Archives de tags | podologie équine

Fonctionnement (supposé) du pied.

Suite à l’introduction sur les croyances du dernier article, on a vue que certaines idées ou concepts pouvaient n’être que des « croyances » et donc amener des faits ou des conséquences qui eux, finalement « ne collent pas ».

Je vais essayer de mettre en lumière MA compréhension du fonctionnement du pied du cheval.

C’est le fruit de 6 ans de recherches, d’une vie (presque) passé avec les chevaux et de la confrontation des conclusions de nombreux auteurs célèbres ou moins célèbres.

Lire la suite

Un peu de physio?

Après les stages avec Eric, l’étude de la naturo. et de la vision non pasteurienne* (petite étoile = lien). Après, les lectures des articles de Bowker, Politt, Taylor, Ramey, Teskey, Lapierre et j’en passe (podologues équins américains divers et variés), L’étude des vidéos de vivre cru* m’a permis de remettre encore quelques pièces aux puzzle. J‘ai mieux compris une notion FONDAMENTALE qui est le principe d’homéostasie. 

L’homéostasie, c’est la principale fonction du vivant. C’est réparer ce qui est cassé et essayer de toujours maintenir un milieu intérieur* avec des valeurs stables. L’organisme répond donc aux changements de son environnement intérieur provoqué par des changements dans son environnement extérieur.

C’est ce principe qui fait que quand vous vous coupez la peau avec une lame, la plaie se referme. La cicatrisation est donc une composante de l’homéostasie.

C’est le même principe qui fait que vos reins vont contrôler le PH du sang en libérant des acides par les urines. Que vos os, vont se solidifier sous la pression qu’ils subissent. Que les déchets métabolique seront éliminés par vos émonctoires. Que vos muscles se renforcent avec l’entrainement. Ce qui est valable pour nous est valable pour tous les mammifères, dont le cheval. Lire la suite

Prendre les photos!

La podologie équine a besoin de matière, de preuves et de suivis. Les photos sont un très bon outils pour savoir de quoi on part, repérer les défauts ou les petits problèmes de parages plus précisément que quand on a les pieds sous les yeux (une image détaillé en gros plan sur un écran permet de voir plein de choses), on peut assurer un suivis de l’évolution et donner des conseils à distance.

Pour tout ça, il FAUT que les photos soient prisent de façon systématique et toujours avec le même protocole. Sans cela, on ne peut pas vraiment comparer ou cela rend le travail difficile. (angles, distance, échelle etc)

Lire la suite