La prise de repères pour faire son parage.

Récemment, j’ai été voir un client et je me suis aperçu qu’il avait mis les pieds de son cheval de travers en faisant son « entretien ». J’ai alors essayé de lui RÉ expliquer la prise de repères pour équilibrer le pied mais à  priori, c’était pas évident pour lui…

Du coup, ça m’a donné l’idée de faire un petit article.

Quand on a déferré son cheval, qu’on a passé la période chiante des soins, des bobos, des pourritures, des marches en main sur la route très régulières, et des grosses sensibilités… on voit les pieds s’améliorer et puis on commence à vouloir tâter de la râpe! (et de toute façon, ça devient obligatoire!)

Vient alors le grand moment de solitude…

La truffe AV GIl est important de maintenir une paroi courte.

weightbearing-hard-ground.gif weightbearing-soft.gif
Voir l’article sur la charge périphérique!

Qu’est-ce que je fais?

angoisse

dessin pied carré + Sans titre-2+ shéma pied spect.=

test5 On aligne les structures ensemble! La chaussure (le sabot) doit être symétrique avec le pied (les structures internes)! (on comprend d’ailleurs avec mon petit montage toute la connerie des élucubrations de la méthode S. !!!)

Axes du sabot2 En noir les structures internes, autour, le sabot. Les axes dont dépendent l’équilibre dynamique des structures, représenté par les flèches.

Un peu de théorie!

On peut voir que le but du parage d’entretien (que je différencie du parage de correction) est bien d’éliminer la corne en excès, en respectant au plus juste la forme physiologique du pied.

Petite vue en coupe: principe du chanfrein. On réduit la pousse de la paroi (l’avalure) avec une coupe à 45°.

coupeOn peut jouer sur le chanfrein en allant jusqu’à la ligne blanche OU en laissant de la paroi interne. La 1ère solution exposera plus la sole et donc la stimulera, MAIS aura tendance à sensibiliser le cheval si sa sole est encore fine. Suivant l’épaisseur de sole, son terrain, son programme, des évasements ou décollements de paroi, ou ses compétences, on laissera plus ou moins d’appui à la paroi. On pourra protéger le pied avec une boots le cas échéant pour sortir le cheval. Le but est avant tout une locomotion correcte!

demie parage2 Avant / après… probablement un antérieur gauche. (pourquoi?)

Le parage:

On essaye de faire correspondre les structures internes et les structures externes entre elles, donc en équilibre dynamique.

Petite définition trouvée dans mes cours de PEA (Podologie Équine Appliquée):

Concept d’équilibre appliqué aux pieds d’un cheval en mouvement ; se produit quand les deux talons atterrissent simultanément d’un point de vue dorsal ou palmaire/plantaire et du point de vue de la relation entre la pince et le talon au moment de l’impact d’un point de vue latéral.

Est donc différent de l’équilibre statique:

Concept de l’équilibre appliqué au pied du cheval immobile. Prend en compte la symétrie du membre d’un point de vue dorsal et l’axe pied-patûron d’un point de vue latéral.

L’équilibre dynamique ne peut être obtenu qu’en comprenant que le moyen d’obtenir l’équilibre des fonctions (des structures. ndlr) est de procurer au pied les stimuli corrects. Dans le cadre du Modèle HPT, l’équilibre dynamique est l’équilibre/harmonie des fonctions. Quand l’équilibre/harmonie des fonctions est obtenu, le contact parallèle au sol se produit. Le contact parallèle au sol associé à la délivrance de stimuli délibérés et corrects a pour résultat le bon entretien ou le retour à la santé de structures et de fonctions vitales.

C’est une notion très importante car c’est une des causes des erreurs et échecs de la maréchalerie, qui ne prend pas en compte l’harmonie des fonctions comme BASE, comme point de départ ni comme objectif principal.

Pour eux, seul l’équilibre statique est reconnu et recherché, quitte à employer des artifices pour y arriver! (cales, parages excessifs, formes non physiologiques) Sans équilibre dynamique, on ne peut pas avoir d’harmonie des fonctions et donc pas d’équilibre statique.

On peut par contre avoir l’impression d’avoir trouvé un équilibre statique SANS AVOIR d’harmonie des fonctions! Ce qui conduit à une lente détérioration des structures.

