Correspondance avec CENSURE. (et oui, encore une fois…)

Pour résumé la situation,

Je postes sur FB un croquis de 3 photos d’un pied long mal entretenue avec des repères visuels importants et des remarques de ma part sur ce que je considères important ou pas.

Des MF  montent aux créneaux, outrés, ils sont scandalisé… Ok.

On échanges « un peu » et puis ça part en vrille avec un individu qui se prends vraisemblablement pour le justicier blanc… ou Cyrano de Bergerac on sait plus trop.

La page ne ressemble plus à rien. Je copie colle son « pavé » rédigé spécialement pour moi, je le « colle » dans wordpress et y répond en noir (blanc pour vous), entre ses phrases qui sont violettes.

CONTRAIREMENT a ce qu’il raconte, je n’ai RIEN enlevé ni transformé…

Son scénario est des plus débile puisque mon but était justement d’ouvrir un débat, soit pas très pratique mais de façon totalement transparente. (toutes les personnes qui me connaissent savent que je ne suis ni un menteur, ni un falsificateur).

Il n’avait qu’a poster ses réponses en commentaire ou même par mail…

La discussion a tournée court, vue que J’AI DES RÉPONSES qu’il n’attendait surement pas.

12H de publication plus tard, il préfère me menacer d’un procès (sans doute se croie t’il dans un feuilleton américain… lol ) pour diffamation alors qu’il n’y a ni insulte, ni diffamation…

Comme j’ai déjà eu le cas… je vais faire comme d’hab. quoi…. Je supprimes tout ce qui se rattache à l’intéressé afin de rester dans les clous.

J’ai l’habitude puisque j’ai déjà été à la gendarmerie pour une plainte du même genre… et je suis maintenant « rôdé » à la procédure. (cela ne fait pas beaucoup rire les gendarmes par contre, qui en ont vraiment raz la casquette des enfantillages de ce genres…)

 

Ce que j’en conclues moi, c’est que le débat est très difficile… Alors OUI, j’énerves… Mais ne dit on pas il n’y a que la vérité qui fâche?

Je constates que certains individus de cette corporation ne savent communiquer que par l’engueulade, l’insulte, les menaces juridiques ou même physiques.

 

C’est assez bizarre parce que TOUS les professionnels que j’ai rencontré « en personne » étaient plutôt cool, ouverts et même sympathique même si on n’était pas d’accords sur tout.

Bref… à suivre.

[CENSURE.] Je n attendais qu une chose que vous répondiez!

[Moi] Super, enfin un débat, cela élèvera un peu le niveau.

Il est joli votre fer moyenageux au passage ! Vu son etampage il s’agit soit d un fer anglais ou francais ( vous ne vous mouillez pas trop ! lol) datant d avant la photo couleur , il faut noter au passage les crampons fixes en éponge dont la forme est typique des anglais mais en soit c est une belle tentative. (c’est un fer Français du 12e siècle… )

Je n accuse personne si ce n est votre manque de discernement avec lequel vous vous attaquez non sans finesse a la cible facile.  Laquelle ?

Que vous changiez de ton me prouve une chose, vous n etes pas sur de savoir sur qui vous tombez. 

Non, on est jamais sur de rien… mais j’admire la patience et prend note de l’effort consenti. Je me doute que c’est plus pour épater la galerie mais quand bien même, je me dois de renvoyer la balle.

Un discours plus courtois? Pas de probleme, attaquons donc non la forme, mais le fond.
Enfin… Vous cessez les jérémiades.

Que le soucis du ferrage soit le clou, nous sommes conscients depuis longtemps que pour mettre un clou, il faut faire un trou.

Et donc ?

Je ne pretends aucunement défendre ceux qui se fichent de la locomotion, je ne cherche qu a defendre ce qui est juste. Qu il y ai des marechaux moins bons que d autres ou moins investis ? Je n en doute pas une seconde. Vous me parlez de fonctionnement perturbé au sujet du pieds ?

Parlons de cas precis ou le parage seul ne suffit pas. Un fourbu avec sole bombée , vous m expliquez ?

OUI ! Je vous expliques ! Lisez mon blog, c’est écrit. J’en vois régulièrement. Il existe des solutions!

Un pur sang n ayant quasiment pas de pousse et qui enchaîne les entraînements et le 2400m ?

On l’a déjà dit, la course ne me concerne pas… On est dans l’exploitation du cheval.

Un cheval evoluant en region granitique ?

Oui et alors ? Le granit c’est içi… en Bretagne et ça se passe très bien ! Pensez-vous que les Brumby ou les Mustang marchent dans l’herbe ?

Une fracture de la 3eme phalange ?

Fracture… Pourquoi aller chercher si loin quand TOUS les chevaux de club sont ferrés… ainsi qu’une majorité de chevaux vivant au pré ou même en retraite ? Mise à part une envie pressante de ferrer ou un dogmatisme à toute épreuve, on est très loin de la fracture ?

Une tendinite du flechisseur profonds ?

Oui ? Parce que le break over n’est plus à sa place peut être ? (pour clouer, faut bien laisser un petit peu de place non ?) Ou parce que le cheval est en acidose chronique ? En élastose… en carence de minéraux… en surmenage… bref, autant de causes que la podologie équine pourra résoudre sans problème.

Ou de la bride carpienne ou de toute autre tendinite d ailleurs.

Pareils. Savez-vous au moins identifier les causes de la tendinite ? Inflammation d’un tendon… Pour quelle raison ? Parce que le pied ne peut pas fonctionner correctement ? Parce que les angles ne sont pas bons ? Parce que la gestion de l’énergie cinétique n’est pas correcte ? Parce que le fer ne permet pas la distorsion ? bref… Encore une fois c’est un problème lié : aux conditions de vie, aux conditions de travail et aux méthode de ferrures qui viennent faire surfonctionner certains segments.

 Un cheval qui enchaine sa carriere avec de l arthrose ?

D’où vient l’arthrose ? Génétique ? Hum…. Et en quoi le FER pourra aider une articulation usée ? Et secondairement, quel est l’intérêt de faire courir un cheval usé ?

Pourquoi l’articulation est elle usée? C’est là la question intéressante!

Encore une fois, la podologie pourra le soulager MAIS SURTOUT lui permettre de se régénérer !

Un cheval avec des eparvins ?

Encore une fois, en quoi la ferrure, qui fait partie des causes de la pathologie serait elle une solution ?

Que fait la ferrure « corrective » à votre avis, si ce n’est de déplacer des contraintes biomécanique sur des zones différentes ?

On créer des éparvins aux jeunes chevaux par un travail intense trop précoces … rendu possible grâce à la ferrure… et après on voudrait croire qu’une autre ferrure va aider à résoudre un problème de ferrure ?

C’est complètement paradoxale !

Je vais pas toutes vous les faire non plus…

C’est dommage, parce que j’aurais pu y répondre point par point !

Que le fonctionnement du cheval pieds nu et du cheval ferré ne soient pas les mêmes je vous l accorde, on pourrait tout simplement parler d irrigation du pied.

Vasculaire, nerveux, lymphatique, mécanique, musculaire, proprioceptif, bioénergétique… On est loin de la simple « irrigation » du pied !

La mobilité du pieds est differente ainsi que sa préhension mais je n endoctrine personne a ferrer un cheval alors que ce ne serait pas nécessaire.

Oui… alors pourquoi 80% des chevaux sont ferré ? Vos collègues endoctrinent vraisemblablement plus que vous.

Le discours que vous avez manque de recul et de jugeote, LOL (prétentieux avec ça !)

 vous enfermez le discours dans lequel vous ne pouvez que sortir vainqueur.

Vous me prêtez des talents que j’ignorais jusque-là !

Vous vous amusez de la colere de certains qui n ont pas la patience de vous attendre au tournant ce qui n est pas mon cas bien sur. 

Oui, vous le grand penseur… donneur de leçon et surtout pétris de certitudes.
Je ne m offusque pas de vos sarcasmes, je m en amuses et valide une fois encore mes propos.

Vous validez par des pirouettes rhétoriques habiles mais quelques peu dénué de fondements.

Quand aux catastrophes des Maréchaux parlons de celles des pareurs.

Il y en a beaucoup trop à mon goût malheureusement. Mais la faute à qui ? Vous (enfin, Mr le Pdt de L’ufm) avez poussé notre pratique dans l’illégalité et les pratiques clandestines… Ce qui attire DE FAIT, des profiteurs et des opportunistes !

Deuxièmement, si vos collègues étaient si bons, nous n’existerions même pas…. Et si on était si « mauvais » on serait tous sans boulot depuis longtemps… OR, non seulement on a de plus en plus de travail mais les années s’écoulent et on nous appel toujours !
Expliquez moi comment ca se fait qu on m amene il y a quelques mois un Trotteur marchand sur la sole dont votre pareur avait degomme les parois et ne tenait qu a peine debout ?

Là réside UN DES POINTS principale de désaccord… Le cheval ne marche pas sur sa paroi… mais sur sa sole, sa fourchette et une partie de ses glomes… Ce n’est donc pas problématique en soit. Ce qui peut l’être, c’est le non-respect des repères anatomique, La non prise en compte de l’épaisseur de sole périphérique, le type de parage, la mise en équilibre des structures…. La présence ou non d’inflammation chroniques et des lésions ostéopathiques. Mais je penses que toutes ces questions ne sont pas abordés dans votre formation, parce que dans le cas contraire, vous en parleriez ouvertement…

Comme chez les MF, il existe des pareurs du dimanche… Il est de mon avis que les choses évoluent et que certaines pratiques doivent être mieux encadrées. Mais ce n’est pas en voulant interdire le parage naturel ou en voulant récupérer le monopole que les choses vont s’améliorer.

Qu au moment ou on me l amene au ferrage, chose barbare qui l aurait aidé instantanément, (ou pas) votre collegue rappelle le client pour lui dire de faire galoper le cheval sur la route pour que les pieds durcissent ?

Galoper sur la route, pieds nus est une mauvaise idée…mais il a sans doute précisé de « marcher au pas, en main, sur la route » … Il est plus spectaculaire de raconter l’histoire en grossissant les faits…

Mais avez vous entendu parlé de stimulation?

Autre chose, il parait que maintenant vous etes tellement balèzes que vous platrez les chevaux !

Vous ne semblez pas connaitre cette technique qui pourtant sauve bien des chevaux de courses… ferrés !

Je n’utilise plus cette technique qui peut être source de glissades traumatisantes et qui ne permet pas d’intervenir sur le pied dans les délais.

Ca nous a bien fait marrer, on les a gardé en souvenir !

Tout comme je gardes les fers tordus, asymétriques et mal ajusté… mais moi, ça me fait pas du tout rire en générale…

(ou prends en photos les pieds morts TOUS ferrés que j’utilises en stage… ça fait aussi des souvenirs pur essayer de ne plus voir ça)

Expliquez moi comment vous arrivez a etre aussi incroyablement cultivés avec des formations a la ramasse

Ha ça y est, vous baissez la garde … Les gros mots arrivent… lol

 qui ne se comptent pas en années mais en mois…

Qui vous dit que je n’améliore pas constamment mon savoir ? Ce qui m’amènerait à 8 ans d’études…

alors que seulement pour la marechalerie j ai fais 5 ans

Vous voulez trompez les non initiés… mais moi, je sais que le CAPA se fait en 2 ou 3 ans et qu’il y a une énorme partie d’apprentissage… où vous servez de larbins à un patron… donc on ne peut pas vraiment parler d’études longue…

Quant au BTM, il s’agit plus d’une distinction entre pros… et c’est surtout orienté sur la forge… et pas vraiment sur les connaissances biologiques ou vétérinaire…

Du coup, si on reprend les programmes officiels… entre les matières générales, la forge, le boulot en entreprise et les vacances… il nous reste finalement que « quelques mois », voir « semaines » sur les pieds, la physiologie… et quelques jours pour le parage… donc, finalement, on vous bats LARGEMENT en terme d’enseignement sur ce qui constitue notre cœur de métier… le pied nu.

Y a t’il UNE ligne sur le parage naturel dans le référentiel de formation du CAPA ? Non…

Dans le manuel du MF Européen du 21 e siècle, le parage prend 2 paragraphes… et sans parler de pieds nus !

Du coup, l’esbroufe de la formation… elle prend plus avec moi.

et estime ne pas tout savoir et avec les année tout comprendre ?

Surtout qu’il vous reste toute la podologie équine à apprendre !

Alors que du haut de votre suffisance vous me parlez de pseudos conclusions sur les marechaux.

Pas pseudos… c’est issu de longues réflexions, discutions, et lectures de très nombreux ouvrages. (et surtout, de simples constats de terrain)

Des gars avec 2 mains gauches chez vous j en ai croisé un sacré paquet (oui, pareil !) ca gratouille 3/4 d heure sur un pieds ( c’était un Suisse ?  lol) et ca a toujours pas compris le principe des alignements inter phalangiens ni de la lateromotion.

L’alignement phalangien ? Wouhaou ! Le SUPER concept ! Dingue ! C’est un truc de ouf ça ! 5 ans d’études vous dites ?
Latéromotion ? Alors là, ça déchire grave comme terme ! Sauf que sans fer, y en a pas ! MDR ou elle est réduite à sa plus simple expression et donc devient un mouvement physiologique dans la séquence locomotrice.

Vous me parlez de vos doux reves et de votre usine a cauchemards vous n amusez que les enfants et les simples d esprit.

Là, on se barre dans vos délires… c’est dommage, c’était bien partis.

Que je pipote a fond la caisse? Je laisserais ma Foi mes clients vous répondre quand vous passez sur Suisse, je suis tout prêt !

J’espère ! Parce que ce que j’ai vue là-bas, ne joue pas en votre faveur…

En ce qui concerne vos analyses je ne pretendrais faire partie de l elite que si quand je prendrais ma retraite les gens me jugeront comme tel.

L’élite, c’est déjà ceux qui arrivent à faire un boulot correcte me semble t’il. Pour le reste, on verra plus tard.

Je n aie encore une fois pas l arrogance de tout savoir ni tout résoudre. 

Qui le pourrait ?
En ce qui concerne la formation initiale de Marechal ? Elle est sur le point d etre modifiée et regie par un examen plus poussé qui limitera les limités, surement de nouveaux professionnels pour vous alors !

Tant mieux ! Ils arrêteront peut être de bousiller les pieds… 😉

Cela nous permettra d en terminer avec les ecoles de moins bonne formation et d en finir avec les formations adultes qui au bout de 9 mois se glorifient bien souvent d etre plus malins que ceux qui ont fait 5 ans.

C’est effectivement un gros problème… et peut être même la raison du succès du pied nu ces dernières années !

Faites une recherche sur ces derniers, je penses que vous les trouverez par lot entier dans le troupeau de bras cassés dont vous me parlez.

Oui. C’est validé. (mais y aussi des « vieux » sans diplômes !)

Si je peux vous en parlez aujourd’hui, c est que nous travaillons dessus depuis un moment et n avons pas attendus votre arrogance pour se remettre en question.

Ben le soucis, c’est que vous trainez… et que le monde vous attendra pas…

En attendant occupez vous de vos bras cassés et laissez nous nous occupez des nôtres.

Je n’ai pas force de loi… Mais j’essaie de faire ce que je peux !

Mais arretez votre mascarade car bien qu amusante elle use a force. N ayez pas l envie de me prendre pour un imbecile, vos tours de passe passe amusent les touriste, moi, ils m encombrent.

Mascarade ? Non… information.

Touristes ? Non… propriétaires désireux d’en savoir d’avantage.

On vous encombre ? Passez votre chemin… vous avez mieux à faire.

Au sujet de la resine, vous ne m apprenez rien, les hypposandales limitent certes l usure mais ne sont en aucun cas une alternative légitime a l effet d un fer sur la mobilisation du pieds selon son aplombs.

Sauf que l’aplomb, lui, le pied, il en a rien à foutre… et que le fer, en tant que prothèses artificiel ne saura jamais remplacer de façon durable la déficience des structures internes.

Ne vous est il jamais arrivé de remettre en cause ce que l’on vous avait appris ?

Jamais vous avez essayé de penser autrement le fonctionnement du pied ?

Ne vous servez pas de la colère d un métier pour faire croire que nous sommes des imbéciles.

Je ne fais que des constats… C’est vous qui amenez sans cesses les noms d’oiseaux.
Ce n est pas en agressant quelqu’un qu on peut ensuite discuter.

La preuve que si ! Allez dans le sens du poil, pour moi, c’est mentir… et mentir, m’est impossible. Je peux me tromper, mais pas mentir. Donc, je dis ce que je penses, point.

Ce n est pas en vous servant des plus credules ou des plus faibles que vous eleverez le niveau de votre débat.

Merci pour eux… ça va surement leurs faire très plaisir… et faut faire gaffe parce qu’on est toujours plus crédule ou plus faible que quelqu’un… tout dépend du sujet !

 

Attaquez vous a qui peut répondre vous fera meilleure presse que votre discours a sens unique.

Je m’attaque à personne… je m’attaque au dogmatisme, à la tradition et à l’ignorance.

Au passage, ca me fait rire, vous reconnaissez vous même n avoir aucune formation de forge mais vous ferrez bien les chevaux avec vos hypposandales et vos fers collés alors tant qu a faire moi j appellerais un Marechal « Ferrant ».

Ferrer avec une hipposandale ? Non, je ne crois pas…

Perso. je ne colle rien moi…

Réponse:

Il est drole de voir que vous appelez correspondance une reponse a sens unique.

Ma tribune vous est grande ouverte! Pour une fois que je tiens un professionnel qui sait argumenter! ( Seriez vous un maréchal déferrant? )

Il est drole qu apparement vous avez faot corriger vos textes,

Je n’ai rien fait corriger…

il est drole de voir un disciple n attaquer que ce qu il voit.

Il est beaucoup plus dur d’analyser ce qu’on ne voit pas!

 

En ce qui concerne les marechaux je cites « Je n aie pas la prétention de protéger ceux qui se foutent de la locomotion »

Vous vous auto citez… Oui, j’ai bien compris que comme tout bon professionnel, les brebis galeuses vous font autant de peine qu’a moi…

Rangez vos griffes et n oubliez pas de lire l ensemble de ce que je dit et non pas une conversation a sens unique ou votre ami certes habile, oublie bien des détails.

Je n’ai pas de griffes… Je n’ai qu’une bonne répartie et une (je penses) sérieuse expérience. Je n’invente rien et voudrais simplement vous ouvrir les yeux sur des choses que personne avant moi ne vous avait sans doute parler.
Je ne prends pas en compte la lithanie de ces discours et ne donne comme lecon que la non existence d une pensee unique.

Alors pourquoi si peu d’évolutions sur le terrain?

Etonnant non ?

Non, je penses que les jeunes MF sont en phase de changer les choses… mais bordel, va falloir qu’ils lâchent un peu leurs sacro sainte formation et les dogmes obsolètes sur laquelle elle repose!

Au plaisir de vous lire!

26 réflexions sur “Correspondance avec CENSURE. (et oui, encore une fois…)

  1. Discussion passionnante dis donc…. ca semblait bien commencé et puis….non…
    Mr le marechal, l imbecile que je suis vous invite a venir constater l evolution de mes 2 chevaux grace a la podologie equine depuis 2 ans… ainsi que les degats provoqués auparavant sur mes chevaux par un MF tres reputé de mon secteur qui ferre des chevaux d endurance de CEI 3 etoiles…

  2. C’est effarant cette manière infantile avec laquelle vous vous permettez de répondre… La personne face a vous est peut être dans le tord mais elle est clairement plus adulte que vous. Vous auriez du lui répondre de la même manière pour « gagner » votre débat de manière honorable. Mieux encore, vous devriez faire débat lors de salon, après tout chacun de son coté a à apprendre de l’autre. Seul les imbéciles ne sont pas prêt a se remettre en question, voyez si les maréchaux le peuvent, ainsi que les pédicures équin.

    • Re Bonjour Mr Shashou,

      Infantile? De toute façon mon style est ce qu’il est… et je préfère faire « jeune » que vieux kon! ». Quoi qu’on fasse ou qu’on dise, il y aura toujours quelqu’un pour critiquer. (c’est le jeu!)

      Je ne veux pas « gagner »…. je veux que le monde du cheval Français « OUVRE ENFIN LES YEUX » … et comme le dit Laurent, les évolutions sont inéluctables.

      Pour ce qui est de faire un débat sur un salon… NON, je ne m’y risquerais pas, puisque dans la vrai vie, c’est celui qui a les plus gros bras et la plus grande gueule qui s’impose… et je penses qu’a ce petit jeu, je risque de perdre… 😉

      Ma remise en question je l’ai déjà faite moi… Je suis passé du cavalier « pro » qui sort les chevaux (ferrés) 1h au paddock, nourrit au granulés et qui monte en rênes allemandes… oui, oui!

      J’ai connu ça toute ma vie… et je me suis remis en question « de fond en comble »… donc, maintenant je tires les autres vers l’éveil… la prise de conscience des besoins fondamentaux du cheval…

      Je risque pas de faire marche arrière.

  3. Lorsque l’ostéopathie a été inventée les médecins et vétérinaires étaient vent debout. Il faut voir les problèmes que Dominique Giniaux a connus. Aujourd’hui, ils sont nombreux à se former à ces techniques.
    Lorsque l’éthologie est arrivée en France, les enseignants étaient furieux. Aujourd’hui, c’est même intégré dans les examens.
    Il en sera de même pour la podologie, c’est inéluctable. Dans quelque temps, les maréchaux se formeront à cette technique. Il faut juste attendre que leur colère soit passée et fasse place à la réflexion.
    http://reflexionsequestres.unblog.fr/

    • Bonjour Laurent,

      Et oui, je suis totalement d’accord avec vous!

      L’avancé de la podologie équine est inéluctable.
      Un jour, elle sera enseigné en ENV… comme c’est le cas aux USA, en Angleterre, en Australie, en Nouvelle Zélande…

      La France est un pays de traditions… assez traditionaliste et corporatiste… Ce qui freine l’innovation. C’est d’ailleurs pour cette raison que les « cerveaux » se barrent avant aux USA, et aujourd’hui en Chine où ils ont compris qu’il ne fallait pas rester les 2 pieds dans le même sabot!

      Un jour ou l’autre, ces messieurs qui vocifèrent utiliseront eux aussi ces techniques et ce savoir… 😉

    • Bonjour à tous,

      je vais me faire l’avocat du diable pour essayer de calmer le jeu.

      Je suis entièrement d’accord avec le fait que le cheval ne devrait pas marcher avec des fers.
      Mais imaginez-vous être à la place d’un MF ou d’un véto, intoxiqué à la biomécanique de la paroi porteuse ( sans déconner, la première fois ou j’ai entendu parler de suspension de la 3ème phalange dans la boite cornée…..). Il est normal que ceux-ci essayent de se défendre comme il le peuvent. Ils ont aussi des clients, qui ignorent tout, sans pour autant avoir été trompés officiellement, et à qui il serait difficile de faire changer les mentalités du jour au lendemain sans explication claire et documentée.
      Imaginez-vous qu’on vous disent que du jour au lendemain on vous explique que votre métier ne sert à rien et que vous êtes en plus un tortionnaire équin.
      Attention, je ne défends pas la maréchalerie mais le monde d’ignorance ou de fausses idées dans lequel elle évolue.
      Il y a des maréchaux qui malgré les erreurs biomécaniques commises arrivent à limiter les dégâts. D’autres participent au carnage. Comme dans tous les métiers, y a du bon et….

