fbpx

On entend souvent que la podologie équine est de la charlatanerie ou un argument marketing pour vendre du parage plus cher et de la formation inutile.

Des médias liés au monde de l’équitation (des catalogues de produits chers et inutiles pour le coup !) font aujourd’hui des vidéos de propagande adressé directement à la PEL pour essayer de justifier les fers ou l’intervention d’un maréchal ferrant…

Je salue cette tentative car ça dénote un sérieux développement de la méthode (ou tout du moins de l’idée) dans le milieu et notamment du haut niveau.

Je partage donc une vidéo trouvée au hasard sur YT, (il y en a des dizaines, voir des milliers) d’un maréchal ferrant spécialisé en pieds nus.

Que peut-on voir ? (n’hésitez pas à en faire l’analyse en commentaire!)

Oui, il ne massacre pas la fourchette, ok.

Il ne massacre pas la sole… Alléluia !

On sent que sa rénette cherche des trucs à couper un peu partout sur la fourchette mais, il se retient. Il coupe quand même des morceaux au niveau des point d’impacts anatomique, ce qui est un non-sens. Il coupe pas mal de matière au niveau des socs en faisant les barres… Saurait il le justifier ?

Il « chanfreine à plat », son angle de chanfrein doit être d’environ 20 à 30° maximum, ce qui n’offre pas assez d’angle pour donner au chanfrein sa fonction. Il est très difficile de chanfreiner à 45° quand on pare avec sa prise de pieds, sans défoncer son tablier… ceci explique probablement cela.

Il laisse une dysmétrie net de tout le côté interne du pied, sans compter l’absence d’ébavurage de son pseudo chanfrein.

Le plus gros problème reste sa façon de gérer l’équilibre médial latéral en visant à bout de bras. Il cherche son « aplomb » et on voit qu’il vérifie et revérifie… avec des repères un peu confus et sans doute une bonne dose d’approximation.

On ne peut pas qualifier ce parage de « mauvais » mais force est de constater que ce parage de professionnel est clairement inférieur à un parage d’un propriétaire formé à la PEL. C’est factuel.

Ce parage fonctionnera dans une majorité de cas dans le cadre de chevaux sains et sans réel contraintes… Cela vient ajouter de l’eau au moulin du discours « les chevaux pieds nus ne peuvent pas travailler »…

Je peux également dire que j’ai vue pas mal de pieds de chevaux de CSO d’internationaux ferrés par des « grands professionnels » être dans un état pitoyable… alors que la majorité des pieds des chevaux de mes stagiaires sont 100x mieux…

On comprend donc que ma démarche n’est pas de critiquer les maréchaux ferrants, ni d’attaquer une personne en particulier mais bien d’essayer de démontrer au secteur équin que les bases théoriques de leurs compréhensions du fonctionnement du pied du cheval son en partie erronées.

Cela amène des formations de professionnels inadaptées et donc des pratiques qui deviennent au pire pathogène et au mieux imparfaites ou perfectibles.

 

J’ai déjà démonté tous les arguments couramment utilisés. Il est temps d’essayer d’élever un peu le débat.

NON la PEL n’aurait pas pu faire en sorte que les carrossiers puissent tirer des omnibus dans Paris au 19e siècle… C’est évident.

Les temps et les besoins des chevaux ont juste « un peu » évolués ».

Oui, un propriétaire qui veux aujourd’hui avoir un cheval avec des pieds en bonne santé doit se former pour reprendre le contrôle et éviter de se faire prendre pour un lapin de la semaine…

6 Comments on “Le parage « pied nu »…

  1. Bonjour, pensez-vous un jour pouvoir offrir la possibilité au propriétaire de chevaux qui ne peuvent pas se déplacer à vos stages de se former à distance? Grâce à vos nombreux articles j’ai pu rattraper les pieds de ma pouliche qui n’avait jamais vu de maréchal avant ses 18 mois et qui avait été mal paré par deux professionnels différents au Maroc. Des méthodes de formation sont disponibles en international depuis le Canada, le format est très bien conçu ,ils forment même à la biomécanique du cheval pour compléter mais vous restez de loin le meilleur professionnel que j’ai trouvé. En espérant qu’un jour vous puissiez être un de leurs concurrents en réalisant votre projet de formation à distance je vous souhaite bonne continuation.

      • Bonjour Guillaume
        Depuis quelques années je parre les pieds de mes chevaux avec un suivi de ma maréchale 2 fois par an qui m’a encouragé vu que c’était bien fait, seulement depuis peu vu que c’est épuisant elle parre avec une meuleuse ,même pour le roll, je ne suis pas d’accord, est-ce que cela peux être dangereux ou invasif ?
        Deux de mes chevaux sur 4 se laissent faire.
        Ce n’est pas aussi précis qu’à la râpe.
        Merci à vous
        Bonne journée
        Viviane

    • Bonjour
      Je pars mes chevaux depuis plusieurs années, mes actes sont suivis par ma maréchale qui m,encourage à continuer, elle passe chaque année 1à 2 fois pour vérifier les applombs, cependant depuis 3 ans elle fait les pieds à la meuleuse, et cela ne me plaît pas du tout, je ne vois pas comment ça peut être bien fait.
      Ma question est y a t’il un risque pour leurs pieds?
      2 de mes chevaux sur 4 sont d’accord ! Pas moi!!
      Merci pour votre réponse et vos partages

      • Bonjour je ne sais pas si votre message était directement adressé à moi ou si cela était une erreur mais personnellement tant que le barrage n’est pas trop agressif et correct cela permet de s’économiser physiquement en utilisant une meuleuse même si j’ai du mal à m’imaginer comment on fait définition avec une meuleuse.

      • Bonjour
        Désolée c’était pour Guillaume Parisot
        Bonne journée

Répondre à Stéphanie Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :