De loin, le cheval de Kelsy Smith ressemble à la plupart des chevaux de concours de niveau préliminaire (1,10m) : il est en forme, il est baie et il a plus de 16 ans. Mais si vous regardez de plus près, vous remarquerez une différence majeure entre Huxley Heights et les autres chevaux de sa catégorie : Huxley n’est pas ferré.

Le concours complet pieds nus n’est pas la norme dans le Nord-Ouest du Pacifique, mais cela n’a pas empêché Smith et son hollandais WB x QH, Huxley, d’entreprendre leur première saison aux préliminaires sans fers. En 2013, ils ont participé à cinq concours hippiques de l’USEA, accumulant les scores pour obtenir le titre de Champion Open Prelim Year-End de la zone VII de l’USEA. Et cette saison, ils ont l’intention de participer à leur premier CCI*… pieds nus.

huxley-heights-barefoot-640x426

Smith a gardé Huxley pieds nus pendant toute sa carrière de cavalière. « Chaque cheval est un individu, dit-elle, pour Hux je pense que le pied nu offre plus d’avantages [que les fers] : plus d’aisance aux articulations, une meilleure circulation dans le sabot/la jambe, une bonne adhérence, etc. De plus, je n’ai jamais à me soucier de savoir si mon cheval perd un fer sur le parcours ou quel type de crampons utiliser. »

huxley-show-jumping

Kelsy Smith and Huxley Heights épreuve CSO, pieds nus. Photo by Chesna Klimek.

Smith s’empresse cependant de souligner qu’elle « passe pas mal de temps à préparer ses pieds à la charge de travail ». Elle doit s’assurer qu’il ai le plus possible d’espace de vie, a empierré une partie de son paddock et doit le travailler sur différents type de terrains : chemins forestiers stabilisés, routes goudronnés, pâturages durs et mous, herbe, etc. Elle parle de la gestion du mode d’hébergement et d’un programme réfléchi de conditionnement des sabots comme étant la clé de la santé de Hux.

Smith n’est pas la seule cavalière à garder son cheval sans fers ; il semble qu’il y ait un petit nombre de cavaliers de compétition pieds nus aux États-Unis, surtout aux niveaux inférieurs. Amrita Eldine Ibold concourt au niveau « entraînement » sur un hongre Akhal-Teke Turkmen, élevé et débourré à la maison . Ibold conteste le statu quo selon lequel un cheval pieds nus est désavantagé ou manque de soins de qualité ; elle souligne : « Selon le mouvement pieds nus, un cheval qui a besoin de fers est un cheval boiteux ».

Bridget Brewer met ses chevaux pieds nus depuis sept ans, dont deux PS réformés. Elle court actuellement pieds nus sur sa jument Novice, Moonshine, une jument irlandaise de 9 ans. Les raisons pour lesquelles elle garde ses chevaux pieds nus se résument à la santé : « Du point de vue physique, un sabot nu absorbe mieux les chocs [qu’un sabot ferré] lorsqu’il se déforme à l’impact, ce qui réduit les vibrations qui se transmettent par la jambe dans les articulations et les tissus mous. Ce même mécanisme augmente également l’action du retour veineux. »

amrita-ibold

Amrita Ibold and Turkmen Air schooling XC, pieds nus. Photo by Jenny Rice.

Il ne fait aucun doute qu’en concours complet (CIC), les cavaliers pieds nus constituent un groupe minoritaire. Les fers et les crampons sont largement considérés comme des accessoires obligatoires et c’est aller à contre-courant que de garder un cheval de sport sans fers. Les réponses aux concurrents pieds nus peuvent aller d’une véritable curiosité à de graves préoccupations. Certains cavaliers disent avoir été repoussés par des entraîneurs ou d’autres compétiteurs lorsqu’ils ont choisi de concourir sans fers. Amrita résume la situation : « En concours complet, la plupart des gens pensent que tu es fou de ne pas avoir de fers et de crampons. »

Mais la réalité est que le pied nu fonctionne bien pour certains chevaux de concours. Smith dit, « Je pense qu’il y a plus de chevaux qui pourraient concourir pieds nus que ce que les gens pensent ou permettent », et elle encourage les cavaliers qui ont des chevaux avec des pieds de qualité à envisager de passer par la podologie équine. Après tout, ferrer ou ne pas ferrer est une décision consciente que les cavaliers doivent prendre quand il s’agit du bien-être de leur cheval ; il semble que l’USEA, l’USEF ou la FEI n’ont pas de règlements concernant la ferrure.