      Pour faire progresser le débat et arriver à faire comprendre aux maréchaux que ce qu’on leur apprend est à priori erroné, on peut se fier à beaucoup d’expériences et de travaux, cités par Guillaume ( qui oublie toujours Pierre Enoff mais je ne lui en veux pas).
      Il est dit par Shashou, un cheval au travail DOIT être ferré. Qui a pondu cela depuis Napoléon, roi du fer à l’envers qui au départ n’était pas orthopédique. Un cheval au travail, quel travail ? La plupart des chevaux que cela concerne sont incarcérés, piétinent et mangent dans leurs excréments toute la journée, mangent des graines pour oiseaux ( peut-être veut on les transformer en Pégase) sauf pour la ronde dans la cour une heure par jour, pour les plus chanceux.
      Le travail pour le cheval est son déplacement quasi permanent. Donc comme on ne peut pas le faire, on mets des orthèses métalliques, ou autres hypposandales, fers en plastique, résine, etc….
      Je vais prendre pour exemple de cheval au travail les chevaux pyrénéens de l’association equi-libre. Vivant dehors en permanence, dans les conditions les plus naturelles possibles, ce sont de vrais athlètes. Pas quand on les regarde comme cela mais quand on les voit bouger, une locomotion exemplaire de petits chevaux qui pour beaucoup ne ressemblent à rien mais qui randonnent pieds nus dans la caillasse, avec 2 transhumances par an de 170 bornes sur tous type de sol.
      Donc un cheval au travail, même s’il sort tous les jours, n’est pas un cheval qui fait une séance de travail sur le plat, sur du Toubin clément, ou une séances de cavaletti dans une carrière nickel. La seule chose que craint le pied du cheval sont les gravillons.
      L’environnement dans lequel évoluent nos chevaux de sport est fait pour qu’il n’arrivent rien à leur pieds ( adage, adage).
      On peut prendre les chevaux par disciplines, enfin celles qui demandent un peu de condtion physique.
      On repart du postulat que le fer protège le pied pour ne pas qu’il s’use.

      Le CSO : box-manège, on passe du fumier, au béton, au sable et en sens inverse
      Le dressage : a part les chevaux de Charlotte Dujardin qui galopent vraiment en extérieur ( soit dit en passant, Valegro est le seul cheval du circuit haut de gamme à fonctionner de façon quasi parfaite, même avec ses fers ), les autres font en majorité les même trajet que les chevaux de CSO
      Equitation Western : idem ( par contre on ne peut pas slider sans fers aux postérieur)
      En fait, à part l’endurance, ou la rando, quels sont les chevaux qui rencontrent un milieu vraiment abrasif qui serait censé leur bouffer les pieds ?
      Et bien même pas les chevaux de rando ou d’endurance. (lire « le silence des chevaux »).
      Ah oui, j’oublie les courses.
      Les galopeurs : herbe, sable nickel pour l’entrainement ou PSF
      Les trotteurs : idem sauf pour les courses, sur le machefer qui soit disant use les pieds, sauf que quand on regarde les procédures de déferrage, celui-ci se fait juste avant la course, et combien voit-on de chevaux bien cotés partir à la faute au départ alors qu’au heat ils étaient déjà boiteux.

      En ce qui concerne, l’usure, je défie quiconque de s’éclater avec une rénette sur des barres ou une sole d’un pied qui travaille sur du dur avec une vraie fourchette et des glomes au contact.
      J’en ai fait l’expérience sur mes chevaux depuis bientôt 2 ans.

      Donc, même si cela nous fend le cœur, on ne pourra jamais être extrémiste dans la démarche pour tous les chevaux. A nous de réfléchir à des compromis les moins délétères possible pour les chevaux.

  4. Les gens se posent de plus en plus de questions sur la santé et devant l’échec du corps médical, réfléchissent plus à comment rester en bonne santé. C pareille avec nos chevaux, c une éducation. Le podologue équin est pour moi quelqu’un qui voit l’animal ds sa globalité. Ses conseils sont indispensables, plus que ceux de mon véto. Il ne se contente pas de parer un cheval mais le voit ds sa globalité. Depuis je fonctionne autrement et obtient de meilleurs résultats, en ostéo, shiatsu, Homéo et phyto. Mais là c comme le reste, il y a les qualifiés et les nuls. On aurait ts à y gagner à comprendre, apprendre, former nos esprits à la réflexion. Le savoir français est formaté et figé. Les praticiens soignent les pathologies, pas le malade. Ds l’idéal, il faudrait consulter justement pour rester en bonne santé, pas qu’en on est malade. C beaucoup plus complexe et moins lucratif… Vs gagneriez à faire évoluer les pratiques ensemble et à pondre une formation diplomante reconnue de ts. Ça ns éviterait de tomber sur des maréchaux et podologues incompétents. Sinon, votre discutions est stérile et le restera si vs n’arrivez pas à comprendre que c en reconnaissant qu’on s’est trompé, qu’on avance. La maréchalerie doit former des cerveaux, pas que des bras. Mais c’est pas forcément un public intellectuel et c là que le bas blesse… Un métier de manuel ancéstral qui voit dèbarquer des intellos qui leur dit que ce qui font c de la merde ! Ça leur fait mal et on comprends. Bref, on est pas sorti de m’auberge !!

  5. On aimerait bien tout lire, même si ça rallonge…
    Un procès pour diffamation, je suis pas sûre que ça améliora le devenir de la podologie équine.
    S’énerver non plus

  6. C’est d’un ridicule tout ça, pourquoi perds-tu ton temps Guillaume ? !!! Il n’y a pas de débat sur quoi que ce soit, moi je ne vois pas d’argument de ce monsieur qui tienne 2 secondes, quel est l’enjeu là à part une guéguerre de style, un torse à torse de « bonhommes » pour voir « c’est-qui-qui-aura le dernier-mot » d’une fausse discussion ? même si il y a plus long de texte en réalité (et dans ce cas, tu te dois de nous le montrer.) je n’en vois vraiment pas l’intérêt. Ce n’est ceci dit que mon point de vue. Quand à Monsieur, je vous remercie de me traiter, moi et mes amies qui apprenons de Guillaume, de sous-débiles ou faibles d’esprit. C’est un argument d’une extrême pauvreté pour le coup, qui n’appelle même pas réponse et qui nous fera rigoler un moment. Amusez-vous bien vous deux, je retourne à mes chevaux.

  7. Le problème ce n’est pas la podologie équine c’est le podologue lui même qui affirme qu’il faut arrêter de ferrer les chevaux, arrêter de les montés. Pour ce qui est de les montés ce n’est pas du ressort du MF de gérer ca!!!!!!! Or comme il l’a déjà bien dit les chevaux au travail doivent être ferrer. C’est un fait! Donc attaquez vous tout dabbors aux « cavaliers pro » que vous avez l’air de si bien connaitre pour tentez de les raisonner, Non aux MF qui font en sorte que le cheval puisse supporter ce travail au niveau de ses pieds…..

    • Il n’est pas du ressort du MF pour ce qui est de la monte? Pas de pied, pas de cheval, pas de monte. Quel client se satisfairait d’un MF ou d’un podologue qui rend les chevaux immontables ar incpables de se mouvoir correctement (il y en a)? Je ne parle pas de méthodes de monte ou d’exploitation de chevaux, mais du fait que la personne qui s’occupe des pieds d’un cheval a la responsabilité fondamentale de garantir sa locomotion confortable et physiologique sur tout terrain, monté ou pas. Mais monté aussi…

    • Mr Shashou,

      J’affirmes que le fer a des conséquences néfaste sur le pied parce qu’il interfère avec son fonctionnement normale.

      J’affirmes que BEAUCOUP trop de chevaux sont surexploités, violentés ou tout simplement malmenés par ignorance.

      Pour ce qui est de conseiller au mieux le propriétaire sur les capacité RÉEL de son cheval, JE considère que c’est mon travail… et pensait naïvement que vous pouviez aussi avoir ce rôle.

      Oui, les chevaux au travail au 18e siècle et ceux d’aujourd’hui qui vivent dans des conditions de vie inapte à leurs espèces auront besoin d’être ferrés pour arriver à péniblement faire ce qu’on attends d’eux.

      Je ne m’attaques à personnes… juste à une TECHNIQUE obsolète et à des pratiques équestres abusives.

      Perso. au niveau éthique et philosophique, je pense que le praticien qui « permet l’exploitation « est aussi coupable que l’exploiteur…

    • Bonsoir,
      Je suis en train de lire le petit débat qui m’amuse, enfin pour linstant, et puis je suis tombé sur le commentaire de SHASHOU. Effarant. Entendre dire que les chevaux au travail DOIVENT être ferrés. Les bras m’en tombent. Les miens sont pieds nus depuis des années, travaillent, pas seulement 1 heures de temps en temps, font des balades, de plusieurs heures plusieurs fois par mois, font des concours (et oui Guillaume ). Je vous invite, SHASHOU, à voir les pieds. Quand vous voulez. Mais peut-être mes chevaux viennent de mars!!!

  8. Comme c’est effarant de lire et d’entrevoir tant de haine et de suffisance ! 😦

    Merci Guillaume de défendre les imbéciles / touristes / groupies (et si en plus de ça ils sont VG, il n’y a plus d’espoir !! ;)) mais surtout Merci pour la générosité et la qualité de ton enseignement, les chevaux ne s’en portent que mieux dans leur globalité.

    Merci d’être leur porte-parole et de nous permettre, à nous, propriétaires soucieux, de leur faire aller mieux et bien !

  9. Vous avez choisi la solution que j aurai pris a votre place. Encore une fois je ne defendais pas spécialement le fait de ferrer les chrvaux ou de ne pas les ferrer. Malgré l article que vous modifiez, regardez vous dans la glace et dites vous dans les yeux que vous n avez rien éluder. Ce n est pas le cas et vous le savez. Je n attaquais pas le fond qui consiste a deferrer un cheval s il n a pas besoin de fers. J attaquais bien la Forme, et votre manière très a vous de gerer un debat. Je me fiche que vous parriez les chevaux du moment qu ils sont et restent en bonne santé.
    Votre technique vouée a faire monter la mayonnaise pour faire croire avoir raison ne marche pas avec moi. J ai plus d Education que j en ai l air.
    Ne croyez paq que je vous en veuille, ce sont vos methodes qui nous ont amenés a nous confronté parce qu il est plus facile de faire passer l autre pour un imbecile que de defendre son point de vue. Je n aie meme pas attaqué le fond, juste la forme.
    Ayez du respect pour une corporation et dites juste que vous n etes pas d accord. Sachez juste que « Cyrano » n est pas méchant, dans un autre contexte peut etre aurions pu nous entendre. Je ne vous voue qu un seul Grief, celui d avoir eluder mes propos en n en prenant que certaines parties.
    Je suis réputé pour les chevaux difficiles, ce n est pas parce que je suis colérique je pense.
    Sachez juste que tout bon Marechal est posé, instruit, respectueux, sensible et se remet en question.
    Sachez eencore que je ne voue ni haine ni colère. Nous avons joué au chat et a la souris voilà tout.
    N oubliez pas que si vous respectez l homme, vous avancerez mieux que si vous faites face et vous arquez tel un ane ou un Mulet.
    Ayez la courtoisie de ne pas rentrer dans vos debats a sens unique en essayant de destabiliser l Homme et non la Technique.
    Sachez qu a tout discours ouvert je participe. Sachez qu a chaque tour de malice vous me trouverez sur votre passage.

    Instaurez le Debat sur le fond et non la forme, je ne suis qu un marechal parmi tant d autres mais je suis de ceux qui protègent des valeurs, pas des Egos.

    Cordialement comme toujours.

