Les Hipposandales

Pour moi, les hipposandales sont l’avenir pour la protection du pied du cheval. Les hipposandales ont été inventées avant la ferrure et utilisées par les sociétés humaines qui ne la connaissaient pas. Jean Pierre Mégnin en fait l’explication dans son ouvrage « La_maréchalerie_française_son_histoire depuis son origine jusqu’à nos jours. »

L’hipposandale est en pleine mutation et les évolutions sont spectaculaires!  Légèreté, élasticité, solidité… autant de qualités qui étaient autrefois absentes des modèles apparus très tôt sur le marché.

La « boot » en Anglais, permet la distorsion (mouvement indépendant des deux talons sur l’axe distale proximale), peut protéger le pied d’une abrasion trop importante, assurer une traction sur sols glissants, et protéger le pied des cailloux pointus.

En matériaux souple et souvent caoutchouteux, son rôle amortissant n’est pas une légende contrairement à l’acier du fer… ce qui permet aux pieds sensibles de re-fonctionner en assurant un impact en talon plus confortable, et ainsi retrouver une cinématique naturel propice à la croissance des tissus.

On va faire un petit tour d’horizon de ce que j’ai pu en découvrir….

L’idée des boots n’est pas nouvelle, tressées en paille, simple bourses de cuir ou semelle de fer tenue par des bandages, les hommes ont protégé la sole de leurs chevaux pendant les longues marches auxquels ils les soumettaient. J’ai cru comprendre que le « parage » n’existait pas et seule l’usure mécanique due au travail suffisait à entretenir la corne. La protection n’intervenait qu’en dépannage. Les Gaulois ont d’ailleurs développé la ferrure cloutée pour ça: laisser repousser le pied. Une fois le pied opérationnel, il était laissé nu!

On va pas refaire l’histoire de la ferrure… intéressons nous à quelque chose de plus positif.

karen_sunny_mt_burney_1978_w640En 1977 déjà des easyboot! (Bon dieu… mais qu’est-ce qu’on est en RETARD !!! )

Le leader en la matière est une société Américaine: EasyCare. Son patron Garrett Ford est cavalier d’endurance et vainqueur de la dernière Tevis cup. (160 km, souvent dans les cailloux et 5500 m de dénivelé positif)

garetford tevis cup1

A ce sujet….

  1. 6 des 10 premiers à la Tevis utilisaient des Easyboots.
  2. 34% des chevaux qui ont terminé la course étaient en Easyboots. ( Garrett Ford et « The Fury » ont terminé en 14h50 ).
  3. Pour la « Haggin Cup » (Prix de la meilleur condition physique) c’est  Rusty Toth et « Stoner » qui ont terminé en 15h05. (eux aussi en easyboot)
  4. Les 4 premiers du top ten portaient des Easyboots.
  5. Les Chevaux « Easybooté » ont un taux d’achèvement de 69%, comparativement à un taux d’achèvement des chevaux ferrés de 41%.
  6. C’est la deuxième année consécutive qu’un cheval qui porte des Easyboots finit à la première place de la Tevis.
  7. C’est la troisième année consécutive qu’un cheval qui porte des Easyboots remporte la Coupe Haggin.
  8. En 2012, 23% des chevaux au départ étaient en Easyboots.

En 2009, une autre société (la seconde plus grosse) gagnait elle aussi la Tevis cup!

( http://www.renegadehoofboots.com/tevis-09.html )

renegade tevis On peut voir que les terrains ne sont « pas top » …

On se rend vite compte de la supériorité des boots sur les fers pour un usage INTENSIF.

garetford tevis cup

L’attelage sur route, (pour travailler, pas juste pour le fun, un dimanche sur 4…) est aussi possible!

http://www.gandfcarriage.com/

attelage epic

Même un percheron peut bosser pieds nus sur routes!

easyboot-castille-01-500

easyboot-rubis-01-500

Castille et Ruby bossent tous les jours en Epic!

http://hippotese.free.fr/blog/index.php/post/2009/02/17/Hipposandales-et-chevaux-de-trait… )

Du coup, si on peut réaliser de tels exploits avec des boots, la ballade du dimanche ne sera qu’une simple formalité?

Pas si simple, non… les boots demandent encore un peu de boulot pour être opérationnel à 100%.

glove et epicGlove à gauche… Epic à droite.

Faut déjà avoir décidé de déferrer!

Ensuite, l’utilisation des boots nécessite de savoir entretenir les pieds, car pas question de laisser 2 cm de paroi… les boots doivent être ajustées! On doit garder en permanence une forme physiologique. Plus on le fait souvent… moins on a de travail!

Faut mesurer les pieds et essayer pour trouver la bonne taille et/ou le bon modèle.

mesures bootsLongueur en ROUGE, largeur en BLEU.

Les fabricants ont des moules différents suivant les modèles et certaines formes de pieds ne correspondent pas forcément à chaque modèle.

Easy care a donc créé par exemple pour son modèle GLOVE, un chausson « standard » et un chausson  » wide » qui est aussi large que long. (le standard est un poil plus long que large)

Les Epic sont aussi encore un poil plus long, mais ont un système de serrage par câble.

Il va falloir apprendre à les mettre!

Les infos sur le sujet ne manquent pas tant sur Youtube, que sur le blog Easy care ou encore sur le site de l’importateur Français SOS-sabot.

Les RENEGADE sont en 2 parties, et sont pour certains pieds plus faciles à mettre et à régler:

renegade Modèle coupé, pour voir le pied à l’intérieur.

On pourra BRICOLER ses boots en fonction des besoins!

bricolage Glove

Les boots sont assemblées avec des vis en inox et toutes les pièces se vendent à l’unité!

On peut voir au dessus, que des LANGUETTES peuvent venir se fixer à l’avant des Gloves pour les resserrer. ( soit parce que le chausson commence à se détendre en vieillissant, soit parce que la forme de la pince a changé)

languettes

On peut aussi mettre du sparadrap Mueller autour de la pince pour « coller » temporairement la boots pour une course ou une sortie « engagée ». ( http://blog.easycareinc.com/blog/horse-boots-customer-help/thats-a-wrap-more-on-muellers )

langette et muellerGlove Languette + sparadrap…. ceinture et bretelles !

On pourra aussi THERMOFORMER  les chaussons à l’aide d’un pistolet à air chaud. Pete Ramey le montre dans ses DVDs. Cela permet de rattraper certains points de tension, d’ajuster au mieux à la forme du sabot, notamment pour les fourbus…

On va pouvoir aussi utiliser des SEMELLES ou PADS pour stimuler les structures et/ou offrir plus de confort pour des pieds atrophiés, déformés et/ou malades.

pads usé pads neuf

On pourra coller les « GLOVE GLUE » (sans guêtre en néoprène) !

glove glued

C’est une manière efficace de procéder pour les gens qui font des courses…. ou des randos engagées et qui ne veulent pas risquer de perdre une godasse en route. La chose tient facilement une semaine voire presque 10 jours.

On peut les enlever proprement avec un tournevis, les nettoyer et les recoller plusieurs fois de suite! La pose nécessite du calme, un protocole simple et un nettoyage sérieux des pieds.

On pourra aussi SOIGNER…

(crotte, faut pas le dire, c’est interdit par la loi…)

reab1

Il en manquait un bout! ( http://blog.easycareinc.com/blog/easycare/page/4 )

Idem pour les FOURBUS, avec une solution qui FONCTIONNE contrairement au fers à l’envers…

RX

Les RX ont été créé pour ça. (sole trop fine ou carrément percée… abcès, ou même plaie) Ces boots peuvent être laissées au pré.

Un collègue a testé de la même façon (au pré, avec pads) les jogging d’équine fusion pour réhabiliter des talons fuyants et une sole plate sur un PS et les résultats ont été au delà de toute espérance!

J’ai testé des pansements avec un bain au white lightning grand circuit avant, et une couche de Fieldpast et le pied était NICKEL, même 4 jours plus tard. (mais je l’ai emballé sans qu’il touche le sol après le bain!)

La solution est donc viable avec une asepsie correcte.

On peut donc voir que BEAUCOUP de solutions sont possibles.

Les boots peuvent remplacer la ferrure HAUT LA MAIN!

Plus légère qu’une ferrure acier, plus souple, plus durable, plus respectueuse du pied et de l’animal, moins couteuse et surtout AMOVIBLE… que demander de plus?

Les fabricants sont en train de rivaliser d’efforts pour les rendre encore plus légères, durables et faciles à mettre.

De nombreux modèles sont disponibles, plus ou moins sophistiqués, plus ou moins chers et plus ou moins fantaisistes…

Les Espagnols viennent de sortir un modèle… il a l’air vraiment bien!  ( http://www.bootsforhorses.es/botas-caballos-barefoot/espanol/inicio_13_1_ap.html )

boots espagnole

Y a aussi les jogging: (http://www.eqfu.no/home)

jogging

Les Renegade, les Cavallo, les Marquis etc et d’autres boots de petits artisans, plus de la production « exotique », on dira.

Y A QUAND MÊME UN MAIS…

De mon point de vue, la boots permet d’aider les chevaux à guérir des traumatismes de la ferrure et/ou de maladie de pied. Elles peut aider à passer une transition. Elle peut aider à faire tout ce qu’on fait avec des fers…. et donc se permettre de retomber dans les excès… Cela ne me plait guère en tant que podologue équin.

Je ne cautionne PAS les excès et ne VEUX PAS qu’on puisse outre passer les capacités d’un cheval par mon travail. (ce qui me fait déjà un gros point de divergence avec les autres professionnels du soin… véto et MF en tête!)

Mon travail est d’aider le cheval, pas le cavalier.

Je refuse donc certains déferrages car je sais qu’ils ne seront pas faits pour les bonnes raisons… (ça me fait terriblement chier pour le cheval, mais c’est comme ça)

Donc, les hipposandales sont à appréhender avec prudence et discernement. Si les structures internes du cheval ne sont pas au niveau de développement qui permettent le travail sans problèmes, il faudra à raison garder…. et accepter de modérer ses envies en fonction des possibilités du cheval, en l’accompagnant dans son entrainement… pour voir ses structures se développer harmonieusement et atteindre un bon niveau de performances.

MAIS le chemin est semé d’embuches!

ponseuses

Certaines personnes…. vont se moquer de vous! Vont vous accuser de tous les maux… vont chercher la petite bête parce que votre évolution et vos prises de conscience remettent directement en question leurs pratiques!

NON, ça ne peut PAS marcher! On DOIT ferrer les chevaux, point! Si on déferre, le cheval va marcher sur des œufs!  (et donc faire des omelettes!)

Et vous aurez droit aux remarques:

A quoi ça sert de déferrer si c’est pour lui mettre des chaussures?  Avec sa variante: A quoi ça sert d’avoir un cheval pieds nus, si c’est pour lui mettre des chaussures?

C’est ridicule ces chaussures!  Moi j’aurais pas confiance au galop! De toute façon, en CSO c’est interdit! Moi mon cheval, il pourrait jamais supporter ça! C’est trop de boulot à mettre et à enlever! …

Bref… l’ignorance, les croyances et les projections…

OUI les boots permettent de faire des randos sereinement, de sauter, de dresser, de se balader et bien plus encore! De gagner des points au spectrum (note des structures du pied pour évaluer ses possibilités) et permettent de réhabiliter toutes sortes de problèmes!

OUI elles nécessitent un suivi et un peu de boulot supplémentaire par rapport aux pieds ferrés… ou tout nus… mais et alors? Votre camarade à 4 pieds ne le mérite t-il pas???

Et merde aller vous faire F…. avec vos réflexions à la con!! J’ose le dire, le centre équestre classique est le lieu de tous les dangers pour les esprits évolués et les gens qui commencent à réfléchir à la conditions de leurs compagnons…

Moniteurs, palefrenier, MF, vétos, propriétaires, éleveurs, parents… sont tous là pour vous culpabiliser parce que vous oserez sortir du rang et essuyer les plâtres de la ferrure en essayant de guérir votre cheval! Un comble, c’est ceux qui essayent de trouver des solutions qui sont pointés du doigt! Pauvre France… Partout ailleurs soit on s’en fout complètement, soit les pieds nus et les boots font partis du paysage depuis longtemps!

DONC COURAGE AUX TÉMÉRAIRES qui oseront braver ce petit monde obtus du cheval ferré, embouché et enfermé…

Vous agirez dans l’optique d’une guérison, donc vous aurez votre conscience pour vous. Laissez l’ignorance se déverser…. et changer de lieu! Le club n’est de toute façon (à part quelques rares exceptions) pas un lieu où l’environnement soit propice à la guérison et au développement correcte des structures car il faut déjà à la base répondre aux 3 besoins fondamentaux: FIBRES, MOUVEMENTS, CONTACTS SOCIAUX!

Les boots nous amènent loin… encore une fois!

Elles peuvent être un formidable outils et une alternative moderne à la ferrure moyenâgeuse.

22 réflexions sur “Les Hipposandales

  1. Hello Guillaume,
    je rajouterai quelque chose d’important, mais peu connu sur l’utilisation des boots: la semelle est si bonne et anti-dérapante, qu’il se peut que sur certains chevaux et dans des terrains montagneux, que ce soit le rein qui en souffre ou les tendons…car le glissé naturel du pied n’existe plus et du coup le blocage un peu brusque. Certains chevaux ont de la peine avec ça…je parle d’expérience car ai testé en montagne, avec des cols aux alentours des 3000 mètres, donc dans la caillasse puis sur des routes d’alpage. Par contre, autre point à relever, un bon cordonnier qui sait encore travailler les souliers de travail est tout à fait capable de refaire une semelle aux boots pour leur redonner une nouvelle jeunesse.

    Voilà, toute bonne journée à toi et bravo pour cet article très intéressant.

  2. cet article est super, n’y connaissant pas grand chose en hipposandale et étant persuadé que mon cheval avait de trop gros pieds pour en avoir, je viens d’apprendre plein de choses ! merci ! et la conclusion met du baume au coeur quand on en prend plein la tronche !

  3. C’est vraiment très intéressant ! Ça fait déjà un moment que je pense aux hipposandales pour mon cheval. Il est pour le moment pieds nu, depuis bientôt 4 ans, mais je trouve que sa corne pousse très peu et s’abîme vite donc j’avais pensé à cette alternative pour pouvoir sortir en balade sans soucis. Seulement au moment du choix du modèle, j’avais laissé tombé… Trop peur de faire le mauvais choix et de dépenser autant pour finalement aboutir à rien…
    Si jamais vous pouvez me renseigner à ce sujet ça m’aiderais dans ce choix pas évident..
    Mon cheval est un trotteur de 1m60 environ, qui a tendance à se shooter dans les glomes au pas…
    Je n’ai pas un énorme budjet, étant simplement lycéenne…

  4. Bonjour Guillaume,
    Ton article sur les hipposandales est intéressant, car il fait le tour sur les différentes marques les plus connus. Je passe sur les remarques des cavaliers et des gens sur les chaussures (si chaque personne m’avais donnée 1€, je pourrais changer mes hipposandales très régulièrement) mais cela permet aussi de parler du pourquoi de ce choix et de pouvoir expliquer à ceux-ci la démarche du cheval pieds nus.
    J’ai 2 chevaux PAINT HORSE qui sont pieds nus depuis fin 2008 et j’utilise depuis cette date des hipposandales.
    Mes premières ont été des épic avec guêtres (efficaces en randonnées). Elles mon permis de sortir régulièrement en randonnée sur tous types de terrain et d’avoir une transition plus aisée pour mes chevaux.
    Depuis 2 ans, j’utilise des rénégades sur les antérieures et pieds nus en postérieurs et j’en suis très satisfait. Le seul bémol étant la durée de vie des rénégades en rando (sortie régulières de 3 h à 6h /jour sur plusieurs jours), 2 fois moins que les épic, mais je trouve que le pied travail mieux avec et elles sont plus facile à mettre et à enlever.
    Sur un de mes chevaux, j’utilise aussi des pads avec les hipposandales pour améliorer son Spectrum et ca marche.
    Mon cheval sort maintenant 4 pieds nus sur des sorties de 2 à 4 H, mais j’ai toujours mes chaussures au cas ou et les lui remet si j’estime que cela dépasse ces capacités pour ces pieds, soit en durée, soit en qualité de terrain (solution rapide et non contraignante).
    Il serait intéressant de pouvoir discuter sur les différentes expériences des uns et des autres en fonction des modèles et du travail demandé.
    En conclusion; ton site est très bien fait et très intéressant de part sa diversité de sujets et leurs contenances.
    RENE

    • Bonjour,
      Merci pour ce témoignage pleins de bons sens et qui nous prouve que la connaissance apporte des solutions pérennes pour pouvoir sortir avec ses chevaux de façon raisonnée et respectueuse !

  5. bonsoir à tous…je me permets juste de vous dire que je suis une inconditionnelle des OLD MAC’S que j’utilise pour mes 15 poneys et chevaux de club , lorsqu’ils en ont besoin…elles sont certainement très confortables car mes loulous les adorent ( je rajoute toujours des semelles rouges de 12 mm qui durent plus longtemps ), tiennent toujours parfaitement aux pieds, ne blessent pas et sont très robustes…En tant que monitrice, autrefois pro ferrure, je vous encourage tous à poursuivre dans le parage naturel …nos chevaux le méritent et ils vous le rendront au centuple…

  6. Bonjour,

    J’aimerai savoir comment on choisit la taille, car le mien vient d’être paré court, du coup si je prends les mesures actuelles d’ici 1 mois la taille aura changé ?

    Merci !

    • Bonjour,

      Oui, passer aux boots implique une bonne gestion du parage et garder une forme physiologique permanente.

      Je conseils l’achat d’une râpe pour ajuster le pied chaque semaine. (une cale à poncer peut le faire aussi, si on est très consciencieux)

  7. « A quoi ça sert de déferrer si c’est pour lui mettre des chaussures? Avec sa variante: A quoi ça sert d’avoir un cheval pieds nus, si c’est pour lui mettre des chaussures? »

    Quoi, vous gardez vos chaussures 24h sur 24 même pour dormir? Non? Ben mon cheval non plus!

    Vous aimez marcher sur la plage dans le sable pieds nus mais certainement pas sur des gros cailloux tranchants sur lesquels vous appréciez de bonnes chaussures? Ben mon cheval c’est pareil!

    C’est vrai qu’il y a une chose de vraiment chi*nte avec les boots, c’est quand vous sortez votre cheval de sa stabu et que les pieds sont une monocroûte-pâté de terre séchée… Brosse, douche, séchage vigoureux, ça je dois admettre que c’est chi*nt. Mais bon, il passe 22h par jour en stabu-paddock-parc, 1h aux soins et 1h monté, je peux bien lui accorder ça pour son confort dans ma montagne caillouteuse en balade, mais surtout son confort les 22h par jour qu’il passe dans son paddock ou son parc! Tant pis pour la demi-heure que je passe à nettoyer et sécher ses pieds.

  8. Niveau boots, ayant récupéré un cheval aux talons encastelés et aux évasements énormes et difformes, j’ai commencé par 4 Marquis Supergrip, ce sont les seules qui s’adaptaient sans tourner à ses pieds difformes et qui ne blessaient pas au pâturon ou aux glômes. Après 6 mois, ses pieds sont à présent de jolie forme et faciles à maintenir en longueur vu qu’il n’y a quasi plus de corrections orthopédiques à faire. Les Marquis sont à présent trop grandes , mais je les utilise encore avec des pads fins (pour les’ rétrécir’) lors de grandes sorties ou lors de sorties en terrain inconnu. A présent, j’utilise une paire de Easyboot Bare à l’arrière ou de Gloves une demi taille au-dessus lorsqu’un parage bien comme il faut se fait sentir (je maintiens à la râpe, mais je reste timide dans la quantité râpée vu que je ne suis pas pro, je ne veuy pas provoquer de déséquilibres), et à l’avant une paire de Easyboot Backcountry Wide, une boot étonnante dans la tenue même si elles sont un poil grandes droit après le parage, et c’est les seules boots montant complètement au dessus de la couronne qui ne le blessent pas au pâturon.

    Toutes ces boots citées ont tenu les 3 allures, tous les terrains, la boue… Seul bémol avec les Backcountry, elle glissent plus que les autres. Les Bare et les Gloves permettent le meilleur mouvement naturel du pied à mon sens.

    Après, les boots, c’est comme nos godasses: certaines n’iront pas sur certaines formes de pieds, il faut essayer!

  9. Super article, très bien expliqué! Ma jument fraichement débourrée commence les balades! je souhaitais opter pour des hipposandales. J’ai donc lu beaucoup d’articles, je me suis renseignée à pas mal d’endroits sans vraiment de réponse claire! Ma jument a des pieds plus large que long (antérieurs (longueur 15 – 15.5 ; largeur 17) et aux postérieurs (longueur 15 – 15.5 ; largeur 16).) je désespère de trouver un modèle qui convient!

  10. + 2 chevaux heureux, en prairie et ensemble, déferré pour l’un, l’autre ne connaitra pas ça, et tout les 2 appris et réappris en bitless.

    J’ai découvert récemment les hipposandales, j’avoue, mais je croyais déjà aux pieds nu. Disons que j’ai du réfléchir aux problèmes de pieds de mon grand qui se trouvait déjà sensible des pieds à son arrivé et avec des fers. Comme il était fort sensible, en me renseignant à ce sujet j’ai découvert cet objet, et je pense que ça va beaucoup l’aider pour les mois a venir.

    Très bon article, j’ai beaucoup aimé le lire.

  11. Bonjour
    Merci pour cet article complet et très bien documenté. J’ai une jument de 4 ans qui a de bons pieds et qui est au pré avec 3 autres chevaux. Je suis parti en rando 3 jours en montagne dans la vallée de l’Ubaye (Barcelonnette) mon maréchal ne l’avait pas ferré pensant qu’elle pourrait faire les 3 jours mais au bout de 2 jours il a été obligé de la ferrer car ici les pistes de montagne sont très caillouteuses. Je pense que les hipposandales seront les bienvenues pour ma jument qui gardera les pieds nus au pré et je lui mettrai des hipposandales pour sortir en rando. Il reste maintenant à choisir un modèle et là j’avoue avoir besoin de vos conseils.
    J’en profite pour vous annoncer que je suis en train de créer un guide des sentiers équestres de la vallée de l’Ubaye avec les élus de la vallée et les responsable du parc du Mercantour. Je vous en dirai plus dans quelques mois.
    Merci pour vos conseils d’achat d’hipposandales

  12. Bonjour Guillaume,
    Je travaille avec des chevaux de trait breton en attelage (calèche, roulotte et parfois débardage). Je souhaite déferrer et passer aux hipposandales pour la transition. Je suis persuadée que cette solution permettra plus de confort sur les routes et de notamment, retarder l’arrivée de l’arthrose. Il y a peu de retours des hipposandales et des pieds nus sur des chevaux de trait, qui plus est en traction lourde. Peux tu me donner ton avis sur la question, voire des contacts qui permettraient d’avancer dans la réflexion. Merci à toi pour tes retours. Belle journée

  13. hihi, ton article m’a fait rire. C’est vrai que je trouve les boots ridicule esthétiquement parlant pour certaines, mais j’y ai toujours pensé depuis mon plus jeune âge.

    Je me disais « mais pourquoi on leur met des fers? » – pour les protéger… « mais sur du sable et du béton ça sert à rien… » -oui mais les cailloux! et les bouts de verre!! « beh… on n’a qu’à leur mettre des chaussures fermé par ce que le fer protège pas ce qui est fragile quand on va dans la caillasse ou les terrains dangereux ‘-‘… » -les fers ça protègent la corne aussi « beh les chaussure aussi. Et puis au lieu du métal on pourrait leur mettre des crocks et des semelles » -non c’est plus dur le métal « mais ça se change tout les mois non? Parfois plus souvent non? les chaussure ça dure longtemps. Et puis comme c’est pas tout le temps à ses pieds ça s’use moins vite… comme nos chaussures! 😀 » -oui mais non on fait pas 500kg « beh le caoutchouc y’en a de toute sorte. Et les pneus alors! » -c’est pas naturel comme matériaux « bah y’a des tas de matière naturelle et végétale, et puis les pneus viennent du pétrole qui est enfaite du jus de cadavre donc si… c’est naturel. La façon dont on l’exploite c’est pas écolo c’est tout » -si tu veux protéger ses pieds faut mettre des fers… (et puis la voiture elle pèse 1tonne quand même hein.. puis oui à 1 an et des brouette je tenais déjà ce type de discours n’en déplaise aux scientifique et aux psychologues à deux ronds)

    Après tout le club (sauf les meilleurs moniteurs et la sous directrice (qui ont finit par se barrer)) s’est mis en tête de me faire enregistrer leur façon de penser… mors pour contrôler, tirer sur les rennes pour diriger, l’assiette pour l’équilibre, les coup de pied pour avancer, les éperons et la cravache si y’a refus, et go les concours « car je suis une excellente cavalière même si je suis indisciplinée » (bah ouai j’utilisais très peut la cravache… je me servais plus de mon assiette que des rennes et tirer sur leur bouche ça me pétait les burnes. J’me disais « putain mais si c’était moi j’apprécierais pas d’avoir un glandus sur mon dos qui me met une tige en métal dans la bouche pour me donner des ordres… pardons.. des aides :D. Il y a des tas de façon de donner des ordres à un cheval. On peut appelez ça « suggestions » « manipulation » « ordre » « aides » C’EST LA MÊME CHOSE! Après… je suis « sauvage » d’après la norme donc… donc… BAH MERDE!).

    Sinon chacun sa philosophie et chacun son rythme. Mais je condamne les extrémistes du pieds nus qui laissent leur chevaux pieds nus même quand la bête a besoin de protections, par orgueil. Autant que les gens qui s’obstinent avec les fers en rejetant tout le reste par orgueil. C’est bête comme façon de penser. Le cheval avant notre philosophie.
    C’est aux grands de donner l’exemple, encore faut-il que ces « grands » acceptent que « sommet de la réussite » ne veut pas dire « connaissance suprême ».
    Je blame aussi les imbéciles qui se disent que le sans mors c’est du jour au lendemain… puis qui renoncent après deux ou trois essais bordélique.

    À mon sens, à l’inverse des extrémistes de toutes sortes, tous les canassons peuvent vivre sans fers. Pour beaucoup d’entre eux ça représente une transition longue et parfois coûteuse en patience, temps, argent, acharnement aussi…, j’ai des cavaliers près de chez moi qui sont resté parfois plus d’1 an sans monter en faisant des cure, un changement alimentaire, parfois changement d’environnement… il y en a qui ont dus renoncé à une saison de concours, mais qui du coup se sont forcé à apprendre d’autres choses avec leur chevaux et sont bien plus épanouis. Il y a même des « champions » qui se sont reconvertis, et qui sont passé des concours CSO aux représentations « éthologique » ou spectacles équins.
    Bon bah oui l’opinion des gens… mais ça s’est partout, même si la France est une des championne dans la connerie de l’égo surdimensionné. C’est comme quand on se teint les cheveux de couleurs pastel au collège, que l’on se prends des pierres, et que 10 ans après c’est à la mode et les gens trouvent ça cool…. J’appelle ça des gogoles… Attention je ne parle pas de réaction de curiosité, il est normal de réagir bizarrement quand on a pas l’habitude, et pour les animaux c’est la même chose. Mais la nouveauté et les interrogations qu’elle nous apporte n’est pas une raison pour être bête. On est méchant quand on est con, et on est con quand on n’a jamais appris à réfléchir par soit même. Et tout le monde peut faire l’effort d’apprendre à réfléchir, et devenir moins con, continuer à être con c’est être un gogole 🙂

    Cependant aujourd’hui je ris aux éclats quand je vois qu’à même pas 2ans je disais des trucs comme ça… et que du haut de ma bonne vingtaine j’apprends que les chaussure à sabot ça existe depuis des lustre et qu’on y revient… alors qu’on me riait au nez me disant « t’es qu’une gosse tu sais t’es stupide laisse parler les grands moi j’ai fais des études » ouai bah… je connais des gens bac +7 immature et débile au possible. MAIS LE PLUS DRÔLE!!! C’est qu’on y revient… que ça a fait ses preuve des milliards de fois, mais qu’on trouve encore matière à chipoter. Et ce qui est encore plus marrant, c’est que les critiques de ce type de personnes sont valable pour elles mêmes. Enfin bref, mon poney il vit comme moi, quand y’a pas besoin on est pieds nu et si on sors avec risque de blessures on a des pompes.

    Bref, j’adore ton site! Biz!

  14. Qui sait où je peux commander des easyboots old mac g2 ? À priori ils sont en rupture de stock dans plusieurs pays…..sont ils remplacés par les new mac ?

  15. Bonjour
    Je suis jeune propriétaire et j’ai fait le choix de mettre ma jument pied nu
    cela fait 1 semaine, je pense que ces mieux pour elle et d’autant plus que elle a des talon très fuyant (marche sur ces glomes), et cela me permet de pouvoir lui restructurer le pied
    Je cherche des chaussure pour aider a la transition et surtout pour l’extérieur et éventuellement pour mes engagement future en trec (si les terrain sont pas beau)
    Mais je ne veut pas que sa devienne quelque choses de systématique ! Plus un complément ponctuel
    Le gros problème ces la taille, j’ai un grand selle français et ces pied mesure du 165-155 :/
    donc j’ai vraiment du mal a trouver avec une certaine qualité (pas des chaussure qui glisse)
    Donc je reste ouverte a tout vos conseil et vos expérience
    Merci

  16. Bonjour
    Mon pur sang lusitanien de 19 ans a de l arthrose aux antérieures depuis 2 ans.je l ai chez moi avec mes 2 autres chevaux. Au pré la journée , il y a un peu de pente (Aveyron) et au boxes le soir. Il est paré par mon MF, juste. J y pensais justement aux hipposandales car il est douloureux. Qu’en pensez vous. Je suis de plus en plus intéressée par votre site.merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s