Il y a des avantages et des inconvénients à prendre des décisions en matière de gestion des pieds. Aux cavaliers qui veulent s’aventurer en territoire pieds nus, Smith met en garde : « Ne vous attendez pas à retirer les fers et à concourir au même niveau le week-end suivant. Il faut du temps, changer ses habitudes et du travail pour  » ajuster  » le sabot afin d’être en mesure de faire face à la charge de travail demandé. Si vous essayez de pousser trop fort, trop vite, vous vous retrouverez loin en arrière, comme pour n’importe quoi d’autre. »

[NDLR, je mitigerais ce constat puisque les chevaux de Michel H. n’ont pas perdu en niveau après leurs déferrages, mise à part ses 3 chevaux de GP, mais ils ont très vite retrouvé leurs performances et surtout n’ont plus de problèmes locomoteurs à gérer.]

bridget-brewer1

Bridget Brewer concoure pieds nus. Photo by Kevin Michael Brewer.

Brewer explique à ce sujet : « Les pieds nus ne sont pas une voie facile car le mode de vie urbanisé d’aujourd’hui, où les chevaux sont pour la plupart en boxe, fait en sorte qu’il est difficile pour les pieds nus de devenir robustes et forts… Un pied nu performant exige beaucoup de mouvement, un régime pauvre en sucre et des parages (adaptés) fréquents. de la part d’une personne qui est spécialisée en podologie équine.

Le sabot s’adapte et change avec le temps, les parois s’épaississent et la sole devient dure De nombreux cavaliers amateurs ont adopté la podologie équine pour leurs chevaux et si vous cherchez bien, vous pouvez trouver des chevaux pieds nus en compétition dans des disciplines sportives courantes en dehors du concours complet. Par exemple, certains entraîneurs de chevaux de course entraînent des PS non ferrés et les chevaux de dressage pieds nus commencent à faire parler d’eux dans la presse avec des cavaliers bien connus comme Shannon et Steffen Peters qui font leurs expériences. Brewer explique : « Je suis enthousiaste à l’idée qu’une partie de l’élan des pieds nus gagne du terrain à mesure que de meilleures informations sur la façon de réussir deviennent disponibles et que les avantages pour le cheval soient mieux connus ».

Lorsqu’il s’agit de préserver la santé des chevaux dans notre sport, des discussions honnêtes sur ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas pour nos chevaux sont essentielles. En tant que  » cavalier pieds nus  » de longue date, je trouve que beaucoup d’entre nous se font demander pourquoi nos chevaux ne portent pas de fers, mais peu demandent pourquoi ils sont ferrés quand ils le sont. En fin de compte, toute conversation sur ce qu’il y a de mieux pour nos chevaux est bonne à avoir. Quelles sont les pratiques de soins des sabots qui fonctionnent bien pour votre partenaire de concours complet ?

http://eventingnation.com/eventing-barefoot-is-it-possible/

Chesna Klimek on 21 Mai 2014. [Traduction libre Guillaume Parisot, mars 2019]

Lisa Dakin, une cavalière de complet de petit niveau basée au Royaume-Uni, avec Lucy Nicholas, auteur de « The Barefoot Horse : An Introductory Guide to Barefoot and Booting » a aimablement pris le temps de partager ses réflexions avec Eventing Nation.

Lisa explique que, d’après son expérience, les avantages d’avoir son cheval pieds nus ont été tangibles. Les défenseurs des pieds nus parlent de l’amélioration de la proprioception équine sur l’herbe. Lorsque qu’il est pieds nus, le cheval prend par exemple plus de « responsabilité » car il peut mieux « sentir » le sol – Elle est du même avis, disant qu’il lui semble que Harry (son cheval) est plus apte à lire le sol devant lui.

Dans le même ordre d’idées, le fait d’être pieds nus l’a rendu plus sensible aux différents types d’activités, dit-elle, de sorte qu’il faut toujours tenir compte du pied.

« Il est visiblement différent à conduire, selon le terrain », dit Lisa. « Si c’est lourd ou mou, il n’aime pas ça, donc je ne fais plus de compétition sur des terrains très irréguliers ou très mous. »

La meilleure situation : « Il aime les terrains durs avec une bonne couche d’herbe ou les terrains avec juste un peu de rebond, surtout si la couche d’herbe est limitée. »

Le pire des situation : « Le pire terrain pour lui, c’est un sol dur sans couverture végétale. Sa longueur de foulée raccourcit et il est plus irrégulier. »

Lucy Nicholas explique : « Différentes surfaces modifieront la vascularisation tissulaire, les surfaces plus douces et plus tolérantes permettront une meilleure perfusion tissulaire à travers les vaisseaux microveineux ».

Elle ajoute que le problème supposé d’un manque de traction lorsqu’on saute et qu’on va vite avec un cheval pieds nus est une idée courante fausse . « Sur terrains souples un sabot nu s’enfoncera dans le sol pour donner une meilleure surface de contact. »

Lisa dit que glisser en sautant est rarement un problème pour elle et Harry. « Nous ne souffrons pas de problèmes de glissade, que ce soit en cross ou en saut d’obstacles sur l’herbe. Nous sommes toujours en compétition contre des poneys plus rapides et agiles ! »

Par contre, elle s’est heurtée à des problèmes de glissade dans les carrières de dressage lorsque l’herbe est coupée très courte et que le sol est dur. « Dans de tels cas, je finis par adopter une attitude prudente et je risque de perdre des points. »

L’utilisation d’hipposandales pourrait remédier à cette situation, mais elles ne sont pas permises dans l’épreuve de dressage des concours complets – bien qu’il y ait eu quelques demandes au cours des dernières années pour modifier cette règle.

Lisa se méfie de l’idée préconçue selon laquelle les crampons et les fers sont préférables aux pieds nus.

« On m’a souvent dit que je ne pouvais pas être compétitive sans crampons « , dit Lisa. « C’est frustrant parce que je suis déjà compétitive (sans fers) ! C’est rare qu’on rentre à la maison sans un flot! »

« Je ne suis pas fan des crampons et je m’inquiète du risque de dommages à long terme aux structures de l’appareil locomoteur de mon cheval. Mon cheval a de bonnes pattes propres, et bien qu’il ne soit pas parfait sur le plan de la conformation, il est toujours en bonne santé et sort pratiquement tous les week-ends en compétition sur l’herbe sans crampons. »

Lorsqu’on lui demande si le fait d’être pieds nus a affecté son ascension de BE80 à BE90, Lisa dit qu’elle a toujours bien jugé ses virages et ses lignes en cross, ce qui lui a permis d’avancer correctement. « Au fur et à mesure que nous avons progressé et gravi les échelons, nous sommes tous les deux devenus plus équilibrés et capables d’adopter des lignes plus courtes « , dit-elle.

Lisa a l’intention de continuer l’entraînement de Harry sans fers au fur à mesure qu’il progresse dans son niveau de compétition.

« Nous sautons en carrière à la maison plus de 1,20 m et j’espère que nous pourrons reproduire cela sur l’herbe à un moment donné. Tant que nous restons équilibrés, je ne vois pas la hauteur comme un problème « , dit-elle. « Je fais beaucoup de fractionné dans le cadre du programme d’entrainement physique de Harry, cela inclut le galop sur différents terrains. Je crois qu’il faut s’assurer qu’il est capable de s’adapter aux conditions du sol et qu’il ne travaille pas constamment sur des surfaces artificielles. »

« Ce ne sont pas les obstacles eux-mêmes qui m’obligeraient à ajuster mon équitation; si je n’étais pas sûr de pouvoir les franchir, nous ne nous y attaquerions pas. C’est l’abord et les conditions du terrain qui sont les plus importantes, à mon avis. Harry a parfois d’autres idées, mais je sais qu’à chaque fois que je lui demande, il fera de son mieux. »

Nous souhaitons bonne chance à Lisa pour sa saison 2017 avec Harry !

