Le tea tree.

Suite à la demande de Murielle, j’ai fait un petit article sur l’HE (l’huile essentielle) de TEA TREE ou « arbre à thé ».

C’est vrai que j’en parle beaucoup….

Alors pour commencer qu’est-ce qu’une HE ?

L’huile essentielle est un produit odorant, généralement de composition complexe. Obtenu à partir de matière première végétale botaniquement défini :

Soit par entrainement à la vapeur (le plus fréquent)

Soit par distillation sèche, (quelques cas, dont I’huile essentielle de cade utilisée en dermatologie)

Soit par un procédé mécanique approprié sans chauffage des agrumes (uniquement pour le genre Citrus).

La matière première végétale utilisée peut être fraîche, flétrie, sèche, entière, pulvérisée ou contusée (pulvérisée grossièrement), à l’exception des fruits du genre Citrus qui sont traités à l’état frais. L’huile essentielle est le plus souvent séparée de la phase aqueuse par un procédé physique n’entraînant pas de changement significatif de sa composition. Différents types d’huiles essentielles existent :

Huile essentielle cléterpénée. C’est une huile essentielle partiellement ou totalement privée des hydrocarbures monoterpéniques

Huile essentielle déterpénée et désesquiterpénée. C’est une huile essentielle partiellement ou totalement privée des hydrocarbures mono- et sesquiterpéniques

Huile essentielle rectifiée. C’est une huile essentielle qui a subi une distillation fractionnée, dans le but de supprimer des composants toxiques on inintéressants

Huile essentielle privée de « X ». C’est une huile essentielle qui a subi une séparation partielle ou totale d’un composant « X », par un moyen physique (par exemple, la cristallisation ou la distillation). Ainsi, l’huile essentielle de menthe (Mentha arvensis) riche en menthol peut être partiellement démentholée, après un refroidissement entraînant la cristallisation, puis la filtration du menthol lévogyre. Ce dernier a de nombreuses applications. Des méthodes par extraction existent mais, dans ce cas, on parlera «d’extraits » et non d‘huiles essentielles.

(source)

Et donc?

melaleuca_arbre

Procédé d’obtention de l’HE de tea tree: Distillation complète par entraînement à la vapeur d’eau

Organe distillé : feuilles

Nom botanique : Melaleuca alternifolia

Pays d’origine : Australie

Culture : Conventionnelle

Autres dénominations : Arbre à Thé, Mélaleuque, Manuka.

Propriétés Organoleptiques :

• Aspect : liquide mobile limpide

• Couleur : incolore à jaune pâle

• Odeur : aromatique, fraîche, puissante, aux notes boisées

Conditions de conservation : au sec, à l’abri de la chaleur et de la lumière

Principaux constituants biochimiques :

– Chromatographie phase gaz du lot OHE0380 : Monoterpènes : gamma-terpinène (19.65%), alpha-terpinène (11.08%), alpha-pinène (5.90%), terpinolène (4.20%), para-cymène (3.16%), l Monoterpénols : terpinèn-4-ol (39.69%), alpha-terpinéol (3.29%)

Densité: 0.885 – 0.915

Point éclair (température à laquelle le produit devient inflammable) : 57°C

Note: Un composé naturel contenu dans cette huile essentielle peut présenter un risque d’allergie chez certaines personnes sensibles lorsque l’huile essentielle est incorporée dans une composition cosmétique (selon le 7ème Amendement de la Directive Européenne relative aux produits cosmétiques (2003/15/CE)): limonène.

En règle générale, faites toujours un test d’application de votre préparation, dans le pli du coude, au moins 48h avant de l’utiliser.

Propriétés :

      – Antibactérien majeur à large spectre
– Antiviral puissant
– Antiparasitaire et antifongique très efficace
– Antiasthénique et neurotonique
– Immunostimulant puissant
– Décongestionnant veineux  et lymphatique
– Radioprotecteur

– Antispasmodique

Indications : 

      – Infections buccales : aphtes, abcès, gingivites
– Infections O.R.L. : otites, sinusites, angines, rhinopharyngites
– Infections gynécologiques : leucorrhées, vaginites, salpingtes
– Infections urinaires : cystites, urétrites
– Parasitoses cutanées : gale, teigne
– Parasitoses intestinales : lamblia, ascaris
– Abcès cutané, acné juvénile, acné rosacée, eczéma
– Asthénie, épuisement général, fatigue cérébrale et cardiaque
 Varices, jambes lourdes, hémorroïdes
– Prévention de brûlure cutanée par radiothérapie

Usage externe :       

      – 3 à 4 gouttes en massage en regard de l’organe concerné ou localement pour les dermatoses,
– Pour la fatigue, en massage le long de la colonne vertébrale et sur la face interne des poignets,
– En diffusion, en mélange avec d’autres huiles, pour la prévention des rhumes et infections respiratoires.

Synergies :

Laurier Noble (antifongique)
Niaouli (radioprotectrice)
Lavande Aspic (cicatrisante)
Origan compact (antibactérien majeur)
Clou de girofle (antiparasitaire)
Romarin à verbénone (mucolytique)
Myrte à cinéole (expectorante)
Palmarosa (antifongique)

Précaution d’utilisation :
Déconseillé dans les trois premiers mois de la grossesse.

(source)

Le tableau est dressé!

Si vous faites une recherche sur Google scholar (moteur de recherche de publications scientifiques*lien) vous verrez que pas mal d’articles vont dans le même sens:

Le tea tree est un SUPER antiseptique, aussi efficace que la chlorexidine par exemple.

Efficace sur E.coli ou Albican à la concentration de 0,25% ! (validé par des scientifiques en blouses blanches! YES!)

Efficace également sur Staphylococcus aureus, hé oui !!!  (Donc arrêtez de vous faire refourguer des antibios pour des diagnostics plus que douteux…) [Ps: cette remarque ne regarde que moi… consultez toujours votre médecin ou votre vétérinaire bien sûr!]

Le tea tree est également très pénétrant  donc il permet de bien traiter les petites fissures ou les petits trous d’infections, une goutte suffit!

Utilisez- le dilué dans de l’huile d’olive au pinceau ou dans de l’eau mais pensez à bien secouer le pulvérisateur avant utilisation dans ce cas.

Utile pour les pieds mais aussi pour assainir les croûtes, les « gales de boues » (qui n’en sont généralement pas…) les dermatophyloses (qui peuvent aussi se régler avec de l’argent colloïdale!)

Les HE sont chères… je les commande chez floressences (lien!) en Belgique! Aromazone est pas mal aussi. Commandez en gros à plusieurs!

Un peu d’histoire… —>  http://nenki.org/sante/huile_melaleuca.html

13 réflexions sur “Le tea tree.

  1. super ton article, j’aimerais juste rajouter qu’il est préférable d’utiliser des he d’origine biologique 😉
    Ulrike

  2. super cet article ! merci, c’est vraiment un plaisir de te lire ( même si j’arrive des fois à ne pas tout comprendre mais ca viendra 😉

  3. Je me permets une petite précision, puis je??

    La majeure partie des HE sont très volatiles (disparition des effets entre 1 et 5h à l’air libre selon les conditions). Il est donc préférable de préparer les mélanges « minutes ». Si vous devez les conserver, je vous invite à les entreposer à l’abri de la lumière dans une bouteille en verre teinté bien fermée (à secouer avant chaque utilisation).

  4. Très intéressant ! Mais juste une petite précision entre Arbre à thé et Manuka, ça m’a interpelé que ce soit la même plante (source Wikipedia) :

    « Le Manuka » (Leptospermum scoparium) est l’un des nombreux végétaux baptisés « tea-tree » par les colons britanniques. Ce terme prête à confusion, et en français sa traduction arbre à thé désigne uniquement l’espèce Melaleuca alternifolia, une autre Myrtacée. »

    « L’arbre à thé (Melaleuca alternifolia) est un arbre de la famille des Myrtaceae originaire d’Australie. En anglais, c’est l’un des tea tree, ce qui prête à confusion notamment avec le théier (Camellia sinensis) et avec le manuka (Leptospermum scoparium). »

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Tea_tree
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Manuka

  5. Je peux m’en servir pour assainir une fourchette qui me semble un peu louche?
    Ca ne pue pas (ou je ne sens rien), mais il y a une fissure peu profonde d’environ 3mm qui remonte entre les glomes et je me demande si c’est pas un début de pourriture. Parce que cette fissure n’existait pas avant.

    • Bonjour,

      Il doit s’agir d’une pourriture profonde de fourchette. Faites une recherche sur « deep sulcus trush » … le meilleur remède et l’application de « hoof stuff » jusqu’à complète guérison.

      • Si c’est une pourriture profonde de la fourchette. C’est un stade peu avance je pense parce que la fissure est vraiment peu profonde. (3 mm) J’y enfonce que le bout du bout du cure-pied. Du coup je me demande si le hoofstuff est adéquat. En regardant les produits red Horse je me dis que le sole paint ou le artimud serait peut être plus adapté mais j’y connais rien en fait. :-)(Cheval en paddock sur béton et sable).

  6. Bonjour,

    Mon cheval est atteint de gale chorioptique .. Seul conseil véto: Dectomax en intramusculaire + laver à l’isobétadine et Sarnacuran. Amélioration plus que légère en 5 ans. J’avoue que je ne sais plus trop quoi faire. Avez vous des conseil ? le Tea three peut il aider ?

    Merci pour cette mine d’info qu’est votre blog.

    Bien à vous,

    • Bonsoir,

      Si le cheval mange des granulés ou céréales, le passer au foin uniquement.

      Le reminéraliser. ( cure de Vitabiol 1l )

      Drainage. ( Phytohm Drainage 1l )

      Plus de lavages aux produits agressif. Nettoyage léger avec du chlorure de magnésium.

      Voir pour la suite.

  7. Bonjour,

    Je viens vers vous à propos des huiles essentielles (bien que je sais que vous êtes avant tout plus concerné par les pieds) car je ne trouve pas d’aromathérapeute équin vers chez moi.
    J’ai un gros problème concernant ma jument qui à eu une fracture des apophyses épineuses en octobre 2014. Depuis elle produit du pus suite à la présence d’un staphylococcus aureus détecté en novembre 2015 (grâce à mon 3eme vétérinaire qui a enfin eu le bon sens de faire un écouvillonnage). Depuis elle est sous antibio (mastijet), mais après une nette amélioration de son cas elle semble faire une rechute…
    Je précise qu’elle est déferrée depuis novembre 2014 et aujourd’hui ses pieds sont assez jolis (pour dire ça comme ça), elle a du foin à volonté ainsi que du sel à sa disposition. Pour l’instant elle vit en petit paddock où j’enlève les crottins tous les jours car je dois aller faire des soins 2 fois par jours (le maximum étant 4 soins par jour) et que pour une question de logistique c’est plus simple pour moi qu’elle ne soit pas trop moin de mon logement.
    Je me suis beaucoup intéressée aux médecines dites « naturelles » et votre article confirme ce que j’ai pu lire ailleurs, les huiles essentielles sont d’excellents antiseptiques notamment grace à leur large champs d’action.
    Bref je vous raconte un peu ma vie mais là je ne sais plus vers qui me tourner, ni dans quelle direction aller… Est ce que vous auriez un contact (sur et fiable) avec qui je pourrais échanger?

    Merci d’avance, et merci pour votre partage de connaissance sur ce blog

    Cordialement

  8. Pour rendre miscible les huiles essentielles en milieu aqueux, il suffit de mélanger les huiles nécessaire à un traitement avec de l’huile de ricin sulfatée. Dilution entre 0,25 et 4% du volume d’eau, le mélange HE /huile de ricin sulfatée fait, l’ajouter dans l’eau, bien remuer, le tout devient « laiteux » d’apparence et permet un très bon mélange du tout.
    Coût très modique, cette huile se trouve entre autre sur le site de Aroma zone.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s