On doit donc pouvoir savoir si nos structures sont en équilibre dynamique, en vérifiant des points de repères précis.

Points de repères:

parage repères

shéma pied spect1Commencez par prendre l’habitude de tracer des lignes de repères sur le pied.

A = l’axe longitudinal. Il passe par l’apex de la fourchette et par le centre de la lacune centrale.

B = l’axe transversal. Il coupe à 90° l’axe A, et passe par la tangente de la paroi. (l’endroit le plus large du pied)

C = la zone de la pince. Elle coupe à 90° l’axe A. Il suffit de trouver le milieu entre l’apex et le point de jonction entre la sole et la ligne blanche.

Cela permet de séparer le pied en 4. De mieux visualiser les problèmes de symétries et de se familiariser avec les axes du pieds.

Les point de repères:

1 = le point le plus haut, de la partie la plus large de la fourchette. (peu importe s’il est a gauche ou à droite de A)

2 = le point le plus bas de la lacune. (un de chaque côté)

3 = Correspond à la hauteur au dessus de 2. (doivent être égales de chaque côté)

4 = Correspond à la hauteur au dessus de 1.

5 = Surface d’appui des talons. (doit se situer, 1mm ou à raz de 8, et/ou à quelque mm ou à raz de 1)

6 =points situés sur B, à la jonction du fond des lacunes.

7 = points sur B, à la jonction entre la sole et la ligne blanche.

8 = zones de sole situées juste devant les talons. (« seat of corn » in english!)

Si on n’a pas de fourchette pour se repérer pour les talons, on a le « seat of corn » mais s’il est abimé? Alors un coup de pelle! (non, je déconne)

imaginer la fourchetteOn peut « imaginer » la VRAIE fourchette et positionner les talons juste au dessus. La podologie ne permet pas de sabrer les talons… les talons ont une FONCTION et par conséquent il est contre productif de les râper à sang… ou en dessous de la sole ou de la fourchette correctement développées.

C’est par l’harmonie des fonctions, (notamment un cheval qui pose talons en premier) qu’on va pouvoir avoir une croissance correcte et donc espérer retrouver de la fourchette. Car d’expérience maintenant, je sais que c’est avant tout par l’intérieur du pied, et un bon fonctionnement, que la santé des structures peut se retrouver. (pas par l’extérieur et des artifices ou des parages compliqués ou agressifs)

DONC, On prend TOUJOURS ses repères  en regardant le pied par sa face solaire. (vue de dessous, bien perpendiculaire)

POURQUOI?

-pourquoi?

-Pourquoi?

-Pourquoi? ( http://www.paroles-chanson.org/Nom.Chanteur/Herve.Villard.Nous.htm ) MDR !

Parce que la perspective trompe le cerveau!

Donc PAS COMME CA!

vérif aplomb

Comme dans les exemples de peintures de  Felice Varini. On ne peut voir le dessin que d’un seul point de vue. Pour voir les repères externes du pied, qui sont le miroir des structures internes, on doit le regarder pile poil au dessus de la sole. (quand on tient le pied, sinon, c’est pas facile…)

Pour le pied du cheval, c’est au dessus du centre de gravité du pied ET dans l’axe des forces auquel il est soumis. On va dire Ph (même si le point d’application serait pas tout à fait le même) sur le croquis:

!Job:      777, Layout:        0!

Dessin de Varini. (je crois)

illusions_optique_11

Les perspectives faussent les angles et les longueurs!

illusions_optique_9,illusions_optique_21

Vous pouvez mesurer à la règle ou au pied à coulisse!

Attention ! illusions_optique_17

illusions_optique_1 illusions_optique_2

illusions_optique_8

Bref, on comprend pourquoi certains MF ont du mal à mettre les chevaux d’aplomb! Alors revenons à nos repères…

Le fond des lacunes :

Antérieur Gauche, lacune latérale.  ———————————- Antérieur Droit, lacune latérale.

DipstickJan2207

Antérieur Gauche, lacune médiale.  ———————————- —Antérieur Droit, lacune médiale.

On peut donc voir facilement, si nos structures sont parallèles. Si on a bien fait le plan des talons par exemple!  Ou par rapport à la ligne la plus large du pied. (B)

Un petit bâtonnet gradué, une tige de tournevis ou même la lame du cure pied peuvent jouer le rôle de jauge!