Extrait de l’article: The Benefits of Barefoot Eventing, de Kathy Carter, 19 Avril 2017.

Autres exemples de cavaliers de cross:

September 2006: Tyler DeRoo, et son PS Royal Code finissent 19e du Kentucky Classic CIC**.

BP_event1

BP_event2

Jenny Rice sur son Akhal-Teke, Dagjeir.

Akhal1

Richard Greer et son cheval de 9 ans, Guerre de Troie (Battle of Troy)

https://www.facebook.com/pg/Richardgreerequestrian/posts/

richard-greer

Et OUI, il sortait en épreuve de course de cross « pieds nus » !

richard-greer (1)

Richard est venu aux pieds nus à cause d’une jument naviculaire.

La vie de Richard Greer consiste à réhabiliter des chevaux brisés. C’est la seule chose qui « le fait marcher », dit-il.

Mais comme beaucoup d’entre nous, il se souvient de celui qui est partie trop tôt – le cheval que vous auriez pu sauver si vous aviez su ce que vous savez aujourd’hui.

Pour Richard, ce cheval était une jument grise talentueuse dont l’entraînement précoce avait mal tourné. Il a passé un an à travailler avec elle, mais un événement malheureux à conduit à une issu catastrophique. La jument, qui était ferrée, a été diagnostiquée naviculaire. Elle n’a pas pu être soignée et a fini par être euthanasiée.

Cela m’a brisé et j’ai pratiquement abandonné le métier du cheval « , dit-il. Beaucoup de chevaux s’effondrent à cet âge, vers 11 ans. Je me demande à quel point le traumatisme des fers peut avoir un impact sur le reste du corps. Si j’avais considéré les pieds nus à l’époque comme faisant partie de sa rééducation, je l’aurais peut-être sauvée.

Le regret est évident, mais Richard, qui s’est fait un nom en tant qu’entraîneur et cavalier sur le circuit britannique de la course de cross et n’a pas abandonné le métier du cheval.

La perte de cette jument influence ce qu’il fait aujourd’hui. Ses propres chevaux sont pieds nus et les clients qui amènent leurs chevaux dans ses écuries ont le choix pendant leur séjour – maréchal-ferrant ou podologue équin.

Richard pratique la course de cross sur un cheval intrépide appelé Troy qui est pieds nus et considéré comme imprudent selon certains auteurs. (Le Showing Journal a-t-il vraiment dit que les chevaux pieds nus mènent une vie tranquille quittant rarement les carrières en sable ? Malheureusement, oui.)

Troy rit probablement dans son seau. Car c’est un cheval qui galope à toute vitesse sur un parcours de sauts par tous les temps mais qui ne sait pas ce qu’est un crampon. (Troy, on les met sur des fers à cheval, ainsi que des chaussures de football, par temps humide pour une meilleure adhérence, mais ils peuvent causer des ravages sur les tendons et les articulations en échange d’une accroche supplémentaire).

Troy glisse il?

Richard: « Mes chevaux sont très performants. J’ai eu des chevaux devant moi qui ont glissés alors que nous n’avons jamais raté une foulée, mais il n’est pas infaillible. Troy et moi avons concouru sur sols gras, sous la pluie, sur sols durs. Tout cela peut être éprouvant mais les fers et les crampons ne vous sauveront pas non plus de toutes les situations. C’est intéressant de voir quelques uns de ces chevaux avec leurs bosses, leurs plaies et leurs molettes ! »

Le pied nu s’inscrit maintenant parfaitement dans ma philosophie de travail global. Quand un cheval vient s’entraîner avec des fers, je trouve qu’il manque quelque chose dans la fluidité de ses allures, je trouve même le son (des fers sur la route) légèrement dérangeant. En compétition et à l’entraînement, je peux courir sur des terrains plus durs sans me soucier de l’impact que ça aura sur les membres, de nombreuses fractures se produisent dans l’industrie des courses et cela arrive aussi dans les courses de cross. Je pense qu’avoir un cheval pieds nus en réduit les risques.

