Prendre les photos!

La podologie équine a besoin de matière, de preuves et de suivis. Les photos sont un très bon outils pour savoir de quoi on part, repérer les défauts ou les petits problèmes de parages plus précisément que quand on a les pieds sous les yeux (une image détaillé en gros plan sur un écran permet de voir plein de choses), on peut assurer un suivis de l’évolution et donner des conseils à distance.

Pour tout ça, il FAUT que les photos soient prisent de façon systématique et toujours avec le même protocole. Sans cela, on ne peut pas vraiment comparer ou cela rend le travail difficile. (angles, distance, échelle etc)

Protocole de prise de photos :

Amenez le cheval sur une dalle ou une route (tranquille). Les pieds dans la boue, dans l’herbe ou dans le fumier ne servent à rien.

Curez et brossez soigneusement ses pieds avec une brosse métallique qui permet de sécher les pieds mouillés et de dégager tout ce qui recouvre le sabot.

Un pied plein de boue n’est d’aucune utilité…

BOUE

(et en plus de travers…)

Pour prendre les photos, essayez de le faire dans un endroit où il n’y aura pas d’ombres et essayez d’avoir un fond neutre qui fasse ressortir le pied.

P1090191b

(Les ombres obligent l’APN à régler son exposition sur la zone la plus claire ce qui fait qu’on ne voit rien dans la zone sombre)

Attention au contre jour.

P1090064

Incluez toujours dans la photo un objet qui permette une référence pour des mesures comme une règle d’écolier (une règle plate en aluminium MAPED de 15 cm pourrait être l’objet qu’on utilise tous ?)

Derniere photo 061

Vous devrez repérer les pieds avec un marqueur (blanc ou noir selon la couleur du sabot) entre la pince et le quartier. (AD, AG, PD, PG) Ce qui facilitera l’examen et le classement après coup.

Vous pouvez aussi utiliser un petit carré de bois ou autre où vous aurez repéré les lettres:

IMG_0873 IMG_0881

Prenez toujours les pieds (et le cheval) dans le même ordre :

1) Vue latéral du cheval. 2) Vue de face du cheval. 3) Vue de derrière du cheval. (Montrant le cheval de la queue jusqu’à l’encolure)

Pieds : AD dorsal, AD latéral, AD solaire, AD palmaire. (De face, côté externe, dessous, de derrière)

Puis PD, …. Puis PG…. Puis AG…. AVANT PARAGE et après parage. Pour le début du suivi.

Pour la suite seule les vues dorsal, latéral et solaire après parage seront demandées.

Remplissez bien le cadre avec le sabot. Cela évite de devoir recadrer après et faites attention de ne pas « manger » un bout de sabot en cadrant de travers ou trop près.

Assurez-vous immédiatement que la photo ne soit pas floue…

FLOU

(Floue, manque de lumière, pas dans l’axe et appareil pas posé par terre)

La distance et l’angulation de l’objectif par rapport au sabot généreront des déformations sur la photo (un problème fréquent avec les radiographies).

Il faut donc être très vigilant à placer son appareil parallèle à l’axe du sabot. Sur une dalle on posera son appareil par terre à environ 30 cm du pied en mode macro.

Axes du sabot3 cam

Vous pourrez dessiner sur la face solaire les axes longitudinal et dorsal que vous ferez déborder sur la pince et le quartier.

mesure_2

Ces marques serviront de repères pour les prises de vue dorsal et latéral.

Le but est d’obtenir ça :

Les marquages des pieds en plus…

pics_hoof_copy

Caudal ou Palmaire sont la même chose…  La vue oblique n’est pas nécessaire.

Je m’interroge sur le fait de faire la prise de vue « palmaire » pied au soutien ou posé au sol…

Je pense que la vue dans l’axe de la fourchette montrera plus de chose que posé au sol. (Donc au soutien)

[rajout: posé au sol montre comment la fourchette est en appuie et ça peut être pas mal dans certains cas…]

Amis photographes, les conseils sont les bienvenue!

Je suis nul en photos!

J’ai pensé à fabriquer une mire de prise de vue, pour standardiser vraiment les prises de vue.

Un truc de ce style (schéma réalisé en 3 min sous paint…)

platine APN

Le truc se fixerait sous l’APN par la vis de pied que tous les appareil ont.

2 mires (triangles) se placerait sur les repères dessiné des 2 axes du pied, afin d’être sur d’être dans l’axe pour les prises de vue.

La mire avec le rond rouge serait réglable pour s’adapter à différents diamètre de pied.

La longueur du bras du dispositif fixerait la distance de prise de vue.

Je réfléchis aussi à un scanner 3D de sabot qui pourrait fonctionner un peu sur le principe de Autodesk 123D  ou un apn un portable ou même une mini cam pourrait tourner autour d’un pied pour scanner le pied en 3D.

Il serait ensuite très facile d’imprimer le pied en 3D à échelle 1 ! (avec une imprimante 3D, cette technologie est en plein boom!)

Les corrections ou conseils serait ensuite très facile à renvoyer aux propriétaires!

Si vous connaissez des gens qui maîtrisent ces technologies, dites leurs de me contacter j’ai tout dans la tête!

note du 05/07/15

Un pote m’a fabriqué une cale de prise de vue, avec des clous qui servent de mire d’alignement.

Cela permet de poser le pied au centre d’une croix et de le surélever d’un sol inégal. (herbe, terre, sable…)

??????????????????????????

du coup, on pourrait noter AD, AG etc sur les faces de la cale et ça ferait double emploie.

10 réflexions sur “Prendre les photos!

  1. Très intéressant!
    Quel logiciel utilises tu pour le montage/assemblage des différentes vues en 1 seule (à part word?)

  2. Bien qu’on n’ait pas toujours le choix, le flash est à éviter, car il augmente trop les contrastes (il fait ressortir des parties paraissant bombées alors qu’elles ne le sont pas ou peu et mettent dans le noir des parties qui devraient appraître, le pire étant un flash compensant un contre-jour). La lumière naturelle du jour c’est le mieux (en évitant la lumière rasante de l’aube ou du coucher de soleil), ou prévoir une source de lumière façon spot (déplaçable comme ça), éloigné d’au moins 1m (à adapter selon la puissance), et pas dirigé directement en direction du sabot (mêmes effets que le flash sinon).

    Le petit truc si on n’a pas le choix que de se tenir dans du terrain mou, prévoir une planche ou un tapis rigide caoutchouc (1cm d’épaisseur max pour ne pas fausser l’aplomb du pied, le plus mince est le mieux pourvu que ce soit assez rigide) à placer sous chaque pied à photographier. Cela n’aide par contre pas pour les photos du cheval en entier, à moins bien sûrr qu’on ait un grand tapis sur lequel le cheval peut reposer avec les 4 pieds.

  3. merci pour ce « protocole » qui permet de prendre les clichés qui de suite seront exploitables. Je vais tenter de faire mon petit reportage photos des pieds de Louna et souhaiterai vous les adresser…petit cas pratique pour tous. Par quel moyen poster mes photos ?

  4. salut Guillaume,
    J’avais aussi pensé à une fabrication de ce type pour effectuer des photos à égale distance.
    Cependant j’imaginais installer un fonds (style plaque de radio) quadrillé avec des carrés noirs et blancs de même dimension ( 1cm de coté ou plus), ce qui permettrait d’évaluer plus rapidement l’espace sans avoir à tenir une règle.
    A plus….

  5. je croyais que pour la vue latérale il était important d’avoir aussi le paturon / boulet et un bout du canon. Pour les angles? apparemment là c’est pas important.

  6. bonjour, petite question le fait de mettre le pied sur la cale en bois, le cheval ne met pas son poids sur son pied du coup ca ne va pas changer ses appuis et du coup l’angle avec le sol par exemple?
    en tout cas merci je vais vite faire des phto de chacun de mes loulou pour pouvoir suivre l evolution

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s