La 3e phalange est parallèle au fond des lacunes! (endroit où la fourchette et les barres se rejoignent.) C’est donc un repère FIABLE, et très proche des structures internes! ( Voir articles sur le parage par rapport aux structures internes, ou les articles de Savoldi )

La râpe est notre outils pour visualiser les plans!

PSV2 Les points sur la ligne B sont aussi très utiles (point 7). MAIS, comme pour la zone 8, ils peuvent être soumis à une légère fluctuation due à une croissance et un compactage plus ou moins important de la sole ou une exfoliation plus ou moins importante (sole poudreuse).

Les points 6 arrivent donc en renfort!

Donc plutôt que de se focaliser sur UN repère, il est utile de pouvoir faire le tour de TOUS afin de les vérifier les uns par rapport aux autres si ça colle.

La râpe sert de niveau virtuel pour reporter le plan.

Vous pouvez d’ailleurs vous entrainer à mettre votre râpe parallèle à un plan chez vous!

Assis sur une chaise. Il suffit de tenir une règle ou votre râpe entre l’index et le pouce (à 2 mains, mais moi il me manquait une main!) au dessus de vos genoux. (désolé pour les photos pourries.)

P1080977 Vous visualisez le sol et vous placez votre râpe parallèle au sol, à travers vos genoux.

HOP, visualisation!

P1080978 Vous vérifiez si vous avez bon. (possibilité de le faire à 2, pour affiner et avoir un regard extérieur.) Ouvrez et fermez vos genoux et maintenez la râpe parallèle.

On peut le faire avec un verre d’eau! (ou encore mieux un niveau à bulle!)

P1080972 Vous le marquez au feutre.

P1080976 et vous pouvez refaire l’exercice en visualisant l’eau par rapport aux marques de feutre. Rapidement, on s’aperçoit qu’il est instinctif de garder la parallèle, ou plus exactement l’horizontalité! C’est en effet un sens inné, lié au fonctionnement de notre oreille interne. (qui garde notre tête horizontale, sans qu’on y pense.)

Avec un peu d’entrainement, on peut se placer notre râpe parallèle à une surface qu’on regarde bien en face.  (vision binoculaire, avec perspective inexistante, grâce à la vision stéréoscopique! Nos 2 yeux voient 2 images en 2D, que notre cerveau recolle en une image en 3D! magique!).

Les autres repères:

– Les lignes et proportions que j’ai détaillées dans l’article sur le nombre d’or.

– La hauteur à l’apex, quand tu poses ta râpe sur la ligne A. ça donne une idée de la concavité et de l’angle d’équilibre… c’est à dire de la hauteur de la pince… Je vais pas rentrer dans les détails içi, mais on doit avoir à peu près un angle de 5/6° par rapport à la fourchette.

pince4

En restant dans « l’entretien », logiquement, y a juste à suivre la sole et ça roule!

Donc pas comme ça!

On appelle ça le « parage à plat » ou « flat foot » in english. Le gars râpe à plat, en suivant la fourchette!

Cela explique pourquoi les MF pensent que les chevaux ne peuvent pas travailler pieds nus… la sole périphérique ne peut jamais s’épaissir, l’angle de P3 n’est pas bon et/ou la hauteur de l’arche interne toujours insuffisante.

– On a la forme du bourrelet coronal. Le pied posé sur le trépied, toujours bien dans l’axe (du membre), on peut voir les problèmes de symétries du bord distale de la paroi par rapport à la forme du bourrelet (donc, de son point d’origine). Vue de dessous on a la ligne blanche, mais la ligne blanche peut migrer ou même suivre une déformation! La vue de dessus, permet parfois de corriger un petit souci. (mais on est donc dans le parage de correction…)

album_photos_large_197 Faut toujours prendre en compte que le sabot a une forme relativement conique! (le diamètre du bourrelet est normalement inférieur à celui du bord distal de la paroi)

Comme ça, on voit mieux!

IMGP0163 et le cheval finit par poser sa tête sur la tienne pour pioncer…

– Après, y a le fait que le cheval soit « au carré », tout seul, en reposant ses pieds, pendant le parage ou juste après!

– Y a le fait que le bourrelet soit pas de travers… que les parois en quartiers soient de longueurs identiques (ou à peu près, car le latéral peut être un poil plus long),

Bon, c’est compris?

Si vous avez vu la petite vidéo de Pete Ramey, il mesure les lacunes et regarde l’avalure au niveau du « seat of corn ».

Perso. je sais que la méthode de KC par rapport à la visualisation mentale du plan par au dessus fonctionne nickel. MAIS pour plus de sûreté, si on se sent pas, avoir des repères concrets permet d’avancer.

Le parage avec des repères internes OBJECTIFS, permet d’équilibrer le pied comme il faut, ou tout du moins, de NE PAS le déséquilibrer après le passage de quelqu’un de confirmé.

On se rend compte avec la pratique qu’une fois en équilibre, on a quasiment plus de travail. Le parage coule tout seul et y a de moins en moins de travail… Pif, je descends un poil les talons, je chanfreine sur tout le tour, au pire un petit plan de pince mais léger… et ça roule. Plus d’évasements, plus d’infection de fourchette (si l’alimentation est correcte), plus de seime, et le pied donne l’impression d’être à l’aise et de ne plus se défendre… (style une structure qui repousse à chaque fois et qu’on voudrait enlever à chaque fois!) Le cheval se détend… il donne le prochain pied dès qu’on a fini le précédent! Bref. La grâce, la plénitude, l’instant magique où tu ressens que tout est nickel, en équilibre, à sa place.

Superbe.

18 réflexions sur “La prise de repères pour faire son parage.

  1. Voila qui est très intéressant, mais ça reste encore un peu compliqué pour moi. Et c’est la que je me dis que mon parage d’entretiens aurait bien besoin d’être plus correctif que ce que je fais. Peut-on descendre les talons à 1 mm même s’ils sont assez haut en une fois? Ou il vaut mieux le faire en plusieurs fois? Disons que durant l’hiver les talons de la jument ont pas mal poussé, et j’ai pas trop oser les descendre, mais je me rend bien compte que c’est pas vraiment bien non plus.

  2. Bonjour,
    Vous nous présentez une vidéo de ce qu’il ne faut pas faire mais serait il possible de voir ce qu’il faut faire! Cela m’aiderai beaucoup pour mon parage d’entretien et être sur que je ne fais pas de bêtises… Sinon, très bien expliqué quoique un poil technique, quand même

  3. J’arrête pas d’écumer vos articles et je ne trouve pas de vidéo « en plein action ». Je dois pas être doué…

  4. ma jument pose son antérieur droit non pas les talons en même temps, mais le talon droit en premier. Elle déroule alors son pied un peu sur le coté droit. En vue solaire, on voit que le talon droit est plus reculé et moins fuyant que le talon gauche et que la barre de droite est plus droite alors que celle de gauche est plus aplatie (ca fait une barre courbe). Et le coté gauche du sabot est plus évasé que le coté droit (qui est plus vertical).
    faut-il descendre les 2 talons à la même hauteur? ou essayer de garder la même différence de hauteur entre les 2?

  5. Je me pose une question, doit-on forcer le pied à être parfaitement symétrique?
    Si le cheval a une conformation bien à lui, différente selon chaque individu, espagnol qui billarde par ex. (sans être une tare genre cagneux ou panard!), ne doit-on pas respecter cela et chercher le moins possible à uniformiser? Pour ma part je corrige légèrement des pieds un peu cagneux, comme ils sont plus usés en externe, je redresse en parant plus en interne, tiens toujours une pince courte, pare toute les semaines pour garder une constante. Sinon les pieds deviennent plus rentrés vers l’intérieur et les fissures permanentes (éternelles seimes descendantes en pince) s’agrandissent… Depuis que je m’en occupe hebdomadairement, c’est nickel, les petites seimes ne disparaîtront jamais de toute façon (même une pareuse A.Matern l’a dit). Mais lors du rachat de ma jument il y a + de 5 ans, la vendeuse me disait que le maréchal conseillait qu’elle soit ferrée même au pré vu ses pieds ….. ha ha ha, quand j’y pense, quel inculte! Elle n’a plus jamais vu de maréchal…. Et le seul qui est venu faire sa promo dans le coin a été scotché et a dit n’avoir jamais vu d’aussi beaux pieds…. bien que moyennement convaincu comme il se doit par « l’utilisation » d’un cheval pieds nus en dehors des balades du dimanche…

    Donc en bref, leur corps ne possédant pas un pied central, mais un de chaque côté, la symétrie est donc logiquement: un pied gauche par rapport au droit.. non?
    Pas de symétrie individuelle propre à chaque pied qu’il faut suivre à la lettre,… Même sur un cheval avec aplombs bien droit, enfin je dis peut-être une connerie… où me fait mal comprendre…

    Mais bon sans avoir la démarche d’un ours (pattes bien dirigées vers l’intérieur!), le cheval ne serait-il pas « anormal » avec des pieds hypers droit comme des crayons?
    L’homme ayant tendance à tout cadrer, tout vouloir uniformiser et cataloguer, n’aurait il pas donné une fausse idée d’un applomb « normal »? Bien symétrique? Genre voiture avec 4 roues bien parallèles? Et représenté une perfection obtue qui ne tient pas compte de dame nature? Comme les pieds dit « normaux » sur les planches encyclopédiques (en réalité ferrés et/ou dégénérés par le ferrage)…

    Sans évidemment tomber dans les tares extrêmes, je parle de référence pouvant être un peu variable, sans être serré, campé, gagneux des genoux etc., donc ne faut-il pas suivre juste la forme naturelle, trouver le juste milieu entre correction et individu?
    Si les fourchettes sont légèrement dirigées vers l’intérieur, est-ce un problème?
    Après tout le cheval est vivant, n’a-til pas le droit d’avoir des pieds comme nous, assymétriques, un gauche et un droit? Nous n’avons pas des chaussures identiques, alors pourquoi des fers identiques? Même si ce n’est qu’un ongle, nous n’avons pas non plus d’ongle symétrique…il tourne toujours vers la gauche ou la droite!
    Après il y a un juste milieux entre droit comme un I ou tordu 🙂

  6. Bonjour,

    « les petites seimes ne disparaîtront jamais de toute façon »
    LOL !

    « le cheval ne serait-il pas « anormal » avec des pieds hypers droit comme des crayons? »
    Si.

    « trouver le juste milieu entre correction et individu? »
    ET terrains, et proprio et état des structures internes et âge du cheval et possibilités financière et temporelle et….

    « Si les fourchettes sont légèrement dirigées vers l’intérieur, est-ce un problème? »
    Fondamentalement, non. Du moment que la boite cornée et le pied soient symétrisé et en équilibre dynamique.
    C’est l’osthéo et le shiatsu (ou le Bodywork d’April B.) qui permettront d’améliorer la situation.

    Les pieds sont naturellement moins concave en interne.

    Les segments osseux peuvent avoir des différences d’angle de rotation sur un plan distale / proximale.

    Vouloir retrouver un pied schématiquement « droit » peut devenir pathogène si on ne prends pas en compte les compensations ou lésions osthéo que le cheval aura FORCEMENT au dessus!

  7. vous écrivez dans l article à propos d une photo « probablement un antérieur gauche..pourquoi? »

    Oui, pourquoi?

    Je cherche, mais je n arrive pas à trouver la réponse!..
    Merci d avance pour votre éclairage!
    Et bravo pour votre blog!!

    Emma
    (novice en quête de Connaissance)

  8. Trèèèès intéressant, tout ça, mais oui, technique et compliqué… Ah c’est sûr, c’est un métier 😉 !! J’ai un peu les boules, mon pareur n’était pas dispo, j’ai fait venir un autre maréchal il y a 2 jours, ma jument se retrouve avec un côté de talon plus bas que l’autre sur un antérieur…. J’ai une rape, j’essaierai bien de rectifier, mais très peur de faire des bêtises :-/
    Pas fière….

  9. Ah c’est sûr, c’est un métier …. 😉 ! Un peu complexe tout ça… Mon pareur préfér n’était pas dispo, j’ai fait venir un maréchal (que je connaissais déjà) mercredi, et je me suis rendue compte aujourd’hui que ma jument se retrouve avec un talon à un antérieur dont les 2 côtés ne font pas la même hauteur… Pas top, non ? J’essaierai bien de rectifier à la rape, mais j’ai peur de faire des bêtises… :-/

  10. Pingback: Stage de Podologie Equine Libre (PEL) avec Guillaume Parisot – D'un Cheval L'autre

  11. Bonjour,
    J’aimerais savoir comment reculer le point d’impact ?
    Merci pour ce blog, c’est une vraie mine d’or !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s