    G.P

  10. Mon cheval a eu une tendinite de la bride carpienne, qui a été soignée par du repos actif (marche au pas sur terrain dur et égal, ainsi que du pré) et par un bon parage. Il a eu un peu d’anti-inflammatoire en phase aiguë, puis juste de l’homéo, du bemer (pour favoriser la microcirculation et une reconstruction des fibres tendineuses), un peu beaucoup d’ostéopathie et un traitement en interne (detox, stimulation du syst. immunitaire/digestif, diminution du grain et augmentation du foin, etc).
    Sa tendinite provient de 2 choses, une mise au travail trop précoce avant son achat et un très mauvais parage de la part de MF (avant et lorsque je l’ai acheté). Voyant que les pieds n’évoluaient pas (pourriture profonde de fourchette) et qu’il marquait, j’ai fait venir le véto et j’ai changé de MF pour prendre un pareur faisant uniquement du pied nu. Heureusement qu’il n’a eu que 2 ferrures dans sa vie!
    Outre la pourriture profonde (dont le MF ne m’a jamais parlé), mon cheval avait bcp trop de talons (soit disant que c’est « normal » pour la race … ), le vétérinaire m’a carrément parlé de pied bot! Chaque pied avait une hauteur différente de talon (près d’1 cm de différence entre AG et AD), mais le pire c’est que sur chaque pied, le talon interne et le talon externe n’avaient pas la même hauteur !
    En 6 mois et 5 parages, mon cheval n’a plus de tendinite, il reprend doucement le travail, il n’y a plus aucun signe de tendinite (même après 20 minutes de galop non stop dans son parc), la pourriture profonde de fourchette est pratiquement oubliée (en ce moment il a à nouveau un peu de pourriture, ses pieds changent bcp et la mauvaise qualité de corne est en train d’être renouvelée par des tissus sains). Il marche parfaitement sur tout les types de terrains, même sur la caillasse (parfois il « trébuche » sur un caillou plus pointu, du coup il ralenti et choisi un peu mieux son terrain).

  11. J’ai fait confiance durant 8 ans à un maréchal ferrant réputé. J’ai une jument ONC qui n’a jamais été ferré, elle était donc paré par ce monsieur, et une jument trotteur français ferré des quatre membres. Outre le fait que la première jument marchait sur des oeufs après chaque parage (tellement la sole et la fourchette était taillée), la jument avait des problèmes d’équilibre (il lui arrivait de tomber en se défoulant au pré…). Après beaucoup de recherches, de lecture et d’apprentissage sur les structures internes, la locomotion et donc les méfaits du fer, j’ai décidé de faire appel à un vrai professionnel du pied équin (car les maréchaux sont en fait juste des faiseurs de chaussures inadaptées). C’est comme ça que j’ai vu le maréchal pour la dernière fois il y a 4 ans, lorsqu’il est venu déferré ma jument et a été très étonné que je lui en demande pas plus (pas de parage donc). Dans la foulée, un podologue est venu s’occuper de mes juments. La trotteuse n’a pas eu besoin d’un long temps d’adaptation, quelques jours plus tard elle marchait sans difficulté sur tout type de terrains et posait enfin les talons en premier (tiens, le maréchal m’avait que son posé en pince venait de ses mauvais aplombs…). Mieux, elle n’a depuis ce jour plus aucun soucis d’équilibre, il lui est plus facile de se stabiliser lorsque ses pieds fonctionnent comme des pieds !! En bref, je me fou de ce qu’on peut me dire, je suis persuadée du bien fondé de votre approche qui, lorsqu’on s’intéresse vraiment au pied, est plus que logique. J’ai recommandé à beaucoup de personne cette méthode, certains y sont maintenant converti et en sont également ravi et pour rien au monde je ne retournerai en arrière ! Mes juments sortent en randonnée avec des chevaux ferrés et sont bien plus habiles qu’eux. Qui plus est, je ne me limite pas aux randonnées dans les chemins de campagne, les randonnées en montagnes ne nous font pas peur, et ce sont souvent des randonnées que se refusent les propriétaires de chevaux ferrés car « trop dangereux » et « trop glissant »..

  12. tiens guillaume, pour te donner un peu de baume au cœur, voici le texto que vient de me faire parvenir une cliente ce soir!!!

    « la tuile aujourd’hui,le maréchal du coloc de mon cheval s’est trompé et a paré loulou à la place de l’autre…il a enlevé plus de corne que toi au bout de 6 semaines!!! L’horreur.j’espère que ça ne va pas gâcher le travail que l’on fait! en tout cas, il se trouve que l’ostéo était là ce soir, il dit qu’il a un pied chaud! »

  13. Bonjour Mr Parisot,

    un petit clin d’œil pour vous adresser tout mon soutien, prenez la métaphore sur l’âne et la mule comme un réel compliment, car s’ils s’arquent, eux, c’est seulement s’ils ont une bonne raison de le faire, car leurs cerveaux fonctionnent, ils analysent la situation, se posent et réfléchissent avant de prendre une décision. Il ne seront ok qu’avec un partenaire de toute confiance, qui ne les a jamais trahis, mis dans des situations délicates, injustes ou destructrices, preuve de leur intelligence.

  14. Bonsoir,

    Tout d’abord je tiens à vous féliciter pour la qualité de vos articles; Votre blog est une vraie mine d’informations! J’ai une question, mais je ne sais pas trop où la poser. elle est sans lien avec l’article, mais comme c’est le dernier, je pense que c’est ici qu’elle sera vue le plus rapidement.

    Je m’explique, j’ai un merens en demi-pension, et je tente de gérer un peu mieux ses petons.
    Petit descriptif, il a 10ans, pied nus depuis toujours, vis en prè box pour le moment, bientôt pré, avec son copain de toujours. Moi je fais principalement de l’extérieur, balades, rando, même si ces derniers temps je dois faire appel à une enseignante pour régler quelques soucis. Il a des opinons très arrêtés et n’est pas franchement ouvert au compromis. On tente donc de lui expliquer que ça peut être intéressant d’écouter l’humain qui est sur son dos ou à côté de lui!

    Pour en revenir à ses pieds, sa propriétaire est pro-pied nus surtout pour des raisons économiques. Elle le fait paré tous les 4 mois environs. Résultat, des palmes, du pourri, et un cheval très sensible sur les cailloux.
    Comme le plaisir à monter un cheval qui à mal aux pieds est assez limité, j’ai décidé de mieux prendre en charge ses sabots.
    Un ami qui après plusieurs stages de parage pare lui-même sa jument depuis plusieurs années, me l’a paré toutes les 6-8 semaines depuis le début de l’année. Mais comme je ne veux pas abuser de sa gentillesse, j’ai pris RDV avec le maréchal qui le suit habituellement.
    C’est un maréchal qui a une très bonne opinion du pied nus, il refuse de ferrer un cheval pied nus qui est bien dans ses sabots. Le parage est plutôt bien fait, talons bas, et chanfrein. Cependant j’ai remarqué qu’il ne tient pas compte du défaut d’aplomb du cheval.
    En effet, celui-ci est très cagneux en marche, l’usure des sabots est donc clairement asymétrique. Mon ami qui me l’a gentiment paré, m’a dit qu’il valait mieux respecter sa morphologie et ne pas parer complètement symétrique. Le but étant bien-sur de tendre à un maximum de symétrie, mais de façon progressive au cours des parages successifs. Sa remarque me semble assez pertinente.

    Pourriez-vous le donner des éléments de réponse afin de pouvoir en discuter avec le maréchal lors du parage?

  15. Pour Armelle,

    Je ne suis pas podologue équin, mais juste ostéopathe avec une formation sur le pied nu.
    Sur un cheval de 10 ans il est illusoire de vouloir toucher aux aplombs.
    Le mieux est de parer pour équilibrer la boite cornée, laisser le moins de contact au sol avec un chanfrein correct et surtout éviter que le déséquilibre ne se réinstalle au niveau de la paroi en râpant régulièrement la paroi qui repousse.
    L’achat d’une râpe s’impose.

  16. bonjour,
    je suis d’accord avec Mr le podologue et pour ma part je dis qu’ un bon maréchal-ferrant doit etre podologue et orthopédiste . celui qui s’énerve n’est pas à la hauteur pour représenter ce que doit etre un vrai maréchal-ferrant ..
    De la part d’un maréchal-ferrant orthopédiste podologue ayant 27 ans d’expérience,et moi, je me remets en question pour le bien etre des chevaux car je suis la pour eux.

  17. Bonjour,
    Je pensais lire dans cette discussion un réel débat sur vos deux méthodes, je suis assez déçue de voir que cela se résume à un combat de coq.
    Ceci étant, il est vrai que la fracture de la troisième phalange est très rare, mais j’aurais aimé savoir comment elle peut être traitée sans ferrure (je ne suis pas partisane de la ferrure ou du pied nu, tout simplement car dans un cas comme dans l’autre je ne suis pas encore assez renseignée sur le sujet).
    J’ai, en effet, une jument qui a eu une fracture de la 3ieme phalange, traitée avec un plâtre puis gérée par un maréchal ferrant, ce qui est toujours le cas aujourd’hui. Au vu de la fracture, et de l’arthrose développée par dessus à cause d’un enfermement malheureusement obligatoire, la jument n’aurait jamais du reprendre le travail. Elle sort aujourd’hui en compétition de façon régulière. Somme toute « un miracle ».
    Cependant elle est à l’heure actuelle toujours sur des fers forgés, lourds, et à deux pinçons, lui empêchant donc d’utiliser sa boite cornée correctement… Ce qui ne me ravie pas forcément des masse, mais dans un cas comme le sien, l’optique de penser à l’heure actuelle est plutôt « aujourd’hui « tout va bien », changer quelque chose c’est prendre le risque que demain tout aille mal ». Ceci étant j’aurais été très intéressée de savoir comment vous auriez gérer un cas comme celui ci!
    merci en tout cas pour votre site, fournis de précieux renseignements.

  18. Bonjour,

    Le problème n’est pas qui a raison ou qui a tord, simplement qui a la capacité de se remettre en question ou pas. Et voilà on y est, que de débats partant en « sucette » parce que la partie opposée n’a pas d’arguments, on se fige dans ses sentiments pétris de bonne volonté sans savoir quelles en sont les réelles conséquences. A la limite si cela n’implique pas de négligences, je peux bien tolérer les traditions, mais ça s’arrête là. La vérité ultime n’existe pas, on avance selon les connaissances du moment, chercher, tâtonner, creuser, cela implique de se retrouver face à mauvais goûts qu’il faut pourtant passer outre. Tout ça pompeusement pour vous dire simplement que dans ma façon de penser, j’accepte toutes idées qui s’opposent aux miennes, si les arguments avancés en face soient solides et réalistes. Le débat ou dialogue doit se faire dans le respect, sinon comment faire passer son message? Bien qu’en utilisant le mot débat on est déjà dans la confrontation…
    Dans ma vie de cavalière et propriétaire, j’ai dû me construire seule en arrêtant de prendre à la lettre les critiques des autres, oh je ne suis pas mieux ou pire qu’un/une autre, je fais de mon mieux avec mes propres expériences, même l’amertume des échecs ou des voies sans issues. Elles ont été mises à rude épreuve dernièrement, avec mon cheval nous avons parcouru 120 km dans le Jura et je ne compte pas les remarques qui ont blasphémé quid d’un cheval pieds nus en randonnée et pourtant il portait des boots! J’ai senti beaucoup d’hostilité des autres cavaliers, que de frustration de devoir se défendre sans que son point de vue ne soit pris au sérieux ou recevant l’honneur de me dénigrer car mon cheval est maltraité. Bien que nuancé, je pense que tous les chevaux ne peuvent pas être pieds nus, enfin selon l’utilisation que l’on en fait, donc le travail de maréchal ne cessera pas de sitôt. De se faire attaquer est un autre problème, quel maréchal sérieux refuse de garder une cliente régulière qui passe aux pieds nus? 2 fois cela m’est arrivé, s’il existe un marché que ces messieurs ne veulent pas prendre, c’est logique que d’autres s’y engouffrent avec toutes les dérives que cela impliquent. Heureusement que la plupart des pareurs ont embrassés ce métier par conviction. Personne ne peut prétendre à avoir la science infuse et la science permet justement de remettre à plat des dogmes acquis au fil de ses découvertes, ces savoirs ne sont pas faux, ils sont obsolètes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s