui n’avaient toujours pas rencontrés de maréchal étaient bien plus beaux et avaient une usure bien plus « normale » que les antérieurs. Il n’a plus de talon, le sabot part vers l’avant et s’affaisse, le pied s’évase sur les côtés alors qu’il s’use étrangement devant… (et tout cela avec un regard totalement novice mais observateur).

    Je décide de ne pas le rappeler car un truc cloche, d’ailleurs quand mon cheval se déplace un truc me turlupine. Le deuxième vient, toujours en mon absence puisqu’il me prévient 1h avant son arrivée un jour où j’avais dit que je serais indisponible… mais ce n’est pas un problème pour lui il va aller le chercher. Ils se mettent à trois pour l’attraper, mon cheval prend peur, 35 minutes à lui courir derrière, essayer de le coincer dans un angle… la catastrophe ! Il m’appelle en me disant que mon cheval est un fou furieux dangereux et qu’il faudra que je sois là à son prochain passage…

    Deuxième RDV donc je suis là. Mon cheval sursaute et se met à trembler en le voyant arriver, il ne prend pas le temps de lui faire sentir quoi que ce soit. Mon cheval se braque mais il est « con » c’est normal. Je le rassure du mieux que je peux, je supplie presque le maréchal pour qu’il prenne 30 secondes pour le désensibiliser mais je l’emmerde clairement… il fini par se laisser faire, toujours tremblant comme une feuille morte. Résultat de ce parage… il est paré totalement à plat, les fourchettes ont été mutilées, la sole a été creusée, les antérieurs n’ont même pas la même forme, le talon est quasi inexistant, les barres sont au ¾ de la fourchette… Ce qui devait arrivé, arriva au bout de 15 jours : fissures, début de seimes, usure étrange, mon cheval à mal quand il marche, cherche les bas côtés. Tout ça pour la modique somme de 65€ (il faut le préciser)

    Attention au prochain RDV on va me dire qu’il a une mauvaise qualité de corne et qu’il faut le ferrer ! Pourtant il a bien vécu ses 3 premières années sans fers et sans douleurs (étrange ?!)

    Je reprend ma recherche de maréchal/pareur… je contacte le seul podologue de ma région, qui me répond gentiment, puis au moment de prendre RDV est aux abonnés absents et injoignable. Et c’est reparti pour un tour : de longues recherches, des mails à droite à gauche, les « bons » qui sont surbookés et qui ne prennent plus de nouveaux chevaux… De quoi devenir folle !

    Finalement je croise une propriétaire qui à son cheval pied nu et plutôt pas mal. Ce sera donc son maréchal le prochain. Jamais deux sans trois ! J’ai rencontré un homme qui a pris le temps, qui a rassuré mon cheval, l’a désensibilisé, à fait un bilan, m’a expliqué ce qu’il faisait… bien meilleur contact. Il pensait que le maréchal était passé 3 semaines avant tellement mon cheval avait les pieds courts… Il faudra surement encore un ou deux passages pour rattraper le tout. Ce n’est pas un podologue mais un passionné par son métier, qui n’est pas réfractaire au pied nu et qui prend le temps d’observer ET qui ne pare pas un cheval pied nu comme il parerait un cheval ferré (ça à toute son importance).

    Je me dis que j’ai eu de la chance « seulement » 7 mois pour trouver un bon professionnel, il en faudra surement 4 de plus pour retrouver des pieds sains donc au final presque 1 an pour avoir un cheval pied nu « opérationnel ». Morale de l’histoire : il faut donc avoir le temps et le courage, d’autres auraient préféré ferrer pour gagner du temps…

    Finalement mon histoire est bien longue et j’espère n’avoir endormi personne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s