Troy n’est pas non plus un fan des hipposandales. Ne vous approchez pas d’elles! Elles m’ont coûté une fortune, n’ont pas fonctionné et ont blessé mes chevaux. « Choisis ton terrain et travaille tes chevaux, puis travaille-les encore un peu ».

Soyons honnêtes, c’est sur Troy qu’on veut en savoir plus. C’est le garçon qui a été mis en vedette dans Horse & Hound sautant magnifiquement sans cavalier. Lui et Richard s’étaient séparés à mi-chemin du Belvoir Team Chase, mais Troy a continué avec ses trois coéquipiers sur les 10 autres obstacles.

troy-2

Ce n’est pas la première fois que ce cheval fait preuve d’un certain talent pour le solo. Richard est allé le voir chez un vendeur de chevaux, mais il est descendu au bout d’une minute.

Je pense toujours que les chevaux me trouvent et c’était certainement vrai pour Troie. Il y a cinq ans, je cherchais un jeune cheval ; je ne sais pas ce que j’ai vu en lui, si je vois les photos, il avait l’air dans un sale état. Le vendeur l’a monté et je lui ai demandé de descendre au bout de 20 secondes avant que d’autres dégâts ne soient faits. Je me suis assis sur lui et j’ai aussi sauté après environ une minute parce qu’il n’y avait pas moyen de s’accorder.

J’ai réalisé à quel point il était mal ou si vous préférez, combien de dégâts avaient déjà été faits et il n’y avait rien que je puisse faire pour améliorer les choses. On pourrait le décrire comme un « accident de voiture ». Il ne s’est pas mal comporté ; je pense qu’il était trop renfermé pour cela, mais il avait été dans ce que j’appelle de « l’anti-formation » et rien n’allait comme il faut.

Dans l’annonce, ils ont dit qu’il avait un bon coup de saut, j’ai demandé à le voir, mais ils n’avaient nulle part où le faire sauter.

Je vais vous dire, je leur ai dit. « Mettez-le dans ce paddock. S’il saute, je l’achète ».

J’ai donc retenu mon souffle. Il s’est éloigné de moi, a sauté par-dessus la clôture à l’extrémité de l’enclos, a parcouru 20 mètres de plus et s’est retourné et m’a regardé droit dans les yeux.

Je l’ai récupéré le lendemain, sans papiers. Ça vous donne une idée d’où il vient.

Le jour de son achat, il ressemblait pas à grand chose:

troy-4

Richard, lui a offert une vie de cheval, malgré les courses:

troy-1

Ce qui est la CONDITION IMPÉRATIVE au succès du pied nu.

Extrait de l’article https://nakedhorse.wordpress.com/2015/10/18/no-shoes-no-studs-and-no-fear/.

Nadia sur sa jument « Irish Sport Horse », Belstone Animosity, finissant leurs premier EvA105 at Berrima Horse Trials en 2016. « Annie » est sans doute la seule jument pieds nus de sa catégorie à ce jour!

IMG_2759

source: http://pinehillequestrian.com.au/about/

BON! 

Du coup? ça commence à rentrer ou pas?

« AVANT » on disait que les chevaux ne pouvaient pas travailler sans fers…

On sait aujourd’hui que c’est faux. Il y a des centaines d’exemples de chevaux de particuliers ou de professionnels qui bossent pieds nus.

Ils peuvent pas sauter sans fers…

On sait aujourd’hui que Lucas Monetta à gagné le grand prix de Londres avec un cheval pieds nus. 

London International Horse Show 2018

Il avait des PHW aux antérieurs…OK, mais il n’avait pas de fers et je sais d’expérience, qu’à ce niveau, c’était plus par sécurité que par nécessité. (ceinture et bretelles)

Michel Hecart, qui n’est pas un lapin de la semaine, à aujourd’hui toute son écurie pieds nus. Son élevage a été classé numéro 1 pour 2018. C’est un grand professionnel qui a compris toute l’importance de la gestion des conditions de vie de ses chevaux et de respecter au mieux leurs besoins fondamentaux pour avoir des résultats.

Il se trouve que cet été, j’étais au concours d’août, chez Vincent Mairesse, à St Gatien et que j’ai pus filmer un tour sans faute de sa fille Adeline (Hecart) sur un cheval pieds nus:

On peux pas dire qu’il souffre ou qu’il soit boiteux…

DONC, on peut faire du CSO et même à haut niveau pieds nus.

J’ai déjà parlé sur ce blog du dressage, de l’attelage… J’ai effectué une formation chez un vigneron bio qui bosse avec 2 comtoises pieds nus.

29665449_10155679473929125_4189026121431458043_o

et les pieds sont aujourd’hui géré directement par julien:

29064537_991132151040167_3090463247677218367_o

Et non seulement ça fonctionne nickel, mais en plus les pieds n’ont jamais été aussi beaux!

Je viens de faire un stage pro avec des agriculteurs dont un pratique le débardage…

14991455_1182395078486900_1696510557459777672_o

Pieds nus… aussi!

Qu’est-ce qui nous reste à prouver? 

La fourbure? On a déjà écrit que ça se soigne 10 fois mieux sans fers…

Le naviculaire? C’est un problème de hi/lo mal géré…

Les seimes? Pfouuu sans déconner? Y a encore des chevaux qui ont des seimes en 2019??

Les évasements? Moi, j’en ai pas vue depuis … au moins 5 ans.

La PPF? Record battu, 16 chevaux atteins dans une écurie, 14 soignés en seulement 8 semaines grâce à la PEL et au Hoof stuff. (et aux bons soins des supers grooms 😉 )

Aujourd’hui, les cavaliers d’endurance amateurs ont majoritairement leurs chevaux pieds nus et les pros « consciencieux » aussi… ils collent pour les courses. What else?

Ils nous reste le monde des courses chez qui je traîne des pieds à aller voir…

Les « Westerners » qui pratiquent le reinning avec des « plates » aux postérieurs. Sortent de « ski » pour chevaux, cela impose un parage CATASTROPHIQUE qui détruit les boulets, les jarrets et la charnière lombo-sacré et condamne les chevaux à une carrière ultra courte faite de souffrances inutiles… Peut on « slidder » sans fers? Avec des sabots physiologiques? Je ne sais pas… sans doute que oui, mais sans doute de manière moins impressionnante qu’équipé de ski, c’est évident.

Après, de toute façon, on peut pas tous les sauver et je me doute que nombres de cavaliers ne passeront de toute façon jamais pieds nus. Mon but n’est plus d’essayer de convaincre tout le monde mais de répondre aux questions de ceux que ça intéresse.

Aujourd’hui, je formes les particuliers et les pros à prendre en comptes tous les aspects importants dans la gestion des chevaux qui permettent de ne pas avoir d’échecs quand on veut gérer ses chevaux sans fers.

Déferrer ne sert à rien si le parage n’est pas adapté… si la nourriture est acidifiante ou le boxe sale et que le cheval ne travaille pas assez…ou vit dans la boue jusqu’au genoux ou n’a jamais de soins etc etc etc…

Au final, le parage est simple… c’est tout le reste qui va compliquer les habitudes, les certitudes et surtout les traditions.

Au final, On peut TOUT FAIRE avec un cheval pieds nus, même du complet, même du steeple (voir Saucy night) MAIS pas n’importe comment…

One Comment on “Pieds nus en concours complet : Est-ce possible ?

  1. Merci pour cet article!
    Sliding stop sans fers? Non ça ne marche pas. Même dans du terrain gras, je n’ai jamais pu glisser plus de 50 cm 😂
    Par contre, Marquis Boots propose des plates à visser sous leurs hipposandales si vraiment on veut glisser. Personnellement, je suis ravie de pouvoir galoper, tourner ou stopper en terrain gras sans glisser, l’équitation d’extérieur réserve parfois des surprises.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :